Version classiqueVersion mobile

Les meules du Néolithique à l’époque médiévale : technique, culture, diffusion

 | 
Olivier Buchsenschutz
, 
Stéphanie Lepareux-Couturier
, 
Gilles Fronteau

Première partie. Les meules à grain du Néolithique à l’époque médiévale en Champagne-Ardenne

Les moulins va-et-vient du Néolithique à l’âge du Bronze en Champagne-Ardenne

Caroline Hamon, Vérane Brisotto, Gilles Fronteau, Luc Jaccottey, Cécile Monchablon, Kamila Cherfa, Sylvie Cousseran-Néré, Klet Donnart, Milena Frouin, Jean-Luc Gisclon, Stéphanie Lepareux-Couturier, Paul Picavet et Boris Robin

Résumé

La région Champagne-Ardenne constitue un secteur clef pour aborder l’évolution des meules du Néolithique à l’âge du Bronze, en termes de sélection des matériaux et d’évolution typologique à l’interface de différentes zones géographiques et géologiques. Dans le cadre du programme collectif « Évolution typologique et technologique des meules du Néolithique à l’an mille » (soutenu par la DRAC Champagne-Ardenne de 2010-2013), 65 meules, 43 molettes et 178 fragments d’outils de mouture ont été étudiés sur 17 sites du Néolithique et 17 meules, 30 molettes et 79 fragments d’outils de mouture sur 16 sites de l’âge du Bronze. Cette première approche permet de suggérer quelques tendances évolutives régionales et de replacer les caractéristiques de principaux corpus analysés dans un cadre chrono-culturel plus large.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La région Champagne-Ardenne constitue un secteur géographique et géologique clef pour aborder l’évolution des meules du Néolithique à l’âge du Bronze pour plusieurs raisons. Tout d’abord elle constitue une interface privilégiée avec d’autres ensembles géographiques. La Champagne s’inscrit dans la continuité des secteurs tertiaires du Bassin parisien, riches en niveaux de grès et calcaires, en particulier les vallées de l’Aisne, de la Marne, de la Seine et de l’Yonne. Vers le nord, on retrouve le massif ancien de l’Ardenne et la vallée de la Meuse et, à l’est, les Vosges gréseuses et cristallines. Au sud, la région est bordée par le massif du Morvan qui comprend lui aussi des formations gréseuses et cristallines, tandis que le Plateau de Langres constitue la continuité des formations calcaires franc-comtoises qui aboutissent au Val de Saône et au couloir rhodanien.

Le corpus de meules actuellement rassemblé dans une grande moitié nord de la France est essentiellement concentré sur l’O...

Auteurs

Étudiante

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search