Version classiqueVersion mobile

Les cimetières mérovingiens de la côte chalonnaise et de la côte mâconnaise

 | 
Henri Gaillard de Sémainville

1. Répertoire des sites

Répertoire des sites

Texte intégral

1Ce répertoire est dressé par ordre alphabétique, commune par commune, sauf dans le cas de Plottes (commune de Tournus), de Loché et de Saint-Jean-le-Priche (commune de Mâcon), qui constituaient des communes indépendantes il n'y a pas si longtemps, et qui ont été traitées comme si elles l'étaient encore aujourd'hui. Il nous a paru difficile de faire autrement, en particulier dans le cas de Saint-Jean-le-Priche qui, bien que faisant partie de la même commune, se trouve à près de 7 km du centre de Mâcon, une autre commune - celle de Sancé - venant même s'intercaler entre les deux !

2Pour chaque site nous suivrons le même plan :

  • numéro - commune (canton)

  • lieu-dit (localisation)

  • inventeur, date et circonstances de la ou des découvertes

  • constatations, structures mises au jour

  • matériel archéologique ; sa destinée

  • bibliographie, sources

  • éventuellement commentaires personnels (interprétation, datation...).

3Un numéro a été attribué à chaque commune en fonction de sa place dans l'ordre alphabétique ; ces numéros sont ceux employés sur les cartes.

4Lorsqu'une commune offre plusieurs sites, chacun d'entre eux fait l'objet d'une notice ; toutefois il arrive, pour éviter les redites, que nous regroupions à la fin les références bibliographiques quand elles sont communes aux différents sites ; nous faisons parfois de même pour l'interprétation. Les communes et lieux-dits où des tombes mérovingiennes assurées ou pratiquement certaines ont été trouvées sont signalées par un astérisque.

1 - ALUZE (Chagny)

5Aubigny (dans le bois voisin du hameau).

6Découverte fortuite, vers 1835.

7Ossements d'un grand nombre de corps, comme dans un cimetière.

8MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1856, p. 18.

9La Chaume d'Aluze

10Découverte fortuite de M. Lamotte, vers 1895.

11Plusieurs sépultures sous dalles.

12Les Eclusieaux

13Découverte fortuite de M. Michel Duhesme, vers 1900.

14Une vingtaine de sépultures sous dalles dans des substructions gallo-romaines.

15Une hache donnée au Dr François, de Saint-Léger (disparue), lequel possédait en 1925, une fibule "barbare" (selon L. Armand-Calliat) provenant du lieu-dit voisin "Es Fontenis".

16Es petites Nargeolles (près de l'Entonnoir)

17Des squelettes dans "des cercueils de pierre" (aucune autre précision).

18Chalonnais gallo-romain, p. 87-88 (pour les quatre sites).

19Aucun de ces cimetières ne peut être attribué avec certitude à l'époque mérovingienne. Pourtant, le musée de Chalon conserve un collier (de neuf perles) qui pourrait bien être mérovingien et qui provient d'Aluze (sans autre précision).

2 - AMEUGNY (Saint-Gengoux-le-National)

20Le bourg (non loin et à l'Ouest de l'église)

21Découvertes fortuites en 1951 (et avant).

22Sépultures sous dalles brutes "normalement orientées".

23Un poignard (gallo-romain ?) de la collection Picot-Protat en proviendrait.

24Renseignement oral de M. Bonnefoy (1977).

25BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955,,, p. 7.

3 - AZÉ (Lugny)

26Le bourg

27Découvertes fortuites vers 1970 (près de la poste, jardin Morales) et vers 1950 (adduction d'eau, près du cèdre).

28Sépultures sous dalles avec substructions gallo-romaines (jardin Morales), un sarcophage (près du cèdre ; brisé depuis).

29Renseignements oraux de M. Bonnefoy (1977).

30Rochebain

31Découvertes fortuites avant 1839 (carrières sur le flanc de la montagne de Rochebain) et à une date inconnue (près de la fontaine).

32Nombreux squelettes ; plusieurs sarcophages ; vestiges gallo-romains.

33Certains squelettes seraient déposés à Rizerolles (Bonnefoy-Perraud).

34MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1839, p. 116.

35Maçonnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 68.

36BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1956, p. 55 (Rochebain placé par erreur à Lugny).

37Vaux-sur-Aine (près du hameau)

38Minage d'une vigne, découverte de M. Aubague.

39Sépultures sous dalles brutes.

40BONNEFOY et PERRAUD, même référence et même remarque que ci-dessus.

4 - BARIZEY (Givry)

41Champ de la Tour

42Découvertes de M. S. Masse, maire de Barizey, en 1934.

43Sépultures les pieds à l'Est ; vestiges gallo-romains.

44Chalonnais gallo-romain, p. 88.

5 - BERZE-LA-VILLE (Mâcon-Nord)

45Vérize (entre Berzê et le Perret)

46Minages vers 1890.

47Nombreuses sépultures sous dalles brutes.

48Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 32.

6 - BERZE-LE-CHATEL (Cluny)

49Le bourg (au-dessous de l'école communale)

50Découvertes fortuites vers 1880.

51Sépultures sous dalles brutes.

52Les Grées (à l'Ouest du château féodal)

53Découvertes fortuites vers 1890.

54Nombreuses sépultures aux murs latéraux en pierres sèches, couverture de dalles brutes.

55Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 10 (pour les deux sites).

7 - BISSEY-SOUS-CRUCHAUD (Buxy)

56Les Perrières

57Découvertes de M. François Gandrey (hiver 1932-1933).

58Une trentaine de sépultures sous dalles brutes, pieds à l'Est.

59Une monnaie très usée (moyen bronze) à la hauteur du bassin d'un squelette.

60Les Torpins

61Vers 1874, dans une terre appartenant à M. Gaillard.

62Une sépulture sous dalles brutes, orientée Est-Ouest.

63Chalonnais gallo-romain, p. 92-93 (pour les deux sites).

8 - BISSY-LA-MAÇONNAISE (Lugny)

64Le Grand Creux

65Découvertes fortuites vers 1850 (sur la "teppe communale"), vers 1890 et vers 1960 (M. P. Guillot, parcelle 218, section B).

66Des sépultures sous dalles brutes ; observations précises de M. Guillot : tombe trapézoïdale, les pieds à l'Est ; dalles de chant, couverture de grosses dalles, une dalle inclinée sous la tête, les pieds enserrés entre deux petites dalles de chant ; tombe vide de terre ; sujet ayant eu plusieurs fractures.

67Pas de mobilier.

68MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1859, p. 57.

69Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 68.

70Renseignements oraux de M. P. Guillot (1977).

71La Lue (au Sud-Ouest du village, près de l'école)

72Une découverte de M. Dubois, instituteur, avant 1914.

73Une tombe sous dalles brutes contenant un squelette de petite taille.

74BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1956, p. 55.

9 - BISSY-SUR-FLEY (Buxy)

75La Lardière (à l'Est du village, près d'une croix)

76Découvertes fortuites à diverses reprises ; violations ; fouilles méthodiques de J.-J. Bonnot au début des années 1960.

77Six tombes fouillées, trapézoïdales ; dalles de chant ; orientation pieds au Sud-Est (variations importantes).

78Pas de mobilier (violations). Des monnaies y auraient été recueillies autrefois (sans précision) (Armand-Calliat).

79Chalonnais gallo-romain, p. 94.

80BONNOT J.-J., "Cimetière mérovingien de Bissy-sur-Fley (notes d'archéologie régionale)", Phys. Montceau, no 67, décembre 1967, p. 14-16 plan, photo.

81Attribué avec prudence par le fouilleur au VIIIème ou au IXème siècle.

* 10 - BLANOT (Cluny)

82* Le Prieuré (dans le village, à l'Est de l'église)

83Découvertes anciennes ; tranchée des eaux en 1953 (observations de MM. Bonnefoy, Perraud, A. Jeannet) ; fouilles en 1957 (M. Bonnefoy) et 1960 (A. Vacheret) ; découvertes fortuites dans la cave même du prieuré en 1977 (observations de M. Bonnefoy, R. et A. Perraud).

84Une vingtaine de tombes ont donné lieu à des observations. Disposées en rangées, orientées à l'Est-Sud-Est ; la forme est trapézoïdale ; dalles de chant avec traces de mortier ; des sépultures multiples. Population métissée (étude anthropologique).

