Version classiqueVersion mobile

Iconographie du quotidien dans l’art provincial romain : modèles régionaux

 | 
Sabine Lefebvre

SOCIÉTÉ ET CONVIVIALITÉ

Lire et écrire chez les Bituriges Cubes sous le Haut-Empire, d’après plusieurs représentations portées par des stèles funéraires

Robert Bedon

Résumé

Une quinzaine de stèles issues des nécropoles de la cité gallo-romaine des Bituriges Cubes et datant du Haut-Empire portent des reliefs montrant des personnages occupés à écrire ou tenant soit une tablette et des stylets, soit un volumen, voire un codex de parchemin. Tout en rappelant le rôle bénéfique de l’écriture et de la lecture dans la vie quotidienne, privée ou professionnelle de chacun d’entre eux, ces mises en scène et ces objets expriment leur sentiment d’avoir possédé un savoir valorisant, leur créant une supériorité et les faisant entrer dans une sorte d’élite.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une coutume en vigueur dans la partie occidentale de l’Empire romain, et notamment en Gaule romaine, consistait, pour les individus ou pour les familles, à se faire réaliser à l’avance des stèles funéraires, souvent des portraits sculptés qui les présentaient dans des mises en scène évoquant les aspects d’eux-mêmes qu’ils voulaient faire connaître à la postérité. Cette coutume nous a transmis de précieuses informations sur leur mode de vie, leur environnement quotidien, leurs valeurs, leurs idéaux, leurs croyances religieuses. En particulier, les objets qui y sont figurés constituent d’authentiques témoignages de la réalité, comme le confirment l’archéologie et les sources textuelles. Il se trouve que la cité des Bituriges Cubes compte au nombre de celles où l’on a retrouvé le plus de stèles qui exposent les défunts, enfants, adultes ou personnes d’un âge avancé, tenant en main des ustensiles en rapport avec l’écriture et la lecture, ou occupés soit à écrire, soit à lire. Ces stèles...

Auteur

Université de Limoges. Équipe d’Accueil EA 1087 EHIC. robert.bedon@unilim.fr

© ARTEHIS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search