Version classiqueVersion mobile

En marge du village

 | 
Édith Peytremann

Partie III. Deux groupes funéraires et quelques sépultures dispersées et isolées

Annamaria Latron Colecchia, Hélène Réveillas et Édith Peytremann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION (É.P., A.L.C.)

Deux groupes funéraires et onze sépultures dispersées ou isolées, attribués à la période HMA 2 (cf. supra), ont été mis au jour dans les limites de l’emprise de la fouille. Les deux groupes funéraires sont plus particulièrement localisés en limite occidentale, le long du fossé 1785, et sont distants l’un de l’autre de 33 m. Les sépultures dispersées et isolées sont situées à la limite de la terrasse de lœss à l’est, dans la bande de terrain située le long du fossé à l’est, entre les deux groupes (SEP 2488, 2489, 3188 et 3279) et, dans le cas des sépultures 2518 et 2596, au sein de l’ensemble B1 (fig. 164).

Un groupe funéraire est défini comme une concentration de sépultures comprise entre six et cinquante individus. Les sépultures dispersées regroupent quant à elles de deux à cinq tombes au même endroit. L’appellation sépulture isolée est réservée à une tombe seule (Peytremann, 2003, p. 307).

Le groupe funéraire 12, entièrement dégagé, s’inscrit dans un rect...

© ARTEHIS Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search