Version classiqueVersion mobile

L’Antiquité tardive dans l’Est de la Gaule, II

 | 
Nathalie Achard-Corompt
, 
Michel Kasprzyk
, 
Bérengère Fort

Thème n° 1. Nécropoles de l’Antiquité tardive dans l’Est de la Gaule

Un ensemble funéraire de la fin du IVe siècle découvert à Marigny-les-Usages (Loiret)

Laurent Fournier et Marie-Pierre Chambon

Résumé

L’intervention réalisée au cours de l’été 2006 avait pour cadre des terrains situés sur le territoire communal de Marigny-les-Usages (Loiret) en bordure ouest de la route nationale 152 qui reprend le tracé de la voie antique reliant Orléans à Reims. Cinq grandes phases successives d’occupation du site durant la période romaine ont pu être identifiées. Les vestiges du Haut-Empire se succèdent du ier au iiie siècle sans hiatus apparent. Au Bas-Empire, le site est marqué par le développement d’un établissement routier dont les contours restent mal définis. Après l’abandon de ce dernier, le site connaît l’installation d’une petite nécropole au sud-ouest de l’habitat déserté ; elle matérialise l’ultime phase d’occupation antique et est attribuable au dernier tiers du ive siècle.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’ensemble funéraire découvert sur la commune de Marigny-les-Usages (Loiret) (Fournier et alii, 2007) se développe le long d’une ancienne voie romaine qui reliait la ville d’Orléans à l’est de la Gaule (Reims). Les fouilles récentes conduites le long de cet axe prouvent son importance économique et stratégique durant le Bas-Empire et le début de la période mérovingienne (Ferdière, 1971 ; Fournier et alii, 2010 ; Vacassy, 2011 ; Guiot, 2011) (fig. 1).

Cinq grandes phases successives d’occupation du site ont pu être identifiées durant la période romaine. Les vestiges du Haut-Empire se succèdent du ier au iiie siècle sans hiatus apparent. Au Bas-Empire, un établissement routier dont les contours restent flous se développe à l’ouest de la voie antique. Après son abandon, le site connaît l’installation d’une petite nécropole au sud-ouest de cet établissement ; elle matérialise l’ultime phase d’occupation antique et est attribuable au dernier tiers du ive siècle. À l’heure actuelle, aucun ...

Auteurs

© ARTEHIS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search