Version classiqueVersion mobile

Éphèse et Pergame

 | 
Helmut Halfmann

Avant-propos de l’édition allemande

Texte intégral

1Les premières réflexions dont est issue la présente recherche ont leur origine dans la thématique de ma thèse d’habilitation, parue en 1986, sur les voyages des empereurs romains. L’activité de construction dans les villes de l’empire fut déterminée par des événements et des circonstances spécifiques à chacune d'entre elles, avec a chaque fois une périodicité et une dimension qui leur furent propres. Le travail a débuté par la collecte du matériel lors d'un séjour de trois mois à l'Institute for Advanced Study à Princeton à l'automne 1989. La Deutsche Forschungsgemeinschaft a financé un séjour d’une semaine à la bibliothèque de l’Institut Archéologique allemand à Istanbul en août 1990 ainsi qu’un voyage de trois semaines sur les chantiers de fouilles de Pergame et d’Éphèse en septembre 1991. Deux semestres sabbatiques m’ont permis de mener à bien le travail engagé.

2Les illustrations servent avant tout à l'orientation topographique. Pour le moment, en règle générale, on ne petit présenter les volumes originels des édifices et leur contexte architectural (ce qui est en soi toujours souhaitable pour ce genre d’étude) que de manière limitée, par des maquettes ou des dessins de restitution. Pour des raisons de place et de coût, on n’en fera ici qu’un usage très restreint. Nous renvoyons aux illustrations du nouveau livre de Wolfgang Radt sur Pergame, à celles du guide d’Éphèse édité par Peter Scherrer ainsi qu'aux publications spécialisées récentes, qui présentent des bâtiments particuliers et des quartiers urbains entiers avec d’excellentes photographies aériennes.

3Mes remerciements vont tout d’abord aux chercheurs travaillant à Pergame et Ephèse. Les Dr. Wolfgang Radt (Istanbul) et Helmut Müller (Munich) ont lu entièrement ou partiellement le manuscrit et m’ont prodigué de précieux conseils. Les Dr. Hilke Thür et Peter Scherrer (tous les deux à Vienne) ont toujours réservé l’accueil le plus favorable à mes demandes de renseignements. Le professeur Dr. Peter Herrmann (Hambourg) m’a aidé pour les problèmes soulevés par l’épigraphie. J’ai pu présenter l’essentiel des résultats devant la Commission d’Histoire Ancienne et d’Épigraphie à Munich et lors du Colloque des Historiens antiquisants du Nord de l’Allemagne à Hambourg. J'ai ainsi pu bénéficier d'un certain nombre d’importantes suggestions. Je voudrais également exprimer toute ma reconnaissance à Jörg Klemm pour son aide dans la réalisation des illustrations. Ma gratitude va enfin a toutes les personnes et institutions qui m’ont soutenu, en particulier l’Institut archéologique allemand a Istanbul qui a accepté de publier ce travail dans la série des Beihefte des Istanbuler Mitteilungen, le texte ne relevant naturellement que de ma propre responsabilité.

4Hambourg-Bergedorf, janvier 1999.

© Ausonius Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search