Version classiqueVersion mobile

Les meules du Néolithique à l’époque médiévale : technique, culture, diffusion

 | 
Olivier Buchsenschutz
, 
Stéphanie Lepareux-Couturier
, 
Gilles Fronteau

Quatrième partie. Études de cas en France

Les meules du moulin à minerai médiéval de Brandes-en-Oisans

Nicolas Minvielle Larousse

Résumé

Un corpus de 125 meules et fragments de meules associé à 309 éclats a été mis au jour en 2013 et 2014 lors de la fouille d’un moulin à minerai hydraulique sur le site de Brandes-en-Oisans (France, Isère, Huez). Intégré dans la chaîne opératoire des métaux polymétalliques (plomb, cuivre, argent), l’étape du broyage se place entre le concassage et le lavage. La majeure partie des meules est datée de la première moitié du xiiie siècle ; seules quelques-unes en remploi dans le bâti sont légèrement antérieures à 1210. L’étude typologique met en évidence des outils homogènes d’un diamètre de 80 à 130 cm. Elles se caractérisent par des rayons et des stries, tout en étant pour la plupart dissymétriques, usées et fragmentées. Exemple d’un usage industriel de l’énergie hydraulique, ces meules s’intègrent dans les premières études typologiques des outils de mouture médiévaux.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le corpus de meules provient d’un moulin à minerai hydraulique du xiiie siècle situé à Brandes-en-Oisans (France, Isère, Huez ; Minvielle Larousse, à paraître). Elles ont été mises au jour en 2013 et 2014 dans le cadre d’une fouille programmée sur le quartier industriel de l’agglomération minière, active de la fin du xie siècle à la première moitié du xive siècle (Bailly-Maître, Dupraz, 1994). Le broyage est une étape de la chaîne opératoire des métaux polymétalliques (plomb, cuivre, argent) qui vise à enrichir le minerai, c’est-à-dire à le séparer de sa gangue, après l’extraction minière, et avant la phase métallurgique (fig. 1).

Notre étude intervient à la suite de plusieurs recherches. Après les premières descriptions de ces vestiges sur le plateau de Brandes (Héricart de Thury, 1807 ; Müller, 1899, 1901), le rôle des meules et moulins dans l’enrichissement du minerai a d’abord été questionné à l’échelle de sites (Serres, 1995 ; Benoît, 1997, Bailly-Maître, 2002), avant d’aboutir ...

Auteur

Université LA3M, Aix-Marseille

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search