Version classiqueVersion mobile

Vivre l’Antiquité

 | 
Claude Aziza

Remerciements

Texte intégral

1Ces préfaces, ces articles, ces textes ont été, presque toujours, au fil des années, soumis à une lecture critique, avant leur publication. Quelques-uns de ces lecteurs et lectrices ont disparu aujourd’hui. C’est pour moi un devoir de mémoire que de rendre hommage à René Braun, professeur de langue et littérature latines, qui fut mon directeur de thèse, à Raphaël Djian, professeur de philosophie, mon oncle, qui fut, jusqu’à sa mort, en 2003, un lecteur rigoureux, enfin et surtout, à mon épouse, Anne Rey, critique musicale au Monde, qui, jusqu’à sa brutale disparition en 2012, ne cessa jamais de porter sur tout ce que j’ai écrit, depuis 1973, un regard, parfois critique, souvent amusé, toujours passionné.

2Parmi toutes celles et tous ceux qui accompagnèrent, depuis tant d’années, par leurs lectures et par leurs remarques, la rédaction de ces textes je voudrais rendre un hommage tout particulier à des collègues et néanmoins amies, professeurs de lettres classiques, parfois co-auteurs, souvent collaboratrices, toujours attentives, Annie Collognat, Cathy Rousset, Nathalie Paradinas surtout.

3Martine Muracciole enfin, elle aussi professeur de lettres classiques, a été, non seulement une attentive lectrice, mais encore elle a numérisé, en prenant sur son temps, nombre de textes de ce volume. Qu’elle en soit ici chaleureusement remerciée. Sans elle, ce livre n’aurait peut-être pas pu voir le jour, dans tout les cas pas aussi vite.

© Ausonius Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search