Version classiqueVersion mobile

Des fleuves et des hommes à l’époque mérovingienne

 | 
Édith Peytremann

4. Fleuves, territoires et sociétés

Contribution de l’archéologie préventive à l’étude du Val d’Orléans : la déviation RD921 Jargeau/Saint-Denis-de-l’Hôtel (Loiret, Centre)

Laure De Souris et Cyril Castanet

Résumé

Cet article présente les premiers résultats d’un diagnostic archéologique localisé à l’ouest de la commune de Jargeau (Loiret, Centre). Cette opération a nécessité une étroite collaboration entre archéologues et géomorphologues en raison de la configuration de son emprise, perpendiculaire au lit majeur de la Loire. Elle a ainsi permis d’enregistrer des données complémentaires sur les formations sédimentaires de ce secteur du val d’Orléans. La découverte d’un habitat alto-médiéval susceptible d’avoir été installé en zone humide pose la question de la gestion des risques environnementaux à cette période.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 2010, un diagnostic archéologique a été réalisé préalablement à la construction d’un nouveau franchissement de la Loire, à l’ouest de la commune de Jargeau (Loiret, Centre ; fig. 1). La première phase menée à bien concerne le tronçon routier qui traverse les communes de Marcilly-en-Villette et Sandillon, sur la rive gauche du val d’Orléans.

Ce tracé constitue un axe quasiment perpendiculaire au val d’Orléans. Il est localisé dans le lit majeur de la Loire, à 3 km en amont du transect de Sandillon. Les formations sédimentaires identifiées au niveau de ce transect, ainsi que le cadre chronostratigraphique élaboré dans les vals de Loire Orléanais, constituent des éléments de référence pour les recherches menées sur le terrain et l’interprétation de nouvelles découvertes. Ces formations ont été mises en place en contextes fluviatile et fluvio-éolien durant le dernier glaciaire (contexte péri-glaciaire) et l’Holocène (fig. 2). Elles présentent donc un fort potentiel pour l’enregistreme...

© ARTEHIS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search