Version classiqueVersion mobile

Pseudo-Skylax : le périple du Pont-Euxin

 | 
Patrick Counillon

Introduction

Texte intégral

1Le Périple attribué à Skylax de Karyanda est une description des côtes de la Méditerranée et de la mer Noire qui progresse, en un long mouvement dextrogyre, depuis les Colonnes d'Héraclès d’Europe jusqu’aux Colonnes de Libye, se prolongeant même au delà de ces dernières jusqu'à l’île de Kernè, sur les côtes méridionales du Maroc. On a renoncé depuis longtemps à l’attribuer à Skylax et on admet qu’il a été rédigé à Athènes vers le milieu du ive s. a.C. : c’est donc la première géographie qui nous soit parvenue dans son intégralité, puisqu'on ne connaît l'œuvre d'Hécatée de Milet ou de ses successeurs immédiats que par fragments, à travers historiens et philosophes.

2C'est pourquoi le Périple est une base documentaire de choix sur la présence grecque dans le monde méditerranéen et pontique, pour la géographie historique, l'histoire et l'archéologie, et, pour les historiens de la géographie, un témoignage de la perception que les Athéniens du ive s. a.C. avaient de leur environnement géographique. Mais, sur ce plan, l'intérêt du Périple est principalement épistémologique : une science se constitue peut-être moins autour de relevés phénoménologiques qu'autour de concepts partagés, de protocoles d’analyse et de systèmes descriptifs reconnus. Que l'auteur du Périple ait eu dans l'esprit une carte générale de l’oikoumène est vraisemblable. Qu’il ait eu à sa disposition des documents techniques, comme des relevés d'itinéraires, est certain. Cependant, le Périple offrait à ses lecteurs non seulement une représentation (mimèsis) de l'espace, mais aussi, par son versant rhétorique, une nouvelle méthodologie dans l'organisation de l'espace géographique.

3Toutefois, malgré ses multiples intérêts, c'est un texte d'utilisation difficile et, pour le philologue et l'éditeur, mal établi, mal écrit, dans une langue aride et répétitive, dont presque chaque mot exige une discussion et un commentaire. Dans la perspective d'une analyse de ces différentes facettes, la partie pontique du Périple m'a paru offrir un objet intéressant, puisqu'elle en a souvent été considérée comme la plus ancienne, un noyau qu'on a même utilisé pour prouver l’ancienneté de la colonisation grecque du Pont. J'ai donc repris l'édition et l'analyse systématique des chapitres 67 à 92 du Périple en confrontant le texte du manuscrit aux données historiques et archéologiques récentes.

  • 1 Pour le Pont gauche et jusqu'à la Colchide, des publications récentes donnent accès aux découverte (...)

4On constatera que cette élude fait la part belle à la côte turque entre Amasra et Trabzon ; ce parti-pris ne relève pas de ma seule prédilection : pour les autres régions politiques, on dispose de ressources bibliographiques, de synthèses constamment rajeunies et d'études de terrain détaillées, alors que cette partie de la côte pontique a été injustement négligée par la majorité des historiens de l'Antiquité. J'ai eu la chance de trouver chez les voyageurs des siècles passés, les historiens des époques médiévale et moderne, et naturellement Louis Robert, des mentors éclairés dans le voyage d'étude que j'ai entrepris sur le terrain et qui, je l'espère, à alimenté certains de mes commentaires1

Notes

1 Pour le Pont gauche et jusqu'à la Colchide, des publications récentes donnent accès aux découvertes archéologiques. Pour la côte turque entre le Bosphore et Sinope, j'ai eu, on s'en doute, recours aux études régionales de J. et L. Robert, même si les paysages, la vallée du Bartin Su en particulier, ont beaucoup changé. Pour la côte entre Sinope et la Géorgie, la synthèse de A. Bryer et D. Winfield m’a été un précieux compagnon de voyage, avec Freely 1996. Enfin, on pourra avoir recours à Marek 2003 pour ses superbes illustrations et ses cartes de la Bithynie et de la province du Pont.

© Ausonius Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search