Version classiqueVersion mobile

Le sanctuaire antique des Bolards à Nuits-Saint-Georges (Côte-d’Or)

 | 
Colette Pommeret

Deuxième partie : Étude du mobilier

Fragments architecturaux - aperçu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’étude des fragments architecturaux n’ayant pu être approfondie, nous ne donnerons ici, pour mémoire, qu’un faible aperçu des blocs découverts.

Deux acrotères (fig. 1) (cliché Bernuy)

H. 48 et 60 cm ; 1. 24 et 32 cm. Découvertes anciennes1.

Sur un petit socle quadrangulaire, fleurons de feuilles d’acanthe similaires mais non rigoureusement identiques : du chou d’acanthe dressé se détache une tige terminée par une fleur. Le motif ne s’apparente à rien de connu en architecture pour la Gaule.

Image

Fragment de coquille (fig. 2) (cliché Planson)

Calcaire à entroques. H. conservée 28 cm ; diam. 66 cm.

Elle était destinée à orner la calotte d’une niche absidiale.

Image

Fragment d’architrave (fig. 3) (cliché Bernuy)

Calcaire oolithique. H. 68,5 cm ; L. 110 cm ; l. 45,6 cm.

D’ordre corinthien, il est composé de trois bandes (la bande supérieure est soulignée par une rangée d’oves) et d’une moulure (doucine, quart de rond et listel). La partie supérieure de l’entablement était rapportée sur la surface plane du ...

© ARTEHIS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search