Version classiqueVersion mobile

Archéologie du poêle en céramique du haut Moyen Âge à l’époque moderne

 | 
Annick Richard
, 
Jean-Jacques Schiwien

Préface

Louis Souvet

Texte intégral

1Traditionnellement, le système de chauffage dit "poêle alsacien" s’étend, pour la France, à des régions touchant plus particulièrement les anciennes provinces d’Alsace, de Lorraine, les montagnes du Jura, la partie septentrionale de la Haute-Saône, le Pays de Montbéliard. Mais à quelle époque cette tradition de chauffage domestique s’est-elle répandue dans ces régions ? Quel en est le berceau ? De quelles influences culturelles les céramiques décorant ces poêles ont-elles bénéficié ?

2Autant de questions auxquelles il n’est possible de répondre qu’en comparant les analyses et les recherches des archéologues de l’Est de la France à celles de leurs voisins, voire des chercheurs d’Europe centrale.

3La mise en commun des investigations des spécialistes européens de Suisse, d’Allemagne, de Tchéquie, de Pologne et de l’Est de la France, permet, pour la première fois, d’appréhender le véritable phénomène culturel européen des poêles en céramique.

4Les travaux de Jean-Paul Minne, qui a tracé, à Montbéliard voilà plusieurs années, la voie de cette investigation et auquel nous disons toute notre gratitude, sont la base indispensable à cette approche européenne. La confrontation née de cette table ronde doit permettre de faire un nouveau pas dans la connaissance de ce phénomène.

5Pourquoi Montbéliard ? On est en droit de se poser cette question. Le choix du lieu n’est pas fortuit. Montbéliard, citadelle surveillant dès le Xe siècle la Porte de Bourgogne et d’Alsace, offre de nombreux caractères qui la situent à la convergence des courants culturels germanique et méditerranéen. Les nombreuses fouilles urbaines entreprises depuis cinq ans sur le cœur historique de la cité médiévale, inscrit en zone protégée, ont permis de faire des mises au jour tout à fait exceptionnelles de carreaux de poêle datés du XVe au XVIIIe siècle. L’appartenance de Montbéliard au monde politique, économique, religieux et culturel alémanique, explique ces nombreuses analogies qui rapprochent les trouvailles des archéologues montbéliardais de celles de leurs voisins suisses ou allemands. La capitale de l’ancienne principauté wurtembergeoise de Montbéliard ne pouvait offrir meilleur lieu d’accueil pour étudier ces convergences de courant culturel que l’on retrouve dans la figuration décorative des carreaux de poêle. Je remercie la Direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté et son conservateur régional de l’Archéologie d’avoir pris cette initiative qui nous encourage localement à étudier encore plus minutieusement ce sujet qui reste neuf : les céramiques de poêle. Je tiens à exprimer ma gratitude aux organisateurs scientifiques et techniques de cette table ronde et je crois à la nécessité de ces confrontations qui, à l’image des poêles en céramique, ignorent les frontières.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/20163/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,6k

Auteur

Sénateur-Maire de Montbéliard, Président du District Urbain du Pays de Montbéliard.

© ARTEHIS Éditions, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search