85Sur quinze tombes intactes, six avec mobilier :

  • tombe 1 : une boucle de chaussure ;

  • tombe 3 : une bague en bronze ;

  • tombe 8 : un anneau de fer ;

  • tombe 16 : un style en bronze ;

  • tombe 18 : deux bagues en fer (brisées), quatre perles (dont une grosse en ambre rouge), deux bouclettes de chaussure en bronze, deux ferrets en bronze également ;

  • tombe 6 (tombe masculine "riche") : un scramasax, un poignard, deux couteaux, un briquet avec silex, un "anneau porte-équipement", deux fiches de fer, une bague en bronze à décor d'homme ailé, une plaque-boucle circulaire en bronze (pl. 4, 3 et pl. 58, 6).

86Ces objets sont au musée d'Azé. Par ailleurs, une note manuscrite du musée de Tournus indique une boucle de ceinture en bronze, sans ardillon (no 1916) donnée par Cl. Lefèvre et provenant d'une sépulture sous dalles de ce site. Nous n'avons pas pu la retrouver.

87Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 13.

88BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 66-67.

89BONNEFOY M., PARRIAT H., PERRAUD R., "Le cimetière mérovingien de Blanot (Archéologie du Haut Moyen Age)", Phys. Montceau, no 56, juin 1962, p. 11-41. Plan, dessins, photos. Etude très complète.

90Renseignements oraux de MM. Bonnefoy et Perraud (1977).

91Enquête personnelle au musée de Tournus (1977).

92Les sépultures paraissent de la fin du VIème et du début du VIIème siècles.

93Les prés du Molard

94Un ancien cimetière (sans plus de détail).

95Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 13.

96Le Vigny (sur la pente du coteau, à l'Ouest de Fougnières) Vers 1910.

97"Assez nombreuses sépultures en couloir de lave".

98Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 13.

99La Musette

100Dans un champ appartenant à M. Claude Bénat.

101On aurait trouvé des sépultures (sans autre précision).

102BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 67.

103* Le Mont Saint-Romain (autour d'un ancien prieuré mentionné dès 927).

104Découvertes à diverses époques. Observations et fouilles de M. Mazenot, instituteur à Royer, en 1924. Découvertes fortuites le 27 janvier 1971 (observations R. Perraud).

105En 1924, trois sépultures en caisson, orientées à l'Est ; l'un des caissons en pierres granitiques et tegulae, les autres en dalles calcaires (un des deux avec mortier dans les joints) ; l'un rectangulaire avec deux sujets, l'autre trapézoïdal (remplissage incluant de nombreux tessons et débris d'enduit peint gallo-romain).

106En 1971, deux tombes superposées, l'une sous dalles (peut-être Nord-Sud, mais très abimée par les engins) ; l'autre, l'inférieure, sans entourage semble-t-il, Est-Ouest (tête à l'Est ?).

107Dans la tombe aux deux sujets (1924), une "agrafe rectangulaire aux angles arrondis" de 55 sur 45 mm, rappelant, selon Jeanton, celles découvertes près de Tournus (mérovingiennes) ; nous ne savons où se trouve cet objet.

108"Des armes furent découvertes sur un squelette mis au jour au Sud des maisons du Mont Saint-Romain, il y a déjà de nombreuses années". (Témoignage du Docteur Guillemin, recueilli par Jeanton, le 28-5-1937).

109Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 12-13.

11 - BONNAY (Saint-Gengoux-le-National)

110Besanceuil

111Découvertes à plusieurs reprises (pas de date).

112Sépultures sous dalles brutes "à l'entrée Sud du village, près de la route venant de Salornay et d'une vieille croix de pierre" (Bonnefoy et Perraud).

113Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 35.

114BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 8.

115Ferme de l'étang

116Découverte fortuite de M. R. Laborier, cantonnier à Savigny-sur-Grosne, en 1935.

117Un squelette en partie sous le mur de la ferme et en partie sous la route. Sans autres précisions.

118BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p.7.

119Aynard (ou Saint-Hippolyte ?)

120Un sarcophage trapézoïdal, orné de hachures en chevron sur toutes ses faces, qui servait d'abreuvoir près de l'église de Saint-Hippolyte et qui pourrait provenir de la "Terre de l'Elu" près d'Aynard. Musée d'Azé.

121BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 7.

122BONNEFOY M., PARRIAT H., PERRAUD R., "Sarcophages du Musée de Blanot (Archéologie du Haut Moyen Age)", Phys. Montceau, no 56, juin 1962, p. 44.

12 - BOYER (Sennecey-le-Grand)

123Champ de Laveau (à l'Est et à l'entrée du village)

124Découvertes à différentes époques, en particulier en 1857 et 1858. Sépultures sous dalles.

125L'une contenait "une espèce de couperet et un grand couteau" (Monnier).

126MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1862, p. 347.

127MARTIN J., Sépultures barbares..., 1897, p. 342.

128Chalonnais gallo-romain, p. 98.

129Les Justices

130"... Sur la montagne de Tournus (Les Justices) des tombes renfermant de nombreux objets tels que : poignards, éperons, instruments de cuisine des temps relativement modernes".

131MARTIN J., Sépultures barbares., 1897, p. 342. (Citation de NIEPCE L., Histoire du canton de Sennecey, 1877).

13 - BRANDON (Matour)

132Montagne d'Aoust

133Sur le flanc de la montagne, à diverses dates, en particulier vers 1907.

134"Des cercueils en pierre, renfermant des squelettes de grande stature".

135Maçonnais gallo-romain, région de Cluny, p. 51.

14 - BRAY (Cluny)

136Le bourg (autour de l'église, mais en dehors du cimetière actuel). Sépultures creusées à même le rocher. Sans autre détail.

137La Malaise (à l'Est de l'église)

138Vers 1880, minages exécutés par M. Georges Léger, de Bray.

139De nombreuses sépultures sans entourage paraissant orientées les pieds au Sud. Restes de murs, cendres.

140La Montagne de la Bresse (au Sud et à 500 m de l'église)

141Vers 1880, par M. Bonnetain.

142Plusieurs sépultures au sommet d'un mamelon dominant la vallée de la Grosne ; couvertures de dalles, murettes en pierre sèche. Pieds à l'Est ?

143Des monnaies y auraient été trouvées. Que sont-elles devenues ? Renseignement oral de M. Bonnefoy (1977).

144La Vieille Vigne (près du hameau de Toury)

145Avant 1870.

146Un sarcophage trapézoïdal découvert sur place ; destinée ?

147Le lieu était autrefois l'objet d'un culte (source).

148Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 14-16 (pour ces quatre sites).

149Coureau

150"Près de l'ancienne chapelle Saint-Jean-des-Bois et sur un mamelon regardant le levant existerait un ancien cimetière. Sans plus de précisions. "

151BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 68.

15 - BUFFIERES (Cluny)

152Le Gordet (limite entre Buffières et Curtil-sous-Buffières)

153Vers 1875.

154De nombreuses sépultures sous dalles brutes et des vestiges de construction, gallo-romaine semble-t-il.

155Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 16.

16 - BURNAND (Saint Gengoux-le-National)

156Cruzille (près du château de Burnand)

157Vers 1876, en défonçant une terre.

158A 0,80 m de profondeur, des sépultures sensiblement Ouest-Est ; entourage de dalles de chant, couverture de laves.

159Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 35 et addenda p. 52-53.

17 - BUSSIERES (Mâcon-Sud)

160La Combe

161Au cours de la guerre de 1914-1918.

162Sépultures sous dalles brutes. Sans plus de précisions.

163Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 48.

18 - BUXY

164Davenay

165Vers 1880.

166Sépultures sous dalles brutes.

167La Croix-Saint-Hilaire (près de Davenay)

168Autour de l'ancien oratoire de Saint-Hilaire, "un cimetière barbare", proche du précédent.

169Chalonnais gallo-romain, p. 99.

170Ne s'agirait-il pas d'une seule et même nécropole ?

* 19 - CERSOT (Buxy)

171MONNIER (Annuaire de Saône-et-Loire, 1839) signale de fréquentes découvertes de sarcophages de grès, sur plusieurs points de la commune.

172Le bourg

173Vers 1875 (M. Rapinat) et en 1931 (M. Chanliaux).

