Version classiqueVersion mobile

Le camp de Chassey (Chassey-le-Camp, Saône-et-Loire)

 | 
Jean-Paul Thevenot

Première partie. Étude archéologique

Chapitre V. Le niveau 8

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La couche 8 est conservée sur une largeur de 7 à 8 m (fig. 54). Sa limite orientale, parallèle au bord du plateau, se place en net retrait par rapport à celle de la couche 9 qui descend plus loin sur la pente. Sa limite occidentale, sinueuse, déborde légèrement celle de la couche 9 et s’appuie comme elle sur les blocs rocheux décalés du substrat. La surface de la couche 8, relativement plane, est en faible pendage vers le nord. Une très légère dépression, qui la barre transversalement dans la ligne des carrés L, correspond à la tranchée large et profonde qui traverse complètement, comme nous l’avons signalé, la couche 9 et entame fortement le remblai de la couche 10, dans l’axe même d’une large diaclase. À proximité de la rupture de pente, l’étroit fossé déjà mentionné, creusé à partir de la couche 7, coupe en deux la masse de la couche 8. De ce fait la surface archéologiquement conservée sur l’aire décapée est de l’ordre de 73 m2. Comme pour les strates précédentes, la limite occid...

© ARTEHIS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search