Version classiqueVersion mobile

Le camp de Chassey (Chassey-le-Camp, Saône-et-Loire)

 | 
Jean-Paul Thevenot

Première partie. Étude archéologique

Chapitre IV. Le niveau 9

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La couche 9 recouvre totalement la couche 10. Du côté intérieur du camp elle s’étale même plus largement que cette dernière sur les blocs rocheux du plateau (fig. 21). Du côté extérieur du camp, elle s’allonge sur la pente jusqu’à une distance non reconnue, mais qui ne doit pas dépasser trois à quatre mètres à partir de la rupture de pente, si l’on en juge par la distribution particulièrement lâche des vestiges et l’amincissement correspondant de la couche à l’extrémité de l’axe XLI de notre fouille (fig. 22). Elle forme ainsi une terrasse, de six à sept mètres de largeur, légèrement inclinée vers l’est, qui s’arrête sur une ligne de rupture très accentuée ; à sa hauteur en effet le pendage passe brusquement de 8 cm à plus de 30 cm au mètre. La couche a été décapée sur près de 70 m2.

Fig. 21.– Plan de la couche 9. Les courbes de niveau, équidistantes de 10 cm, matérialisent la partie supérieure de la couche. Celle-ci est traversée complètement par la tranchée issue de la couche 8 (ax...

© ARTEHIS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search