174Dans le jardin Rapinat et à proximité, des sarcophages de grès au milieu des vestiges d'une construction gallo-romaine.

175Des monnaies d'or trouvées dans l'un des sarcophages en 1875 ; elles ont été vendues aux châtelains de Sassangy ; destinée ?

176* Le Mâconnais

177Avant 1780 (maison du procureur Perrault) et en 1910 (en face de la maison de M. Chaize).

178Onze sarcophages de grès.

179Un scramasax dans l'un d'eux ; nous ne savons ce qu'il est devenu.

180Les Tombeaux

181"Des sépultures présumées barbares" (pas d'autre détail).

182Chalonnais gallo-romain, p. 101-102.

* 20 - CHAGNY

183L'église

184Des sépultures et des sarcophages de grès découverts au Nord et près de l'église actuelle de Chagny.

185Chalonnais gallo-romain, p. 103.

186Le Pont de Paris

187Trouvailles fréquentes : en 1857, dans la carrière de sable de M. de Maizière, en 1917 (chantiers de la gare de triage militaire) et en 1926.

188Trois squelettes bien conservés en 1917. Plusieurs squelettes sans entourage et aux orientations variées en 1926.

189Objets découverts : en 1857, des débris de poterie, des grains de collier ; en 1888, don de Louis de Longuy à la Société Eduenne : "sept vases en terre, une lampe et des fragments de vases en verre" provenant du même cimetière (Musée Rolin, Autun) ; en 1926, trois vases "près des corps" (Musée Denon, Chalon).

190M.S.E. Autun, t. XVII, 1889, p. 462.

191Le Courrier de Saône-et-Loire, 21 novembre 1917.

192Chalonnais gallo-romain, p. 103-104 (dessin des trois vases de 1926).

193Ces découvertes sont attribuées à l'époque mérovingienne par L. Armand-Calliat. En réalité, le mobilier date du IVème siècle.

194Rue des Moulins de la ville

195En 1918, dans un terrain des hospices de Chagny, découverte fortuite de M. Lafint. Découvertes antérieures.

196Cinq sarcophages (un seul a été ouvert), les pieds au Nord-Est.

197Chalonnais gallo-romain, p. 105.

198Le Courrier de Saône-et-Loire, 19 février 1918.

199* Le Crêt (au Nord-Est de Chagny, sur le bord d'une voie romaine)

200En 1950.

201Quatre sarcophages de grès. L'un (orienté Est-Nord-Est/Sud-Sud-Ouest) contenait une boucle de ceinture ovale en bronze décorée de cercles oculés (VIème siècle selon Armand-Calliat) ; il était sculpté (thème de Jonas).

202Sarcophage déposé chez un particulier à Chagny.

203ARMAND-CALLIAT L., Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1952-1953, p. 113-117.

204WERNER J., "Die Ausgrabungen in St. Ulrich und Afra in Augsburg", Münchner Beiträge zur Vor- und Frühgeschichte, 23, 1977, p. 276 et pl. 86, 1 (photographie du sarcophage).

21 - CHAINTRE (La Chapelle-de-Guinchay)

205La Barge

206En 1976.

207Sept tombes sous dalles brutes ; pas de mobilier.

208Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 60.

209Sur le Chemin de Chaintré à Chanes

210Vers 1870, dans une propriété du Dr Jacquelot, de Mâcon.

211Des sépultures sous dalles brutes ; "les pierres étaient placées en chevron au-dessus des squelettes.

212Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 87.

213Clos Reyssié

214Vers 1870, travaux pour la route de Beaujeu à Mâcon. Nouvelles découvertes en 1927-1928 (construction de la cave coopérative de Chaintré).

215Des sépultures sous dalles brutes. Même disposition que ci-dessus. (Ne s'agirait-il pas en réalité d'une seule et même découverte ?). Des substructions gallo-romaines au même endroit (sans doute une grande villa installée à mi-pente d'un coteau regardant à l'Est).

216Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 87 et addenda, p. 59.

217La Pie des Morts (en haut du village de Savy)

218A diverses époques, en particulier vers 1855 et vers 1923.

219Des tombeaux sous dalles brutes (de l'époque barbare pour Jeanton).

220Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 88.

221Les Verchères de Savy

222Défonçage d'une vieille vigne en 1974.

223Une cinquantaine de tombes, "dont douze, formées de caissons ménagés par des dalles de calcaire local, ont été bousculées sans fournir de mobilier". M. Duboeuf a conservé une sépulture avec son squelette.

224Gallia, 1974, t. 32, fasc. 2, p. 443.

225Renseignement de M. Barthélémy (1978).

226Ne serait-ce pas le même cimetière que celui de la Pie des Morts ?

* 22 - CHAMPAGNY-SOUS-UXELLES (Sennecey-le-Grand)

227Les Rondeaux

228A une date inconnue (avant 1937).

229Des sépultures sous dalles.

230Chalonnais gallo-romain, p. 108.

231* Les Gravelles

232Vers 1930, chez M. Dutel, forgeron, et, à une date inconnue, chez M. Lefranc.

233Un sarcophage de grès chez M. Dutel, qui aurait également trouvé un vase, type cruche, à une anse, décoré à la molette.

234Découverte Lefranc : une plaque-boucle rectangulaire en fer damasquiné (type B) et, dans la même tombe, une boucle de chaussure, en bronze (boucle et plaque d'un seul tenant, plaque arrondie, sans décor, percée d'un orifice pour l'ardillon, disparu ; dimensions extrêmes de l'ensemble 2,6 x 2,2 cm). Ces deux objets sont au musée d'Azé (pl. 36, 35 et 57, 14).

235Chalonnais gallo-romain, p. 107.

236Renseignements oraux de M. Bonnefoy (1977).

237Plaque-boucle de la première moitié du VIIème siècle, sans doute.

* 23 - CHAPAIZE (Saint-Gengoux-le-National)

238Le bourg (près de l'église)

239Travaux d'adduction d'eau en 1953.

240Des sépultures sous dalles brutes. Pas d'autre détail.

241BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 9.

242* Bessuge, les Farbottes

243En 1896, travaux de minage par M. Talmart, des Bidolets.

244A 50 cm de profondeur, des sépultures en caissons de dalles brutes de chant, couverture de dalles horizontales ; orientation : pieds à l'Est.

245Plusieurs plaques-boucles ont été trouvées : au moins quatre en fer damasquiné d'argent (deux rectangulaires à quatre bossettes, de type B, et deux à trois bossettes) ; certaines étaient en possession de la famille de la Chapelle, elles ont été données à un collectionneur et il n'a malheureusement pas été possible d'en retrouver la trace.

246Jeanton signale également une "plaque de baudrier en cuivre ajourée de la collection Picot, actuellement Hannezo" qui en proviendrait.

247Nous ne connaissons pas cet objet.

248MARTIN J., Sépultures barbares, p. 340.

249JEANTON G. et MARTIN J., "Le château d'Uxelles et ses seigneurs",

250A. A. Mâcon, 3ème série, t. XII, 1907, p. 162-163.

251Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 37, et addenda, p. 61. Renseignement oral de M. Bernard de la Chapelle (1977).

252Découvertes du VIIème siècle, près de la montagne Saint-Romain d'Uxelles, lieu stratégique de premier ordre.

24 - LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY

253Les Viallières

254Minage d'une vigne en 1889.

255Deux sépultures sous dalles brutes. Aucun autre détail.

256PERRAUD, La Chapelle-de-Guinchay et ses hameaux, Mâcon, 1910, p. 16. Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 59.

25 - LA CHAPELLE-DU-MONT-DE-FRANCE (Matour)

257La Ville d'Allery et le Champ des Bois

258Au milieu du XIXème siècle, en construisant la nouvelle route de Charolles.

259Des sépultures antiques. Importants vestiges gallo-romains.

260Les Terres et les Verchères d'Allery (à 2 km du site précédent)

261Avant 1836.

262Des ossements humains et des débris d'armes. Vestiges gallo-romains.

263MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1836, p. 134 et 1859, p. 115. Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 52-53.

264Il paraît y avoir eu des confusions entre les deux sites. Renseignements sujets à caution.

265La Fontaine du Rosier

266Un sarcophage trapézoïdal en grès servait d'abreuvoir avant 1926 près de cette fontaine. Il provenait des environs.

267Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 53.

268Vers le Pont ou le Pré du Pont (près de la gare de la Chapelle-Meulin)

269En 1873.

270Un sarcophage contenant un squelette.

271Un débris de ce sarcophage a été inséré dans la façade de la maison Thèvenet, au bourg de la Chapelle-du-Mont-de-France, avec cette inscription : "Cercueil romain trouvé en 1873, au Pré du Pont".

272Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 54.

* 26 - LA CHAPELLE-SOUS-BRANCION (Tournus)

273Nobles (dans le chemin qui va du château à la Pierre-Levée)

274En 1820.

275Quatre sépultures : caissons de dalles de chant ou en murettes de pierre sèche. Les squelettes auraient "regardé" le couchant.

276CHEVILLARD S., Rapport sur les antiquités des environs de Tournus, 1820 (manuscrit de la Bibliothèque de Tournus).

277MARTIN J., Sépultures barbares, p. 341.

278Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 17.

279Nécropole à proximité d'un menhir.

280* Collonge (plateau de la Vernoche)

281En 1850, en 1861 et en 1952.

282En 1850, mise au jour d'une sorte de canal de 100 m de longueur, construit en dalles de chant recouvertes d'autres dalles et contenant une cinquantaine de squelettes couchés les uns à côté des autres, sans aucune séparation. On n'y a trouvé aucun objet.

283Deux sépultures ont été découvertes en 1861 sur le même plateau.

284Dans l'une, un scramasax (?) de 95 cm de long et une monnaie de Lucius Verus ; dans l'autre, "un bracelet formé d'un cercle rond et, au doigt de la main gauche, une bague d'argent d'un travail remarquable" (Martin). Nous ne savons pas ce que sont devenus ces objets.

285En 1952, découverte de nouvelles sépultures, orientées Nord-Sud ; elles renfermaient un vase en verre bleu et un en terre jaune, ce dernier (au musée Denon, Chalon) en forme de bouteille.

286NIEPCE L., Histoire du canton de Sennecey, 1877, p. 232.

287MARTIN J., Sépultures barbares, p. 340.

288Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 16-17.

289ARMAND-CALLIAT L., R.A.E., t. IV, fasc. 2, 1953, no 14, p. 182-183.

290ARMAND-CALLIAT L., "Poteries mérovingiennes et carolingiennes découvertes en Chalonnais", R.A.E., t. XI, fasc. 3, 1960, no 43, p. 252 et fig. 89, no 2 (vase en terre).

291La Chapelle-sous-Brancion serait l'ancienne Aquis, mentionnée dans une ordonnance du roi Gontran (prise entre 561 et 593) en faveur de l'abbaye de Saint-Marcel.

292CANAT de CHIZY P., Cartulaire du prieuré de Saint-Marcel-lès-Chalon, ch. VII, Chalon, 1894.

27 - CHARBONNIERES (Mâcon-Nord)

293Chaniot

294En 1834, à 200 m environ de la source de Chaniot.

295"Plusieurs tombeaux de pierre disposés presque verticalement ; les squelettes qu'ils renfermaient étaient encore debout". Sans autre précision.

296MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1836, p. 136.

297Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 32.

* 28 - CHARDONNAY (Lugny)

298* Les Tirs (aux abords Nord du village de Chardonnay)

299Construction d'une maison pour M. Mondange, en 1869-1870.

300Des sépultures mérovingiennes.

301Des scramasaxes et des plaques de fer damasquiné d'argent ; objets perdus.

302Communication de M. JOUVENCEAU, B.S.A.A. Tournus, 1919, t. XIX, p. IV.

303Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 69.

304Cimetière du VIIème siècle, très vraisemblablement.

305Les Perrines

306En 1843 et à la fin du XIXème siècle, chez M. Mouchet.

307Des sépultures sous dalles ; huit ont été ouvertes peu avant 1897.

308"Un fragment de plaque de ceinturon en fer" (Martin).

309MARTIN J., Sépultures barbares, p. 336.

310Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 69-70.

311Peut-être cimetière mérovingien (?).

312Champvent (en Saule, en Bois-Rue)

313Découverte de M. Jacquet, de Fissy, avant 1882.

314Une sépulture sous dalles.

315Une monnaie romaine (Aelius Verus, 137) très usée.

316LEGRAND de MERCEY A., "Notice sur d'anciens cimetières du canton de Lugny", B.S.A.A. Tournus, 1882, p. 15 et 22.

317Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 70.

318Contrairement à ce qu'écrit Jeanton, cette sépulture n'est pas forcément gallo-romaine, mais peut-être mérovingienne.

29 - CHARNAY-LES-MACON (Mâcon-Sud)

319La Croix-Madeleine

320Découvertes à plusieurs reprises au XIXème siècle et vers 1910.

321Des sarcophages et des sépultures sous dalles brutes (une cinquantaine vers 1910).

322Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 48-49.

323Lévigny

324Peu avant 1928, dans la propriété de Mme Boisseau (travaux de fondations d'un pressoir).

325Des sépultures. Sans autre précision. A remarquer qu'une sépulture attribuée au début de l'Age du Fer a été trouvée à Lévigny vers 1900 (une agrafe dans la collection Gilbert Lafay de Mâcon).

326LEX L., Notice historique sur Charnay-lès-Mâcon, 1920, p. 22. Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 49 et addenda, p. 61.

30 - CHARRECEY (Givry)

327En Fontenelle

328Un tombeau de grès servant d'auge au début de ce siècle.

329Le Petit-Martrat

330Défrichements sur une terre appartenant à M. Nicolas Bidreman, en 1843.

331"Une grande tombe recouverte d'une dalle".

332"Un squelette de grande taille, ayant à côté de lui une épée qui fut emportée par M. Marès (de Chalon)" (Mme Denis).

333Nous ne savons ce qu'est devenu cet objet. Il est possible qu'il s'agisse d'une tombe mérovingienne.

334Les Tombeaux Vers 1895.

335Sept "tombeaux rangés sur une seule ligne et un peu espacés entre eux" (Mme Denis).

336Mme DENIS, Charrecey, 1905, p. 32.

337Chalonnais gallo-romain, p. 115-116.

31 - CHASSELAS (La Chapelle-de-Guinchay)

338Au Renaud (à 400 m à l'Ouest de l'église ; pente regardant l'Est)

339Vers 1875, au Sud-Ouest du bourg, au sommet d'un coteau exposé à l'Est.

340De nombreuses sépultures sous dalles brutes et des sarcophages de grès trapézoïdaux.

341Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 89.

342Notes manuscrites de Jeanton.

* 32 - CHASSEY-LE-CAMP (Chagny)

343* Le Château et la Redoute

344Fouilles du XIXème, en particulier de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Chalon en 1865-1866 (Colonel de Coynart) et de Loydreau.

345Sur le célèbre camp néolithique, découverte d'une construction gallo-romaine, un fanum semble-t-il. Parmi le matériel mis au jour, une boucle de ceinture mérovingienne provenant sans doute d'une sépulture (des sépultures ont en effet été découvertes).

346Le musée Denon de Chalon possède une petite plaque de ceinture en bronze venant de Chassey (elle aurait été trouvée vers 1864) (pl. 9, 24) ; elle est différente de la boucle signalée ci-dessus ; deux autres boucles de bronze, différentes elles aussi, du Musée des Antiquités Nationales (no 6 360) sont attribuées à Chassey ; il s'agit de boucles ovales dont la plus grande est décorée de quelques stries.

347Le musée d'Autun conserve également quelques petits objets métalliques qui proviendraient de ce site (collection de Longuy) ; parmi eux, une agrafe à double crochet (pl. 57, 11 bis).

348FLOUEST, "Notice archéologique sur le camp de Chassey", M.S.H.A. Chalon, t. V, 1866-1872, pl. VIII, no 11 (boucle du fanum).

349Chalonnais gallo-romain, p. 117-118.

350ARMAND-CALLIAT L., "Note sur quelques objets de parure mérovingienne trouvés en Chalonnais", Bulletin du Comité des Travaux Historiques, Archéologie, 1950, p. 189 (plaque de 1864).

351THOMASSET J.-J., "Les sépultures préhistoriques du Camp de Chassey", Les Dépêches de Bourgogne, Dijon, 20 août 1958.

