Version classiqueVersion mobile

Iconographie du quotidien dans l’art provincial romain : modèles régionaux

 | 
Sabine Lefebvre

HOMMES ET FEMMES

Das Alltagsleben des Soldaten: die Ikonographie des täglichen Lebens auf den Grabsteinen der XI. Legion in Dalmatien

Domagoj Toncinic

Résumé

Au ier siècle de notre ère, la Legio VII, avec la Legio XI, était la plus importante présence militaire de la province romaine de Dalmatie. Ces deux légions ont été celles qui ont stationné le plus longtemps en Dalmatie, probablement de 6 à 9 ap. J.-C., à l’époque du bellum Batonianum, la grande révolte illyrienne. Les pierres tombales montrent clairement que pour les soldats de la légion XI C(laudia) P(ia) F(idelis), stationnée à Burnum, les représentations d’armes et d’objets militaires ont perdu de leur importance au cours du temps. Des représentations d’outils viennent maintenant au premier plan. La légion a remplacé sa mission initiale d’unité militaire de combat par un nouveau rôle, celui d’unité de construction, qui s’est également occupée de l’auto-approvisionnement dans la zone de prata legionis. À cet égard, les représentations d’outils de tailleurs de pierre et/ou d’outils de menuisier ainsi que d’outils agricoles reflètent le quotidien des soldats et peuvent être interprétées comme des représentations de la vie quotidienne.

XI. legija je uz VII. legiju bila najznačajnije rimska vojna postrojba u Dalmaciji u 1. st. po. Krista. Obije legije su bile najduže smještene u Dalmaciji i obije su vjerojatno u Ilirik premještene u vrijeme dok se ondje odvijao bellum Batonianum 6. do 9. god. po. Krista. Nadgrobni spomenici XI. legije iz Burnuma jasno pokazuju da za vojnike XI. legije C(laudiae) p(iae) f(idelis) prikazi oružja i vojničkih predmeta više nisu bili važni. U prvom planu su prikazi alata. Legija je svoju izvornu ulogu borbene vojne jedinice zamijenila novom. Naime, ulogom građevinske jedinice koja je također bila zaokupljena samoopskrbom u području prata legionis. U tome smislu prikazi klesarskog i/ili stolarskog alata i poljoprivrednih alata odražavaju svakodnevni život vojnika i mogu se tumačiti kao prikazi svakodnevnog života.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Die XI. Legion war im 1. Jh. nach Chr. neben der VII. die bedeutendste römische Militäreinheit der Provinz Dalmatien. Beide Legionen waren die am längsten in Dalmatien stationierten Legionen. Sie dürften beide zur Zeit des bellum Batonianum 6. bis 9. nach Chr. nach Illyricum, in das spätere Dalmatien, versetzt worden sein. Die VII. Legion hat ihr Lager in Tilurium spätestens am Ende der 50-er Jahre des 1. Jh. nach Chr. verlassen, die XI. Legion ihr Lager Burnum in den Wirren der Jahre 68/69 nach Chr. (Ritterling, 1924; Betz, 1939). Zahlreiche Denkmäler bestätigen, dass die Legionen während dieser Aufenthaltszeit von 50 bzw. 60 Jahren verschiedene Tätigkeiten ausgeübt haben. Es handelt sich vor allem um Straßenbau in Dalmatien, den die Tabulae Dolabellae aus Salona (Solin) bezeugen (Tončinić, 2011, p. 114-116, Kat. Nr. 91 mit der dort angeführten Literatur), um weitere Bauarbeiten, die von einer Bauinschrift aus Iader (Zadar) bestätigt werden (ibid., p. 116, Kat. Nr. 92 mit der dort ...

Auteur

Odsjek za arheologiju, Filozofski fakultet Sveučilišta u Zagrebu, Ivana Lučića 3, 10000 – Zagreb, Croatia.

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search