Version classiqueVersion mobile

L’Âge du Bronze en Bourgogne. Le dépôt de Blanot (Côte-d’Or)

 | 
Jean-Paul Thevenot

Seconde partie. Études techniques

V. Analyse des cuirs

Claire Chahine

Texte intégral

IDENTIFICATION DE L’ESPÈCE ANIMALE

1L'identification est possible grâce à la disposition des follicules pileux (invaginations dans lesquelles croissent les poils), à la surface de la peau. L’observation est réalisée sous microscope, à faible grossissement (40 x), en coupe parallèle à la surface de la peau. La coupe transversale permet d’apprécier l’importance relative des deux couches constitutives du derme, ce qui peut être également une indication de l’espèce. Le derme, tissu fibreux, comprend en effet le grain, partie superficielle où sont implantés les poils, logés dans leur follicules, et la chair, partie plus profonde.

Fragment de lanière

2Le cuir est bien conservé.

3La coupe parallèle à la surface de la peau (fig. 111) fait apparaître des follicules pileux d’un diamètre de 100 à 130 µm, disposés au hasard et dont la densité est importante.

4Sur la coupe transversale (fig. 112), on peut observer la faible épaisseur de la couche de grain par rapport à l’épaisseur totale du cuir, malgré l’expansion des fibres.

Fig. 111. — Fragment de lanière de cuir de Bœuf. Coupe parallèle à la surface de la peau. Les follicules pileux sont peu denses et disposés au hasard.

5Cette structure est caractéristique d’une peau de Bœuf.

Fig. 112. — Fragment de lanière de cuir de Bœuf. Coupe transversale de la peau. La couche du grain est assez mince par rapport à l’épaisseur totale du cuir.

Fragment d’une grande pièce

6Le cuir est dégradé avec des restes folliculaires peu distincts.

7Le mauvais état de la surface rend l’identification difficile. Cependant, comme le montre la coupe parallèle (fig. 113), les follicules semblent être associés en trios, dont le diamètre est de 100-130 pm. On distingue également des follicules de plus petite taille.

8La coupe transversale (fig. 114) met en évidence une épaisseur relative de grain plus importante que pour le cuir précédent. Cette structure pourrait être l’indication d’un arrangement folliculaire de Chèvre ou de Mouton (d’un type primitif).

Fig. 113. — Fragment d’une pièce de cuir de Chèvre ou de Mouton. Coupe parallèle à la surface de la peau. Les follicules sont associés en trios.

Fig. 114. — Fragment d’une pièce de cuir de Chèvre ou de Mouton. Coupe transversale de la peau. La couche du grain est relativement épaisse.

RECHERCHE DU PROCÉDÉ DE TANNAGE

9La présence d’acide gallique dans un cuir peut être l’indication d’un tannage végétal. Or, la recherche de ce composé, par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (analyse effectuée par P. Richardin, ingénieur au C.R.C.D.G.), n’a pas permis de le mettre en évidence (à la limite de la détection).

10Le cuir est donc certainement tanné à la graisse.

11D’autre part, une analyse en spectrométrie de rayons X couplée au microscope électronique à balayage a révélé la présence d’aluminium. Cependant, la forte proportion de silicium retrouvée également prouve une contamination argileuse, provenant du milieu d’enfouissement. On ne peut donc pas en déduire la possibilité d’un tannage à l’alun, sans l’exclure pour autant.

Table des illustrations

Légende Fig. 111. — Fragment de lanière de cuir de Bœuf. Coupe parallèle à la surface de la peau. Les follicules pileux sont peu denses et disposés au hasard.
URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/801/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 132k
Légende Fig. 112. — Fragment de lanière de cuir de Bœuf. Coupe transversale de la peau. La couche du grain est assez mince par rapport à l’épaisseur totale du cuir.
URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/801/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 140k
Légende Fig. 113. — Fragment d’une pièce de cuir de Chèvre ou de Mouton. Coupe parallèle à la surface de la peau. Les follicules sont associés en trios.
URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/801/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 124k
Légende Fig. 114. — Fragment d’une pièce de cuir de Chèvre ou de Mouton. Coupe transversale de la peau. La couche du grain est relativement épaisse.
URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/801/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 128k

© ARTEHIS Éditions, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search