Version classiqueVersion mobile

Iconographie du quotidien dans l’art provincial romain : modèles régionaux

 | 
Sabine Lefebvre

NOUVEAUTÉS

Un sanctuaire antique exceptionnel à Pont-Sainte-Maxence (Oise)

Véronique Brunet-Gaston et Christophe Gaston

Résumé

En 2014, lors d’une fouille archéologique de l’Inrap à Pont-Sainte-Maxence, dans l’Oise, un sanctuaire antique du milieu du IIe siècle AD a été mis au jour, occupant une surface de 1,6 hectare. L’élément le plus remarquable de cet ensemble était la façade d’entrée du péribole, effondrée d’un seul tenant. Cette construction, longue de 69 m et haute de 10,70 m, était composée de dix-neuf arcades, dont deux aveugles, rythmées de pilastres d’ordre composite. La façade extérieure était entièrement décorée de sculptures rehaussées de peintures. Le répertoire iconographique était particulièrement riche, mettant en avant de nombreuses scènes mythologiques, jusqu’au sommet de la façade, couronné par une alternance de statues de griffons et de têtes de divinités.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En préalable à la construction d’un vaste centre commercial au lieu-dit « le Champ Lahyre », un diagnostic très positif réalisé fin 2013 par Clément Paris (Inrap) avait lancé la procédure de prescription de la Direction régionale des Affaires culturelles de Picardie ; en effet, des blocs sculptés d’une exceptionnelle fraicheur d’exécution et des statues de griffons quasi grandeur naturelle avaient été mis au jour. Le montage d’une opération de fouille par l’Inrap, de mars à juillet 2014, a ainsi finalisé la mise en évidence d’un sanctuaire antique complet sur une surface de 1,6 ha. Ce lieu de culte, jusqu'alors inconnu, s’établit sur une implantation protohistorique (fosses, fossés et bâtiment à pans coupés). Après une occupation fugace au Ier s., un édicule central, un bassin rectangulaire à exèdre et un puits monumental sont construits, dans le dernier tiers du Ier s.- premier quart du IIe s., perpendiculairement au grand fossé à l'est du site. Le mur péribole et sa façade d'entré...

Auteurs

Inrap Besançon, 9,rue Lavoisier. Usr3155, Iraa Aix-en-Provence. veronique.gaston@inrap.fr

Inrap Besançon, 9,rue Lavoisier. christophe.gaston@inrap.fr

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search