Version classiqueVersion mobile

Les meules du Néolithique à l’époque médiévale : technique, culture, diffusion

 | 
Olivier Buchsenschutz
, 
Stéphanie Lepareux-Couturier
, 
Gilles Fronteau

Deuxième partie. Carrières, matériaux, productions

Les productions de meules en « grès des Vosges » de La Tène finale à la fin de l’Antiquité

Typologie, chronologie, diffusion

Luc Jaccottey, Florent Jodry et Timothy Anderson

Résumé

Le massif vosgien s’étire sur près de 150 km de longueur entre Alsace, Franche-Comté et Lorraine. Les meules en grès des Vosges sont largement présentes dans les corpus archéologiques depuis le Néolithique jusqu’au Moyen Âge d’Alsace, de Franche-Comté et du nord de la Suisse. C’est notamment le cas des meules rotatives de la fin de l’âge du Fer et de la période romaine. Pour ces périodes, plusieurs indices d’exploitation sont connus, témoignant de la diversité des zones de production. L’objectif de ce travail est, à partir des collections archéologiques, de mettre en évidence les évolutions typologiques et morphologiques de ces outils sur l’ensemble du pourtour du massif vosgien. L’étude de différentes spécificités typologiques (perforation latérale, œil de la meta, œil pour le catillus…) doit permettre d’individualiser différentes productions spécifiques à certains secteurs géographiques.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les différents matériaux lithiques présents au sein du massif des Vosges ont été exploités pour la production de meules va-et-vient et rotatives (Jodry, Carzon, 2006, 2012). Parmi ceux-ci, divers types de granites ont été employés dès le Néolithique. Les rhyolites, et notamment celle des carrières de La Salle, ont fait l’objet d’importantes exploitations pour le façonnage de meules de l’âge du Fer à l’époque romaine (Farget, 2006 ; Farget, Fronteau, 2011). Enfin, le grès a servi à la fabrication d’un grand nombre de meules depuis les débuts du Néolithique jusqu’à l’époque moderne. Il s’agit d’une roche sédimentaire détritique composée essentiellement de grains de quartz dans une matrice siliceuse. Les grès vosgiens sont issus des formations du Trias. Ils se caractérisent par une coloration rose violacée facilement identifiable.

Très rapidement le grès des Vosges, autrement connu sous l’appellation « grès rose » ou Buntsandstein, a été reconnu dans les corpus meuliers, notamment pour ...

Auteurs

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search