Version classiqueVersion mobile

Des fleuves et des hommes à l’époque mérovingienne

 | 
Édith Peytremann

3. Des hommes et des fleuves : économie fluviale

Problèmes d’économie des sarcophages de plâtre moulé : diffusion et répartition à partir de la moyenne vallée de la Seine

Ivan Lafarge et Pierre Langlois

Résumé

Un réexamen du corpus des sarcophages de plâtre moulé mérovingiens autour de la moyenne vallée de la Seine et de ses affluents a été récemment initié. En s’appuyant sur la corrélation des techniques de mise en œuvre des cuves et l’analyse des décors, de nouvelles observations se font jour. On peut définir quatre à cinq groupes de production dont on commence à percevoir les modes de diffusion : ils s’interpénétrent de proche en proche en étant probablement associés à des aires d’influence, réseaux domaniaux ecclésiastiques ou laïcs, villae royales... La prééminence des cours d’eau dans la répartition des sarcophages et leur diffusion est notoire.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’usage le plus spectaculaire qui est fait du plâtre au haut Moyen Âge est probablement son application funéraire entre le début du vie et le viiie siècle, particulièrement le long de la moyenne vallée de la Seine et de ses affluents. Cet usage reste une particularité de l’Île-de-France.

Les fouilles récentes amènent à reconsidérer l’importante masse documentaire disponible au sujet de ces sarcophages et de leurs décors ; si le corpus n’a pas fondamentalement évolué depuis les années 1990, c’est son interprétation qui tend à être renouvelée.

En matière de diffusion des modèles et de répartition des productions, il convient de s’interroger sur le rôle joué par les cours d’eau dans le Bassin parisien et ses abords (Champagne, Picardie, Normandie). L’axe de la Seine semble assez bien structurer cette répartition, tant pour les cuves en pierre que pour celles en plâtre. Cette économie prend véritablement place dans des réseaux bien établis.

Se pose ici un problème de datation fine des sarc...

Auteurs

Archéologue contractuel,

© ARTEHIS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search