Version classiqueVersion mobile

Un tumulus de l’âge du fer à Bressey-sur-Tille (Côte-d’Or)

 | 
Roger Ratel

Avant-propos

Claude Rolley

Texte intégral

1Ce deuxième supplément de la Revue Archéologique de l’Est et du Centre-Est est un peu particulier dans sa forme et sa présentation ; cela s’explique par les conditions dans lesquelles il a été élaboré. Il a semblé à M. Roland Martin, qui dirigeait la Circonscription archéologique de Bourgogne pour les Antiquités Historiques au moment où M. Ratel fouillait le tumulus de Bressey, et à M. Jean Richard, Directeur du Centre d’Etudes régionales de Bourgogne à l’Université de Dijon, que la publication de cette fouille pouvait être présentée en vue du Diplôme d’Etudes Supérieures de ce Centre. D’un autre côté, M. Pierre Rat, Directeur de l’Institut des Sciences de la Terre de l’Université de Dijon, dans le Laboratoire duquel travaille M. Ratel, lui avait fourni dès le début toute l’aide nécessaire, pour l’étude et la rédaction ; c’est lui aussi qui nous a donné les moyens de reproduire le texte pour la publication. Si elle prend la forme modeste d’un tirage ronéotypé, c’est qu’il nous a semblé utile de faire connaître rapidement cette fouille importante, sans attendre le financement nécessaire à une impression de type traditionnel.

2Il s’agit donc d’un texte rédigé en vue d’un diplôme universitaire, et qui a donné lieu, lors de la soutenance publique, à une riche discussion ; le jury était constitué de MM. Roland Martin et Pierre Rat déjà nommés, Jean-Paul Thevenot, Directeur des Antiquités préhistoriques de Bourgogne, et Claude Rolley, Professeur d’archéologie à l’Université de Dijon. La présentation, richement illustrée, de M. Ratel a bien montré le soin qu’il a apporté à une fouille difficile et aux relevés, dont les schémas présentés ici, nécessairement simplifiés, ne peuvent montrer entièrement la minutie. Les quelques photographies, ajoutées in fine pour cette publication, ne donnent qu’une faible idée des indications que conservent les diapositives faites au cours de fouille.

3Nous avons été sensibles d’autre part au souci de M. Ratel de dépasser la simple description pour définir les problèmes posés par le tumulus de Bressey ; il a pris, à juste titre, le risque d’indiquer les directions à suivre pour une interprétation historique des résultats, et, par là, de prêter le flanc aux critiques. Ce n’est pas son moindre mérite que d’ouvrir ainsi la discussion, dont il livre tous les éléments. On peut, par exemple, ne pas être toujours de son avis sur le sens et l’emploi des notions de "rite" et de "culte", penser que la disposition particulière des sépultures conduirait peut-être à formuler autrement le problème de l’orientation et du repérage des divers ensevelissements, avoir envie de pousser plus loin la recherche des associations des divers caractères pour définir plus précisément les faciès culturels, regretter que, pour des raisons qui tiennent surtout aux disponibilités bibliographiques, les comparaisons soient trop souvent limitées au cadre départemental de la Côte-d’Or. En fait, nous avons poussé l’auteur, pour la publication, à restreindre une conclusion générale qui, dans la première rédaction, se présentait essentiellement comme l’amorcune recherche future.

4Mais ce sont là des critiques mineures, qui n’enlèvent rien à la qualité d’une présentation qui rend disponible une fouille capitale, avec une étude des structures et du matériel assez poussée pour que chacun puisse, ensuite, faire les comparaisons et, s’il veut, en tirer les conclusions. Les remarques générales, souvent amorcées par des tableaux, sont là. D’autre part, la connaissance remarquable qu’a acquise M. Ratel d’une région où la fouille et prospecte depuis longtemps lui a permis de situer le tumulus dans son environnement géographique et archéologique, et de mieux poser ainsi les problèmes historiques. Je suis donc persuadé que le lecteur pardonnera facilement la présentation matérielle un peu sommaire de ce qui est une contribution importante à notre connaissance de la Bourgogne préhistorique.

© ARTEHIS Éditions, 1977

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search