Version classiqueVersion mobile

Iconographie du quotidien dans l’art provincial romain : modèles régionaux

 | 
Sabine Lefebvre

HOMMES ET FEMMES

Réflexions sur les représentations des femmes en milieu provincial : deux cas exemplaires

Gabrielle Kremer

Résumé

En comparant les monuments funéraires dans des régions rurales de deux provinces romaines différentes (Pannonie supérieure et Gaule Belgique), quelques réflexions peuvent être avancées concernant la valeur informative des représentations de femmes. Dans le hinterland de Carnuntum, une identité locale se manifeste par les représentations de femmes indigènes sur un grand nombre de stèles funéraires jusqu’à l’époque impériale avancée, contrairement aux portraits de femmes plutôt rares de la métropole Carnuntum. Dans la cité trévire occidentale par contre, des représentations de femmes ne peuvent être étudiées que sur les monuments richement décorés du IIe et IIIe s. La population indigène n’apparaît que rarement sur les monuments funéraires et les costumes de tradition locale se retrouvent avant tout auprès des représentations d’hommes. En vue d’une explication il faut tenir compte des conditions socio-économiques et historiques respectives dans les deux régions considérées.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour répondre au sujet choisi pour ce colloque, nous proposons quelques réflexions sur des monuments de différentes régions de l’Empire romain, notamment de la Pannonie supérieure (région de Carnuntum) et de la Gaule Belgique (cité des Trévires). Nous avons pu rassembler des plus globales. L’aperçu de quelques groupes de monuments issus de ces deux régions a pour but d’en relever certaines caractéristiques et de discuter leur valeur informative au sujet des femmes et du contexte social qu’ils peuvent refléter.

Commençons par Carnuntum, capitale administrative de la Pannonie supérieure et base militaire importante du Limes danubien. Les monuments funéraires consistent en premier lieu en des stèles funéraires, type de monument préféré dans le milieu militaire à partir du Ier s. ap. J.-C.1. Elles sont généralement pauvres en représentations Figurées ; il n’y a que très peu de portraits des défunts, et parmi les stèles les plus précoces – c.à.d. du milieu et de la 2ème moitié du Ier s. a...

Auteur

ÖAW.Gabrielle.Kremer@oeaw.ac.at.

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search