352Renseignements de Mademoiselle Vallet, M.A.N. (1978) et de M. J.-P. Thévenot (1979).

353Une partie du matériel attribué à Chassey pourrait provenir de Remigny, commune voisine (voir le NO 95).

33 - CHATEAU (Cluny)

354Le bourg

355"Sur le sommet où se trouvait l'ancienne ville fortifiée (Castellum) et autour de l'église, on a mis au jour des sarcophages monolithes".

356Ces sarcophages trapézoïdaux sont taillés à grands coups de ciseaux. L'un d'eux servirait d'abreuvoir au hameau de Saint-Léger (Jeanton).

357Borde

358Plusieurs sarcophages trapézoïdaux ont été découverts dans un champ, près du château de Borde ; ils serviraient d'abreuvoirs au château.

359Saint-Léger (entre Château et Mazille)

360"A diverses époques".

361Autour de l'emplacement de la Chapelle Saint-Léger (citée dès 953 ; démolie au XIXème siècle), des sépultures ont été trouvées. Aucune autre précision.

362Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 17-18 (pour ces trois sites).

363Les Noyers

364Des sépultures antiques attribuées dans le pays aux Autrichiens.

365Notes manuscrites de Jeanton.

34 - CHEILLY-LES-MARANGES (Couches)

366Simple mention (sans aucun détail) de Cheilly dans un répertoire alphabétique des sépultures et cimetières mérovingiens de la Gaule.

367BERTRAND A., "Les bijoux de Jouy-le-Comte et les cimetières mérovingiens de la Gaule", Revue Archéologique, 1879, p. 203.

* 35 - CHENOVES (Buxy)

368* Le bourg (près de l'église)

369En 1893, creusement d'une tranchée d'eau par M. Voland dans la cour de l'ancien prieuré.

370Des sépultures sous dalles brutes orientées Nord-Sud.

371Une boucle en bronze mérovingienne en proviendrait. (M. Armand-Calliat l'a vue entre les mains de Mme Balcarsel de Chenoves).

372Le Thil

373En 1927, découverte du baron Philibert de Lavernette-Saint-Maurice, près du château du Thil. Autres découvertes en 1935.

374En 1927, deux sépultures sous dalles brutes (très minces) espacées de 5 m environ, et orientées pieds au levant.

375En 1935, deux sépultures orientées Nord-Sud.

376Chalonnais gallo-romain, p. 124 et 126.

36 - CHEVAGNY-LES-CHEVRIERES (Mâcon-Nord)

377Avant 1838, sept sépultures, l'une en grès, les autres en maçonnerie, ont été découvertes, mais on ne connaît pas le lieu précis.

378RAGUT C., Statistique de Saone-et-Loire, Mâcon, 1838, t. II, p. 98.

379Le village

380Vers 1875, dans la maison Bourdon, au Nord du village.

381Deux sépultures en caissons de dalles brutes.

382Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 33.

* 37 - CHEVAGNY-SUR-GUYE (La Guiche)

383* Les Hugots

384Découvertes à plusieurs reprises et en particulier en 1933 (MM. F. Rougelet et T. Chavot), en 1937 (M. Rougelet) et 1938 (MM. F. Rougelet et J. Marion) en extrayant de la pierre dans une carrière.

385Six sépultures au total, les pieds au levant, dans des caissons de dalles dressées, avec très grosses dalles de couverture (l'une pesait 250 kg). Certains crânes reposaient sur une pierre.

386Matériel recueilli : une plaque-boucle ajourée à l'hippogriffe (pl. 5, 9), deux boucles ovales en bronze avec ardillon à base scutiforme (dans des tombes voisines) ; dans une même tombe, une boucle de chaussure en bronze à plaque triangulaire, une bague de bronze (le chaton a disparu), et des éléments de collier (neuf très petites perles d'ambre, neuf autres en pâte de verre) ; dans une autre tombe, à hauteur des genoux, deux petites boucles de bronze à plaque semi-circulaire incisée d'un entrelacs quadrilobé (au musée de Saint-Bonnet-de-Joux).

387SABATIER A., "Découvertes de sépultures de l'époque burgonde à Chevagny-sur-Guye (S-et-L)", A. A. Mâcon, t. 33, 1938, p. 151-160 (photos et dessins).

388Le Progrès de Lyon, 9 janvier 1939.

389Datation : seconde moitié du VIème siècle.

* 38 - CHISSEY-LES-MACON (Saint-Gengoux-le-National)

390Le bourg

391En février 1972, travaux d'arasement d'un tertre (sur lequel se trouvait autrefois une croix) à un carrefour à l'Ouest du bourg.

392Cinq ou six sépultures en coffres de dalles brutes "assemblées à la chaux" (témoignage d'un cantonnier).

393Les têtes auraient été orientées à l'Est (?).

394Près de l'église, des sarcophages (nous ne les connaissons pas). Importants vestiges gallo-romains dans le bourg.

395BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 9.

396Renseignements oraux de M. Perraud (1977).

397* La Cra (monticule dominant Chissey au Nord-Est)

398Défrichements faits, de 1875 à 1880 par MM. Teillard et Curillon.

399Sur la pente Nord, de très nombreuses sépultures (une centaine au moins), "orientées" (Jeanton), en caissons de dalles brutes ; un sarcophage en grès.

400Des monnaies romaines y ont été trouvées (un aureus de la collection Picot en proviendrait) (Jeanton). Une plaque "en cuivre avec décors ornithomorphes, en forme de hache" aurait peut-être été trouvée sur le même site. Elle aurait été remise au curé Vincent ; nous ne savons ce qu'elle est devenue (il pourrait s'agir d'une plaque à décor de griffons affrontés). Une plaque représentant Daniel dans la fosse aux lions de la collection Picot, recueillie dans la région de Cormatin, pourrait également en provenir (selon Jeanton dans l'article de Sabatier).

401Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 40-41.

402BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 10.

403SABATIER A., "Découvertes de sépultures de l'époque burgonde à Chevagny-sur-Guye", A.A. Mâcon, t. 33, 1938, p. 156.

404Tout près de ce cimetière, au lieu-dit "Le Creux des Sarrasins", il y a des vestiges de construction gallo-romaine.

405Les Vignes Fruitières (sur la hauteur entre Chissey et Culey)

406Vers 1850 et en 1928.

407En 1928, sept sépultures en caissons de dalles brutes ; orientation : les pieds à l'Est. Ces caissons étaient placés sur plusieurs rangs. Vers 1850, des sépultures, sans autre précision.

408Mâconnais gallo-romain, addenda p. 63.

409Prayes

410En 1953, travaux d'adduction d'eau.

411Découverte d'ossements humains sous la route et dans la cave de M. Fricaud.

412BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 10.

413Nazilly

414"M. Canard a trouvé dans un pré attenant à sa maison, au carrefour des routes de Chazelles et de Lys, deux tombes sous dalles brutes" (sans autres précisions).

415BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 10.

39 - CLERMAIN (Matour)

416Le Breuil (à l'Est du bourg)

417Vers 1860.

418Des sépultures et de nombreux objets en fer (pas d'autres précisions, malheureusement).

419Plus récemment, d'autres sépultures ont été trouvées au Sud de 1'église, non loin de là (elles doivent appartenir au cimetière de l'ancien prieuré de Clermain).

420Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 54.

40 - CLESSE (Lugny)

421La Croix (près du village, dans la direction de Saint-Albain ?)

422En 1895, à l'angle des chemins de Breillonde et de la Troupe.

423Des sépultures en caissons de dalles brutes (certains corps n'auraient eu que le buste protégé par des dalles brutes ?), pieds à l'Est.

424Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 71, et addenda, p. 64.

425Berthoud (crête de Berthoud, au Sud-Est du bourg)

426En 1927.

427Des sépultures en caissons de dalles brutes, "régulièrement orientées" (Jeanton).

428Berthoud se trouve à 500 de Germolles, près de la station galloromaine de Sous-Mont.

429La Rosande

430Vers 1898.

431Des sépultures en caissons de dalles brutes.

432Les Teppes Malmont

433Découverte de M. Guichard, avant 1928.

434Des ossements humains près de la voie romaine Mâcon-Autun.

435Mâconnais gallo-romain, addenda, p. 64-65 (pour les trois sites).

