Version classiqueVersion mobile

Le camp de Chassey (Chassey-le-Camp, Saône-et-Loire)

 | 
Jean-Paul Thevenot

Seconde partie. Études spécialisées

Chapitre XII. Les dates 14C du Néolithique de Bourgogne orientale

Christine Oberlin

Texte intégral

1Le tableau de la figure 1 regroupe l’ensemble des datations publiées concernant le Néolithique des départements de la Côte-d’Or, de la Saône-et-Loire (plus celles du site de la Vergentière à Cohons en Haute-Marne).

2Toutes les dates présentées sont exprimées en BP « before present » c’est-à-dire avant 1950 suivant les conventions internationales. La calibration a été effectuée à l’aide du logiciel OxCal v3.9 (Bronk, Ramsey, 2003) ; les âges sont donnés en années calendaires (av. J.-C.) sauf celles, problématiques, du site de Marcilly-sur-Tille (Côte-d’Or). Les échantillons portant la référence du laboratoire Ly-xx ou Gif-xx ont été préparés et comptés soit à Lyon (Ly), soit à Gif-sur-Yvette (Gif) par la méthode conventionnelle ; les autres ont été préparés à Lyon et envoyés soit à l’accélérateur de Groningue aux Pays-Bas (Lyon-xx/ GrA-xx), soit à l’accélérateur d’Oxford en Angleterre (Lyon-xx (OxA)). La référence GrA-xx (Lyon-xx) correspond à celle des échantillons d’os préparés et comptés à Groningue.

3Presque toutes ces datations ont été effectuées dans les années 1970 à 1980, comme l’attestent leurs références de laboratoire (Gif et Lyon) et leurs marges statistiques sont relativement larges (± 120 à ± 150 ans) par rapport à celles des mesures effectuées ces dernières années, telles celles obtenues pour les cinq mesures récentes de Lyon pour le site de Chassey (± 30 à ± 55 ans). Par conséquent après calibration, les plages de dates en années calendaires s’étalent pour la plupart sur plus de cinq siècles (fïg. 2).

4Toutes les datations ont été effectuées sur du matériel satisfaisant du point de vue du traitement en laboratoire (charbons de bois ou ossements). C’est donc uniquement de leur représentativité archéologique que peut dépendre leur fiabilité. Toutefois, trois résultats sortent de cette dernière affirmation : ce sont les trois dates sur tessons de poterie du site de Chassey-la Redoute. En effet si deux d’entre elles (Ly-3503 et Ly-3504) paraissent cohérentes avec l’ensemble des datations du site, celle du niveau 9 (Ly-3505) est nettement trop jeune. Cela va dans le sens de ce qui a toujours été observé sur ce type de matériel ; l’origine du carbone que l’on peut en extraire est trop complexe pour que les dates obtenues puissent être considérées comme fiables. Il ne faut donc pas tenir compte de ces trois datations.

5Si on élimine aussi de cette liste les échantillons dont l’attribution archéologique n’est pas précisée (sites du « Trou qui fume » à Saint-Romain, du « Trou du Diable » à Mâlain et du « Camp du Mont » à Marcilly-sur-Tille), on totalise 50 datations pour l’ensemble de cette période en Bourgogne orientale et méridionale, dont pratiquement un tiers concerne uniquement le site de Chassey. C’est un total relativement faible pour deux départements (les datations de la Vergentière à Cohons en Haute-Marne ont été indiquées pour informations) et ne peut conduire à avoir une idée précise de la chronologie absolue du Néolithique en Côte-d’Or et en Saône-et-Loire.

6Cette réserve sur l’ensemble étant faite, il faut tout de même noter une bonne cohérence pour les deux principales industries citées : le NMB peut-être considéré comme situé au début du quatrième millénaire avant J.-C., tandis que le Chasséen serait, lui, plus probablement de la première partie du cinquième millénaire (fig. 3).

Fig. 1.– Tableau des datations néolithiques concernant les départements de la Côte-d’Or, de la Saône-et-Loire et de la Haute-Marne.

Fig. 1.– Tableau des datations néolithiques concernant les départements de la Côte-d’Or, de la Saône-et-Loire et de la Haute-Marne.

Fig. 1 (suite et fin).– Tableau des datations néolithiques concernant les départements de la Côte-d’Or, de la Saône-et-Loire et de la Haute-Marne.

Fig. 1 (suite et fin).– Tableau des datations néolithiques concernant les départements de la Côte-d’Or, de la Saône-et-Loire et de la Haute-Marne.

Fig. 2.– Représentation graphique des datations radiocarbone après calibration. Âge calendaire (avant J.-C.).

Fig. 2.– Représentation graphique des datations radiocarbone après calibration. Âge calendaire (avant J.-C.).

Fig. 3.– Mise en parallèle graphique des histogrammes de probabilités des datations radiocarbone calibrées.

Fig. 3.– Mise en parallèle graphique des histogrammes de probabilités des datations radiocarbone calibrées.

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

Bronk Ramsey (C.), 1995.– Radiocarbon Calibration and Analysis of Stratigraphy : the OxCal Program, Radiocarbon, 37-2, p. 425-430.

Bronk Ramsey (C.), 2001.– Development of the Radiocarbon Program OxCal, Radiocarbon, 43-2A, p. 355-363.

Évin (J.), Gabasio (M.), Thevenot (J.-P), 1988.– Les datations radiocarbone du site de Chassey, in : Du Néolithique moyen II au Néolithique final au Nord-Ouest des Alpes, Actes du 12e colloque interrégional sur le Néolithique de l’Est de la France, Lons-le-Saunier, oct. 1985, p. 27-31.

Gabasio (M.), 1988.– La datation des poteries archéologiques par la méthode 14C, in : Le Chasséen en Languedoc oriental : Hommage à Jean Arnal, Actes des journées d’études, Montpellier, oct. 1985, Univ. Paul Valéry, 1, P- 347-348.

Table des illustrations

Titre Fig. 1.– Tableau des datations néolithiques concernant les départements de la Côte-d’Or, de la Saône-et-Loire et de la Haute-Marne.
URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/16945/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 270k
Titre Fig. 1 (suite et fin).– Tableau des datations néolithiques concernant les départements de la Côte-d’Or, de la Saône-et-Loire et de la Haute-Marne.
URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/16945/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 61k
Titre Fig. 2.– Représentation graphique des datations radiocarbone après calibration. Âge calendaire (avant J.-C.).
URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/16945/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 81k
Titre Fig. 3.– Mise en parallèle graphique des histogrammes de probabilités des datations radiocarbone calibrées.
URL http://books.openedition.org/artehis/docannexe/image/16945/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 164k

© ARTEHIS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search