Version classiqueVersion mobile

Aspects de l’artisanat en milieu urbain : Gaule et Occident romain

 | 
Pascale Chardron-Picault

Topographie des activités en Gaule

L’artisanat antique dans le chef-lieu de cité de Vieux Aregenua (Calvados)

Grégory Schütz

Résumé

Le chef-lieu de cité des Viducasses, Aregenua, situé dans le nord de la Gaule Lyonnaise, fait l’objet de recherches archéologiques depuis la fin du xviie s. La découverte régulière de témoins d’activités artisanales au sein de l’agglomération nous invite à faire le point sur les connaissances acquises en ce domaine. Le recensement et l’analyse critique de ces données ont été réalisés dans une perspective visant à aborder la question de la répartition tant géographique que chronologique des activités artisanales dans la ville, et par extension, celle des modalités de l’insertion de ces artisanats dans le tissu urbain. Cette approche permet ainsi de proposer quelques pistes de réflexion quant à la nature et l’orientation de la production urbaine à Vieux Aregenua et participe, par la même occasion, modestement, au débat plus large relatif à la nature du système économique romain et à la place de l’artisanat en son sein.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. Présentation du site

Le village actuel de Vieux est situé à 10 km au sud-ouest de Caen, chef-lieu du département du Calvados et de la région Basse-Normandie (fig. 1). Il se développe sur la rive septentrionale d’un ruisseau, la Guigne, modeste affluent de l’Orne, à une vingtaine de kilomètres au sud des côtes de la Manche. Vieux est installé sur la bordure d’un vaste plateau calcaire appelé « Plaine de Caen », occupé par de grands champs ouverts et qui laisse la place vers l’ouest et le sud à un paysage bocager. Le substrat géologique apparaît particulièrement varié puisque le village se trouve au contact des formations calcaires et des marnes jurassiques, des schistes et des grès du Briovérien et des formations de schistes et calcaires du Cambrien.

L’originalité du village réside dans sa localisation à l’emplacement de la ville gallo-romaine d’Aregenua, chef-lieu de la petite cité des Viducasses au nord de la Gaule Lyonnaise. Ce peuple est cité par le naturaliste latin Pline l’Anc...

Auteur

Archéologue – Attaché de conservation du patrimoine au Service d’archéologie du Conseil général du Calvados et doctorant à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR ArScAn 7041. 36, rue Fred Scamaroni, 14000 Caen - g.schutz@cg14.fr.

© ARTEHIS Éditions, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search