Version classiqueVersion mobile

Les meules du Néolithique à l’époque médiévale : technique, culture, diffusion

 | 
Olivier Buchsenschutz
, 
Stéphanie Lepareux-Couturier
, 
Gilles Fronteau

Première partie. Les meules à grain du Néolithique à l’époque médiévale en Champagne-Ardenne

Meules antiques de Reims

Florent Jodry, Philippe Rollet, Paul Picavet, François Moiret, Gilles Fronteau et Agnès Balmelle

Résumé

Plus de 70 meules ont été découvertes dans la ville de Reims ces dernières années auxquelles s’ajoutent d’anciennes découvertes réalisées en grande majorité dans le centre historique de la ville. De grands corpus comme ceux de la rue Maucroix ou du Boulevard Henrot nous permettent d’effectuer de nouvelles observations morphologiques et pétrographiques, à la lumière des nouvelles avancées dans la thématique des moulins rotatifs.
L’analyse que nous proposons ici repose sur la cartographie de l’ensemble des découvertes anciennes et récentes dans la ville antique en corrélation avec les nombreuses voies de communication qui la desservent. Reliée aux principales villes du nord de la Gaule et aux provinces du sud par la voie Agrippa, la capitale de la Gaule Belgique constitue une étape importante dans le transport et les échanges commerciaux.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le site de Reims

Entre la fin de la période gauloise et le milieu du ive s. ap. J.-C., trois enceintes se succèdent sur le site de Reims (fig. 1). La plus ancienne, datée de la fin de la période gauloise est de peu postérieure aux années 70-60 av. J.-C. (Balmelle, 1995) et correspond à un fossé large de 45 m à l’ouverture, profond de 5 à 10 m qui enclot une surface de 90 ha (Berthelot et alii, 1993 ; Neiss, Rollet, 2011). Au cours de la première partie du règne d’Auguste, Durocortorum, capitale de la Gaule Belgique, se dote d’une nouvelle enceinte : un fossé de plus de 7 km de longueur, précédé d’une levée de terre, s’appuie au nord et au sud sur la rivière (Vesle) et porte l’extension urbaine à près de 600 ha (Neiss et alii, 2007). Enfin, le mur de l’Antiquité tardive construit au ive s. reprend les quatre arcs monumentaux édifiés vers la fin du iie s.-début du iiie s., réduisant la surface enclose à 55 ha (Neiss, Sindonino, 2004). Ces trois enceintes sont concentriques, le centre é...

Auteurs

Inrap Reims

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search