Version classiqueVersion mobile

Des fleuves et des hommes à l’époque mérovingienne

 | 
Édith Peytremann

4. Fleuves, territoires et sociétés

"Runes and Rivers" : considerations on the Typology and Distribution Patterns of Merovingian Period Runic Inscriptions along the North Sea, the Rhine, and the Danube

Svante Fischer et Martin Hannes Graf

Résumé

Le but de ce document est de fournir une discussion interdisciplinaire sur la relation entre la diffusion de l’écriture runique et certains des principaux cours d’eau de l’Europe, à savoir la mer du Nord, le Rhin et le Danube. L’hypothèse d’une mer du Nord unificatrice est proposée ; ceci explique à son tour la diffusion des inscriptions runiques sur des pommeaux d’épée dans la période 520-570 à travers la Manche. Sur l’estuaire du Danube, il y a un groupe relativement isolé d’inscriptions gothiques de la fin du ive au milieu du Ve siècle qui ne présentent pas de liens évidents avec la zone située entre le Rhin et le Danube, dans le sud-ouest de l’Allemagne, secteur qui peut être décrit comme un centre d’activité runique de la fin du vie jusqu’au début du viie siècle.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

The earliest known runic inscriptions are found in the wetlands of South Scandinavia. The Vimose comb, for instance, is often dated to c. AD. 150/160. Water is what preserved these runic inscriptions to our day. The idea behind the wetland deposits is, however, very different from the diffusion of runic script along waterways. The war booty wetland deposits are final resting places for particular assemblies of material culture, and the deposits have deliberately been fixated within a liminal zone. The navigable waterways and fertile river valleys of the Continent offer very different landscapes, though - namely those of contact and diffusion.

The earliest runic inscription on the Continent is the comb from Frienstedt, Thuringia, which dates to the late 3rd century AD (Schmidt et alii, 2012). This is a very recent find that adds substantial empirical evidence to older théories of continental runic diffusion from the Roman Period to the Merovingian Period (e.g. Kraus, Jankuhn, 1966 ; K...

Auteurs

Associate professor, Department of Archaeology and Ancient History, Uppsala University.

Dr, Schweizerdeutsches Wörterbuch, Zürich.

© ARTEHIS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search