Version classiqueVersion mobile

Le camp de Chassey (Chassey-le-Camp, Saône-et-Loire)

 | 
Jean-Paul Thevenot

Seconde partie. Études spécialisées

Chapitre VII. Les oiseaux des niveaux néolithiques de la Redoute à Chassey

Cécile Mourer-Chauviré

Texte intégral

1Les restes osseux d’oiseaux concernés proviennent des niveaux 9, 8, 7, 6 et 5 des fouilles de la Redoute à Chassey. Les niveaux appartiennent au Néolithique moyen (Chasséen pour les niveaux 9, 8 et 7 et Néolithique Moyen Bourguignon pour le niveau 6) et au Néolithique final (Néolithique final du type de Chassey pour le niveau 5).

Niveau 9 (Chasséen)

2XLV-58, 444.– Corvus corone, Corneille noire : ulna gauche distale (Tomek, Bochenski, 2000).

3XLVII-59, 514.– Garrulus glandarius, Geai des chênes : humérus droit distal.

4XLVIII-56, 320.– Oiseau indéterminé : fragment de radius.

Niveau 8 (Chasséen)

5XLI-58, 225.– Anas platyrhynchos, Canard colvert : radius.

6XLVII-57, 83.– Dendrocopos major, Pic épeiche : humérus gauche distal.

7LII-59, 73.– Garrulus glandarius, Geai des chênes : scapula gauche.

Niveau 7 (Chasséen)

8XLIV-56, 224.– Turdus taille merula, Turdidé taille Merle noir : carpométacarpe gauche.

9XLV-54, 351.– Turdus taille merula, Turdidé taille Merle noir : humérus gauche.

10XLV-54, 380.– Turdus taille merula, Turdidé taille Merle noir : humérus droit.

11XLV-56, 243.– Turdus taille merula, Turdidé taille Merle noir : mandibule (trois fragments).

12XLVIII-55, 295.– Fragment d’extrémité distale de radius d’un oiseau de grande taille, probablement Accipitriforme (Aigle royal ou Pygargue), avec traces de sciage (reste de la fabrication d’un tube ?).

13XLVIII-55, 552.– Falco peregrinus, faucon pèlerin : tarsométatarse droit distal.

Niveau 6 (Néolithique Moyen Bourguignon)

14XLVIII-54, 375 (cf. 1re partie, fig. 113, n° 4).– Un tube en os a été façonné dans une ulna droite qui, d’après la forme de la diaphyse et la disposition des tubercules d’insertion des plumes et des lignes intermusculaires, peut provenir d’une oie du genre Anser. Elle paraît trop petite pour Anser anser, l’Oie cendrée, mais elle pourrait correspondre à un petit individu d’ Anser fabalis, l’Oie des moissons, ou à Anser albifrons, l’Oie rieuse. Ces trois espèces nichent dans les régions nordiques et hivernent dans les régions tempérées, dans les champs et les marécages, au voisinage de l’eau, et chacune d’elles pourrait avoir été présente à Chassey, au Néolithique (Cramps, Simmons, 1977).

Niveau 5 (Néolithique final du type de Chassey)

15LII-57, 47.– Coccothraustes coccothraustes, Grosbec : mandibule.

16LII-59, 23.– Aythya ferina, Fuligule milouin : fémur gauche.

17Ces oiseaux correspondent à un environnement d’eaux douces (Canard colvert, Fuligule milouin) et de forêts (Grosbec, Turdidé taille merle, Pic épeiche. Geai des chênes). La Corneille noire niche également en général dans les arbres. Le Faucon pèlerin était abondant autrefois et sa forte diminution est récente (Cramps, Simmons, 1979).

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

Cramps (S.), Simmons (K.E.L.), 1977.– The Birds of the Western Palearctic, vol. I : Ostrich to ducks, Oxford, Oxford University Press, 714 p.

Cramps (S.), Simmons (K.E.L.), 1979.– The Birds of the Western Palearctic, vol. II : Hawks to bustards. Oxford, Oxford University Press, 695 p.

Tomek (T.), Bochenski (Z.M.), 2000.– The comparative Osteology of the European Corvids (Aves : Corvidae), with a key to the identification of their skeletal éléments, Kraków, Polska Akademia Nauk, Instytut Systematyki i Evolucji Zwierzat, 102 p.

Auteur

UMR 5125 Paléoenvironnements et Paléobiosphère, Université Claude Bernard, Lyon 1, 27-43 boulevard du 11 novembre 1918, F – 69622 Villeurbanne Cedex.

© ARTEHIS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search