436Quintaine

437En 1959, à l'Est du hameau, dans le champ de M. Thévenet. Observations de A. Barthélémy.

438Trois sépultures en caissons de dalles de chant, orientées à l'Est-Sud-Est. Fond des caissons en pente légère (garnis de cailloutis). Les bras étaient allongés le long du corps.

439Pas de mobilier.

440Gallia, 1961, t. XIX, fasc. 2, p. 449.

441POIRRIERM.,"Sépultures mérovingiennes en Mâconnais", Bulletin du Comité Départemental de la Recherche Archéologique de Saône-et-Loire, no 3, 1974, p. 24-26, et G.A.M. Info, no 3, 1974.

442La Tribune, 10 décembre 1959.

41 - CLUNY

443La Cras

444Au lieu-dit la Cras situé au Nord-Ouest de Cluny, M. Bonnefoy a vu un sarcophage trapézoïdal en grès, sans décor.

445Renseignement oral de M. Bonnefoy (1977).

42 - CORMATIN (Saint-Gengoux-le-National)

446Ez Martora

447Vers 1910 (témoignage de Mme E. Malicier), vers 1920 (d'après M. Michon, de Cormatin) et vers 1925 (minage d'un terrain par M. Guittet, de Cormatin).

448Des sépultures sous dalles et, vers 1925, un sarcophage de grès (brisé par l'inventeur).

449Dans ce sarcophage, un squelette avec un petit vase et une monnaie remise au Docteur Guillemin, de Cormatin.

450La nécropole se trouve près d'une voie antique (Cluny-Chagny ?).

451La Bergerie

452"Sur un mamelon, près du Bief Dombré, à la Chaume de la Bergerie, on signale un cimetière de tombeaux en dalles brutes".

453BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 13 (pour les deux sites).

43 - CORTAMBERT (Cluny)

454Toury

455Vers 1960, dans la cour d'une maison.

456Une tombe sous dalles.

457Une bague en bronze demi-jonc, sans décor, du type alliance (diamètre intérieur : 2 cm) ; au musée d'Azé.

458Renseignements oraux de M. Bonnefoy (1977).

459La bague ne permet naturellement pas de dater. Découverte à rapprocher de celle de la Vieille-Vigne, commune de Bray, lieu-dit tout proche. Il peut s'agir d'une seule et même nécropole.

* 44 - CORTEVAIX (Saint-Gengoux-le-National)

460* Saint-Germain

461Au milieu d'importants vestiges gallo-romains (villa sans doute), découvertes fortuites de tombeaux avant 1836 et fouilles en 1938 et 1951 (direction F. Jarreau).

462Plusieurs sépultures, pieds à l'Est, installées contre les murs gallo-romains et entourées de matériaux de réemploi et de dalles dressées.

463Une perle de verre jaune et bleue (mérovingienne) trouvée par M. Parriot ; musée d'Azé. Un sarcophage chez M. Guérin, en 1955.

464MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1836, p. 155.

465Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 44.

466Le Progrès de Lyon, 22 novembre 1938.

467JARREAU F., "Les fouilles de Saint-Germain", A.A. Mâcon, t. XLII, 1954-1955, p. 4 et 7.

468BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 61.

469Mont (au Sud du hameau)

470En 1952, des minages ont détruit de nombreuses sépultures ; MM. Bonnefoy et Perraud ont effectué une fouille de sauvetage.

471Nécropole sur une pente face au levant ; huit sépultures fouillées (violées à une date inconnue), orientées pratiquement à l'Est et alignées. Fosses creusées dans le soubassement calcaire ; entourage de dalles de chant et couverture (partiels). Importante couche noire riche en cendres et matériel gallo-romain (fragments de statuettes, céramique) alentour ; dans les tombes, mêmes fragments (placés intentionnellement ?).

472BONNEFOY M. et PERRAUD R., "Un cimetière antique à Mont, commune de Cortevaix (Saône-et-Loire)", R.A.E., t. V, fasc. 4, 1954, no 20, p. 395-399.

473Les auteurs avancent l'hypothèse de sépultures mérovingiennes. installées près d'une construction gallo-romaine (sanctuaire ?) incendiée au IIème siècle.

474Ne s'agirait-il pas en fait de vestiges d'incinérations ?

45 - CRECHES (La Chapelle-de-Guinchay)

475Germolles

476En 1897, minage d'une terre par M. Chamonard.

477Quelques tombes sous dalles au milieu de pierres de taille et de divers matériaux (sans autres précisions).

478Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 62.

* 46 - CRUZILLE (Lugny)

479Graveloux

480Avant 1836.

481Des sépultures sous dalles brutes, sur une pente face à l'Ouest.

482En Beaumont (près du hameau de Sagy)

483Avant 1836 et en 1977, à l'occasion de travaux de défonçage dans la terre de M. Pierre Guillot (cadastre : section F, no 137, angle N-E de la parcelle).

484Des tombes sous dalles brutes. En 1977, deux sépultures, les pieds à l'Est, creusées dans la roche tendre et entourées de dalles de chant deux adultes, dont la position n'a pu être observée. Pente face à l'Est, non loin d'une ancienne chapelle Sainte-Marie.

485MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1836, p. 161.

486Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 73.

487Renseignements de M. Pierre Guillot, de Cruzille (1977) (pour ces deux sites).

488* En Nay (près du hameau de Collonge)

489Observations à la fin du XIXème siècle et découvertes fortuites en 1835 et au lendemain de la dernière guerre.

490Des sépultures sous dalles brutes (caissons de dalles de chant), sur une pente face à l'Est.

491En 1835, découverte d'une "plaque de baudrier en cuivre de deux pouces carrés" (disparue). Au lendemain de la guerre, M. Guillot a trouvé près de la tête d'un sujet une agrafe à double crochet en bronze, ornée d'une paire de chevrons à chacune de ses extrémités visibles (description de M. Guillot ; l'objet est aux Etats-Unis). Deux fibules émaillées auraient également été trouvées au même endroit vers la même époque (Bonnefoy-Perraud) ; nous n'avons pu avoir ni confirmation ni précision.

492Mêmes sources que ci-dessus, ainsi que :

493MARTIN J., Sépultures barbares, p. 342.

494BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1956, p. 56.

47 - CULLES-LES-ROCHES (Buxy)

495Avant 1839, découvertes d'armes, d'agrafes et de nombreux "tombeaux de granité" sur le territoire de la commune.

496MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1839.

497En 1857, Henri Batault fit don à la Société d'Archéologie de Chalon d'un vase trouvé à Culles et provenant "sans doute d'un cimetière barbare" (Armand-Calliat).

498Le Bas du Village

499Découvertes à diverses reprises, en particulier vers 1885 (construction du chemin no 53) et en 1932 (près de la maison de M. Louis Vaux).

500Des vestiges gallo-romains, des sépultures sous dalles et des sarcophages à 0,50/0,60 m de profondeur.

501En 1932, deux tombes Nord-Sud ; un squelette les bras croisés sur la poitrine ; des tessons de poterie grossière, "d'apparence barbare", dans les déblais (Armand-Calliat).

502Un sarcophage trouvé vers 1885 est resté en place (jardin de M. Claude Portrat, en 1937) ; il est trapézoïdal et porte sur ses côtés des tailles en feuilles de fougères.

503La Serve

504En 1853, en défonçant une terre.

505Des tombeaux de grès aux squelettes bien conservés.

506MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1856, p. 185.

507Chalonnais gallo-romain, p. 129-130.

* 48 - CURTIL-SOUS-BURNAND (Saint-Gengoux-le-National)

508Le Bois Gaillard Avant 1850.

509Des sépultures sous dalles brutes.

510Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 45.

511Le Bourg

512Un sarcophage trapézoïdal se trouvait dans la cour de M. Baudot, maire, en 1955 ; on en ignore la provenance. Des fragments d'un sarcophage de même type servaient alors de passerelle sur un petit ruisseau à 200 m au Sud du village.

513BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 63.

514* Munot (La Croix)

515Découvertes fortuites au XIXème siècle (en particulier avant 1839, lors de l'établissement du chemin de Bonnay à Saint-Gengoux).

516Importantes fouilles, de 1948 à 1959, du Spéléo Club Archéologique de Bourgogne, dirigé par M. Lafond. Sondages de J. Ajot en 1977.

