Version classiqueVersion mobile

Les meules du Néolithique à l’époque médiévale : technique, culture, diffusion

 | 
Olivier Buchsenschutz
, 
Stéphanie Lepareux-Couturier
, 
Gilles Fronteau

Première partie. Les meules à grain du Néolithique à l’époque médiévale en Champagne-Ardenne

Les outils de mouture en Champagne-Ardenne à l’époque médiévale

Nicolas Minvielle-Larousse, Luc Jaccottey et Stéphanie Lepareux-Couturier

Résumé

Le corpus de meules médiévales inventoriées en Champagne-Ardenne comporte dix-neuf individus documentés à partir de neuf sites. Les meules hydrauliques sont datées pour la plupart du xiie siècle et succèdent à des meules à mains datées du ve au xie s. Le nombre d’individus recensés est faible au regard de l’importance de la meunerie médiévale, mais permet d’effectuer quelques observations morphologiques. Bien que peu nombreuses, les données réunies en Champagne-Ardenne s’intègrent dans l’inventaire systématique qui débute sur les meules médiévales.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le corpus de meules médiévales inventoriées en Champagne-Ardenne est peu important : il compte dix-neuf individus provenant de huit sites (fig. 1)1. Les onze meules hydrauliques sont datées pour la plupart du xiie s. et sont accompagnées de huit meules à mains qui s’inscrivent dans une fourchette chronologique plus large, du ve au xie s.

La plupart ont été mises au jour lors de fouilles préventives récentes, mais quelques-unes proviennent aussi d’opérations plus anciennes (début du xxe s.) et de prospections. Si le nombre d’individus recensés paraît faible au regard de l’importance de la meunerie médiévale, même si peu de travaux molinologiques ont concerné cette région (Rouillard, 1996 ; Champion, 1996), cela tient d’une part à un état de la recherche archéologique, balbutiante sur les meules médiévales, et, d’autre part, à une moindre dispersion du matériel de mouture au Moyen Âge. En outre, comme les moulins sont principalement situés en fond de vallées et à proximité de cours d’e...

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search