Version classiqueVersion mobile

La Bourgogne entre les bassins rhénan, rhodanien et parisien : carrefour ou frontière ?

 | 
Pascal Duhamel

Néolithique en Tournugeois : évolution des industries lithiques

Jean Duriaud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Tournugeois regroupe une trentaine de communes dont l’activité économique est tournée vers la ville de Tournus. Il est constitué de deux ensembles géomorphologiques très différents séparés par la Saône. La rive droite est un pays de collines où la roche affleure dans les zones sommitales. Les chaînons calcaires s’ordonnent en trois lignes parallèles qui culminent à 500 m près de la Roche d’Aujoux. La rive gauche appartient déjà au domaine bressan caractérisé par ses sols argilo-sableux humides. Dans ce contexte, l’îlot rocheux de Lacrost-Préty, isolé des Monts du Mâconnais par la rivière, fait figure de curiosité géologique.

Bien qu’entrecoupée par de nombreux gués, la Saône a longtemps joué le rôle de frontière naturelle entre l’Est et l’Ouest. Mais cet axe fluvial a également été le fil d’Ariane des migrations nord-sud. Tournus demeure encore aujourd’hui le passage obligé des grandes voies de communication qui relient la France septentrionale au Midi. Le Tournugeois se situe de ...

© ARTEHIS Éditions, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search