517Les résultats des fouilles n'ont malheureusement pas été entièrement publiés ; cependant un carnet de fouille assez détaillé existe au musée de Chalon ; nous ne livrons ici que les principales conclusions que nous avons pu en tirer, nous réservant d'y revenir plus en détail dans la IIIème partie. Cette nécropole, installée sur un promontoire rocheux avec une croix a son sommet, a livré 402 tombes aux fouilleurs, parmi lesquelles 9 sarcophages en grès et une majorité de caissons de dalles calcaires (avec des variantes dans la construction) L'orientation dominante est Sud-Ouest/Nord-Est, mais certaines sépultures sont franchement Sud-Nord et d'autres Ouest-Est. Seulement 159 tombes renfermaient un mobilier funéraire souvent limité à une boucle ou une garniture de ceinture (inhumation habillée). Les armes sont très rares (10 scramasaxes en tout et pour tout), les vases absents, à une exception près.

518Parmi les ossements recueillis, très peu malheureusement ont été étudiés (Professeur Morel, de Lyon et Mme Poulain d'Avallon) ; on ne sait pas très bien ce que sont devenus les autres (Musée de l'Homme ?) il est extrêmement regrettable qu'une série osseuse aussi importante n'ait donné lieu à aucune étude d'ensemble.

519Le reste du matériel est déposé au Musée Denon de Chalon ; il date dans sa presque totalité de la période 540-650.

520MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1843, p. 236, et 1873, p. 76-77.

521Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 45-46.

522Pour les fouilles récentes, deux publications anthropologiques :

523MOREL P., et DEMETZ J.-L., Pathologie osseuse du Haut Moyen Age, Paris, 1961 (p. 71, 73-74, 83, 92, 104, 114, 130-132).

524Dr PONT, "Un cas de pathologie osseuse datant de l'époque mérovingienne", Phys. Montceau, no 43, juin 1955, p. 1-5.

525De nombreuses notes, généralement brèves, dans divers ouvrages ou revues, en particulier :

526M.S.H.A. Chalon :

527t. XXXII, fasc. 2, 1950, p. 35 et 47-48 ;

528t. XXXIII, fasc. 1, 1952, p. 20-21, 26-27 et 34-36 ;
fasc. 2, 1954, p. 89-90 et 104-106 ;

529t. XXXIV, fasc. 1, 1956, p. 20-23 et 41-42 ;
fasc. 2, 1957, p. 17-19, 24-25 et 36-38.

530R.A.E. :

531no 1, t. I, 1950, p. 58 ;

532no 5, t. II, 1951, p. 62-63 ;

533no 14, t. IV, 1953, p. 181-182 ;

534no 15, t. IV, 1953, p. 280-282 ;

535no 23, t. VI, 1955, p. 271-280 ; ("Un film sur les fouilles de Curtil") ;

536no 27-28, t. VII, 1956, p. 331-335 ("De la nécessité de savoir bien observer") ;

537no 33-34, t. IX, 1958, p. 142-144 ("Un talisman mérovingien trouvé à Curtil").

538Gallia :

539t. VI, fasc. 1, 1948, p. 65 ;

540t. VIII, 1950, p. 153 ;

541t. XI, fasc. 1, 1953, p. 134 ;

542t. XII, fasc. 2, 1954, p. 466-467 ;

543t. XIV, fasc. 2, 1956, p. 278-280 ;

544t. XVI, fasc. 2, 1958, p. 368-369 ;

545t. XIX, fasc. 2, 1961, p. 452.

546SALIN E., La civilisation mérovingienne, t. 2, p. 90-92 ; t. 3, p. 125 et 231-233.

547Un court bilan :

548LAFOND M., Nécropole mérovingienne de Curtil-sous-Burnand, sa maquette à deux centimètres par mètre, Chalon, 1965 (8 p.).

549A paraître : une étude de synthèse de J. AJOT.

* 49 - DAVAYE (Mâcon-Sud)

550* A la Côte

551En mars 1896, minage d'une vigne au-dessus du ruisseau de la Denante.

552Huit sépultures sous dalles d'adultes "regardant" vers l'Est.

553L'une d'elles contenait un mobilier intéressant : une épingle en fer à tête dorée en forme de sphère légèrement aplatie ; une petite "fibule en bronze à double crochet" (agrafe sans doute), peut-être attachée initialement à une chaînette (74 chaînons en forme d'S), dont l'extrémité était passée dans "un sou d'or faux, en cuivre doré, percé d'un trou", portant au droit, autour du buste du souverain, les mots : CH(IL) DERILVS REX,

554et au revers : MASILIE CIV(ITATI)S.

555Il s'agirait, selon Lex, de Childéric II (663-675), et d'une production de l'atelier de Marseille, du type du no 1414 du Catalogue des monnaies mérovingiennes de la Bibliothèque Nationale de M. PROU, (1892).

556Nous donnons toutes ces précisions car, malheureusement, ces objets qui devaient figurer au musée de Mâcon sous les no 6462 à 6464 (Jeanton) n'ont pu être retrouvés et risquent fort d'avoir disparu.

557LEX L., "Note sur le cimetière franc-mérovingien de Davayé",

558A.A. Mâcon, 3ème série, t. I, 1896, p. 128-130.

559Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 50.

560C'est la seule tombe datée (au plus tôt de la fin du VIIème siècle) par une monnaie, dans la région ; Lex n'a malheureusement pas laissé de dessin des objets.

50 - DENNEVY (Chagny)

561Le Village (près de l'église)

562Découvertes fortuites en 1858 (M. Butiau-Desfontaines), vers 1912 (près de la maison Masson) et en 1962 (observations de L. Armand-Calliat).

563Des sarcophages en grès, sans mobilier. Les quatre découverts en 1962 étaient ornés de stries en feuilles de fougères ou horizontales ils étaient trapézoïdaux et l'un renfermait trois squelettes, mais pas de mobilier.

564Chalonnais gallo-romain, p. 137-138.

565M.S.H.A. Chalon, t. XXXVII, 1962-1963, p. 15 (chronique archéologique).

566En Buxy

567Avant 1862.

568Un "tombeau", contenant une monnaie de Constantin, une agrafe et des fragments de vase en pierre.

569Millery

570En 1860, terrassements pour le chemin de fer Chagny-Nevers.

571Trois tombeaux de grès, beaucoup d'ossements humains épars, des monnaies romaines, un vase en verre, un autre en grès, un "glaive".

572MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1862, p. 336.

573Chalonnais gallo-romain, p. 138-139 (pour ces deux sites).

51 - DONZY-LE-NATIONAL (Cluny)

574Vers-les-Bois (au Sud de la commune)

575Dans le dernier quart du XIXème siècle.

576Des sépultures en caissons de pierre.

577Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 20.

578Ciergue (près de l'église)

579Avant 1843, vers 1945 et en 1954 (observations du S.I.S.A.C. dans la cour de l'immeuble Dargaud).

580Des sarcophages en grès en 1843, un squelette avec bracelet de bronze au bras gauche vers 1945. En 1954, trois sépultures face à l'Est/Nord-Est, une rectangulaire, une autre trapézoïdale. Caissons de dalles dressées, en mauvais état. Pas de mobilier, seulement quelques silex taillés et tessons de céramique commune. Le cimetière est situé sur un mamelon, face au soleil levant.

581MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1843, p. 242.

582Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 19.

583BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1956, p. 50-51.

52 - DONZY-LE-PERTUIS (Cluny)

584La Roche (au-dessus du lieu-dit Le Château Gaillard)

585Découverte de M. Galland, peu avant 1926.

586Une sépulture contenant une arme et un outil de fer.

587Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 20.

588Le Bourg

589Vers 1960-1965, le long du mur Nord de l'église.

590Des tombes sous dalles et des débris gallo-romains (tuiles, céramique).

591Renseignement oral de M. Bonnefoy (1977).

592Le catalogue du musée de Tournus porte la mention manuscrite suivante :" no 1600 : bague et coulant de ceinture bronze sépulture à Donzy-le-Pertuis, don Cl. Lefèvre". Nous n'avons pas pu retrouver ces objets, classés parmi le matériel mérovingien (1978).

* 53 - ETRIGNY (Sennecey-le-Grand)

593* Balleure (en haut du hameau)

594Découverte fortuite de M. Braize, forgeron, dans sa cour, en 1874.

