Version classiqueVersion mobile

Le dépôt d’Évans (Jura)

 | 
Jean-François Piningre
, 
Michel Pernot
, 
Véronique Ganard

Partie I. Le dépôt d’Évans : monographie et comparaisons européennes

2. Analyse typologique

Jean-François Piningre et Véronique Ganard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

2.1. Les coupes de Kirkendrup-Jenišovice

2.1.1. État de la documentation

Les coupes et tasses du type de Kirkendrup ou de Jenišovice figurent parmi les modèles de vaisselles en bronze les plus répandus en Europe. Parmi les inventaires publiés les plus récents, celui de J.-P. Thevenot porte à 120 le nombre des récipients recensés pour 60 sites (Thevenot, 1991, p. 108-110). Avec trente-deux coupes et tasses, l’effectif d’Évans représente donc un peu plus du quart de la totalité des récipients de ce type inventoriés avant cette découverte.

Depuis l’étude de Sprockhoff (1930), plusieurs spécialistes se sont intéressés aux coupes et tasses de Kirkendrup qui ont donné lieu à des analyses typologiques et spatiales complémentaires : Childe, 1949 ; Thrane, 1965 et 1976 ; Ebel, 1987 ; Patay, 1990, 1996 ; Thevenot, 1991 ; Kytlicová, 1991. Une subdivision en deux types ou variantes, établie par H. Thrane (1965), constitue la base des distinctions typologiques qui seront ultérieurement utilisées à ...

© ARTEHIS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search