Version classiqueVersion mobile

L’Homme et son environnement : des lacs, des montagnes et des rivières

 | 
Pierre-Jérôme Rey
, 
Annie Dumont

La grande barque du lac de Neuchâtel et les derniers témoins de la tradition navale indigène

Béat Arnold

Résumé

Longtemps délaissée, la construction navale traditionnelle sur le lac de Neuchâtel (Suisse) a pu être abordée grâce à la fouille subaquatique de quelques épaves traditionnelles. Elle souligne une diversité remarquable d’influences, bien que ce plan d’eau soit situé à l’extrémité du bassin rhénan et à quelques kilomètres seulement de la ligne de partage des eaux, entre la Méditerranée et la Mer du Nord. On évoque en particulier, outre celle du bassin de l’Aar, des influences d’origine hollandaise et de la région de la Saône ; cette dernière est probablement en relation avec la Révocation de l’Édit de Nantes et le flux migratoire qu’elle a induit.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La navigation sur le lac de Neuchâtel n’a attiré que peu d’intérêt et l’on n’en connaît guère que l’expression populaire « avoir chargé sur Soleure », c’est-à-dire avoir bu plus que de raison : les bateliers transportant les fûts de vins en direction de Soleure étaient également payés en nature sous la forme d’un petit tonnelet, dont le contenu était souvent complété en allégeant directement la cargaison. Ce n’est que récemment, grâce à la fouille d’épaves plus ou moins récentes, qu’il est désormais possible d’évoquer la diversité exceptionnelle des influences qui ont marqué la construction navale sur ce plan d’eau situé à l’extrémité du système fluvial rhénan.

Les grandes embarcations traditionnelles du lac de Neuchâtel ont disparu dans l’indifférence générale dans la première moitié du xxe siècle. Les cartes postales de la fin du xixe et du début du xxe siècle constituent l’essentiel de notre documentation. On mentionnera également quelques aquarelles et lithographies du xixe siècl...

© ARTEHIS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search