595Au milieu d'une couche carbonisée et de débris de construction et d'ossements (un fragment de défense de sanglier), le squelette d'une jeune fille et, à côté, celui d'un enfant, sans entourage. Le corps de la jeune fille, qui reposait à environ 30 cm sous le crâne d'un squelette de cheval, était accompagné d'un riche mobilier :

  • 2 fibules ansées de type pontique, en tôle d'argent,

  • 1 petite boucle de courroie en argent,

  • 2 boucles d'oreille en or (avec cube à sommets tronqués),

  • 1 très beau collier formé de 13 "tambours" en or et de 13 pendentifs en argent,

  • 1 collier ou bracelet : 6 perles d'ambre, 3 perles de verre, 1 en os,

  • 1 peigne triangulaire et son étui, en os,

  • 1 nécessaire à écrire (style et grattoir) en argent,

  • 1 ampoule de verre à panse sphérique,

  • 1 galet à surfaces polies.

596Ces objets sont au Musée Denon, de Chalon.

597ARCELIN A., "La sépulture barbare de Balleure", M.S.H.A. Chalon, t. VIII, 1ère partie, 1895, p. 79-85 et pl. III (excellent dessin des objets).

598Chalonnais gallo-romain, p. 143-144.

599Cette sépulture, tout à fait remarquable par la qualité de son mobilier, est également unique dans la région à cause de sa précocité : milieu du Vème siècle ; il s'agit sans doute d'une sépulture germanique.

* 54 - FARGES-LES-MACON (Tournus)

600* Le Clos de Mâcon (près du lieu-dit "Au Guerriau")

601Découvertes du propriétaire, M. Bourdon, en 1890-1891.

602"Des sépultures rangées parallèlement sur une longueur de 60 m et une largeur de 15 à 20 m" (Martin) ; caissons de dalles brutes ; les fonds ne sont dallés (avec léger relèvement de la tête) que dans la partie basse du cimetière (sols alluviaux). Certaines sépultures renfermaient plusieurs squelettes. Présence fréquente de menus débris de poteries.

603Mobilier : dans une même tombe, une fibule circulaire en fer recouvert d'une feuille d'or avec décor quadrilobé en filigrane et incrustations de pâte de verre (sur l'omoplate), une boucle de bronze ornée d'incisions géométriques avec ardillon à base élargie en forme de pilon (sur le sternum) et un moyen bronze de Commode à la main gauche. Une femme portait une bague de bronze avec incisions géométriques maladroites (S barré peut-être) à la main gauche et un moyen bronze de Faustine II dans la main droite. Dans diverses autres tombes : deux agrafes à double crochet reliées par une chaîne en bronze de 0,75 m de longueur, deux plaques-boucles de fer, une plaque-boucle triangulaire en bronze, une bouclette et deux petites plaques (de ceinture ?) en bronze, deux "grains" de verre ; enfin un vase (une petite cruche) en terre rougeâtre décoré de trois bandeaux à la roulette sur le haut de la panse, trouvé dans une sépulture en pleine terre.

604Ce matériel a été déposé au Musée Greuze de Tournus (nous l'avons retrouvé en partie) (pl. 8,17 ; pl. 25, 73 ; pl. 57, 6, 12).

605MARTIN J., Sépultures barbares, p. 324-326 et pl. I.

606Mobilier de la fin du VIème et du VIIème siècle.

607Le Palais, La Colatte (au Nord du bourg)

608Sur le chemin vicinal de Tournus à Uchizy, plus précisément à l'occasion de sa construction, sous le Second Empire et en 1875.

609Des sépultures sous dalles brutes ; celles du Palais étaient orientées les pieds à l'Est.

610DARD C., Farges-lès-Mâcon, Monographie historique, 1927, p. 14. Mâconnais gallo-romain, addenda, p. 69-70.

55 - FLAGY (Cluny)

611Les Fourneaux (au Sud-Ouest du village)

612Vers 1900.

613"De nombreux tombeaux en caissons de pierres brutes", vides (violations).

614Lieu-dit "Les Martorets" à proximité.

615La Chapelle (à l'Ouest du hameau de Sirod).

616Vers 1830.

617"Autour de l'ancienne chapelle qui existait encore au début du XIXème siècle, des sépultures en caissons de pierres brutes".

618Une bague en or trouvée dans l'une d'elles. Sans autre précision.

619Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 21.

56 - FLEURVILLE (Lugny)

620Le Paradis (au-dessous du château de Marigny)

621Lors de la construction du chemin de fer, en 1853.

622Des tombeaux sous dalles brutes. Dans un de ces tombeaux, une "amulette" et des monnaies (une avec l'inscription ROMA).

623Vent-en-Bise (au-dessus de la gare)

624A la fin de 1930, M. A. Delorme, en labourant.

625Cinq tombes de laves brutes en mauvais état (violations). Selon Jeanton, il pourrait s'agir des tombes découvertes en 1705 (voir notice Montbellet).

626Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 82 et addenda, p. 89.

57 - FLEY (Buxy)

627Le Village

628Terrassements de M. Pierre Labry, dans sa cour, en 1935.

629Treize sépultures sous dalles brutes, les pieds au levant. Les corps reposaient sur le rocher.

630Dans les déblais, "un morceau de tegula et le fond d'un vase en terre rouge, non vernissée". Sans autre précision.

631Chalonnais gallo-romain, p. 148.

* 58 - FONTAINES (Chagny)

632* Saint-Hilaire

633En 1889 et vers 1920, près ou dans des carrières.

634Des ossements, des sarcophages.

635"Un sabre assez large et à un seul tranchant. Près de cette arme, reposait une seconde lame beaucoup plus petite" (Frémy). Nous ne savons pas ce que sont devenus ces objets.

636FREMY C., Histoire de Fontaines, 1891, p. 91.

637Chalonnais gallo-romain, p. 152.

638Il s'agit très certainement de tombes mérovingiennes (scramasax avec couteau), sur une hauteur occupée dès le néolithique, non loin des ruines d'un prieuré.

59 - GENOUILLY (Mont-Saint-Vincent)

639Les Grands Buissons

640Observation personnelle en 1968.

641Entre le bourg de Saint-Clêment-sur-Guye et celui de Genouilly, le long du chemin, sur le bord du plateau à l'aplomb du hameau de Pras, on peut voir un alignement de cinq ou six caissons de dalles piquées, vides, abimés, orientés Nord-Ouest/Sud-Est.

642Il s'agit sans doute de sépultures violées à une date ancienne. A remarquer non loin de là, sur la commune de Vaux-en-Pré, le toponyme "Terres du Martras".

* 60 - GIVRY

643* La Corvée (au pied de la colline de Varanges)

644Découvertes en 1854 et 1900 (M. Guy) à l'emplacement et à proximité d'une ancienne chapelle Saint-Germain, démolie au XVIIIème siècle.

645Des sarcophages, dont l'un, conservé sur place, est en grès, de forme trapézoïdale avec tailles en feuilles de fougère (1854) ; des sépultures sous dalles brutes (1900).

646Dans un sarcophage, un vase de verre en forme de poisson (au musée d'Autun) datant du Bas-Empire ; dans une sépulture sous dalles, "des boucles d'oreilles en bronze exactement semblables à celles que M. Bidault de Grésigny recueillit à Noiron-lès-Citeaux". Que sont-elles devenues ?

647Chalonnais gallo-romain, p. 163 (abondante bibliographie concernant la découverte de 1854).

648Le Paradis (près du hameau de Poncey)

649Défonçage d'une vigne appartenant à M. Joseph Vanel, vers 1860.

650"Des sépultures présumées barbares".

651Chalonnais gallo-romain, p. 165.

652Le Meix-Boudot (Simple-Cour)

653Vers 1895, travaux agricoles de MM. Ravet et Claude Barbier.

654Des sépultures sous dalles brutes.

655Dans l'une, un scramasax très oxydé.

656Chalonnais gallo-romain, p. 166.

657* Le Village

658Découvertes à diverses reprises, en particulier en 1584, au XVIIIème siècle et en 1938 (fouilles de M. G. Rodary) à Saint-Pierre, avant 1914 (M. Jacquot) près du jardin des Soeurs de Bon Secours, et en 1953 (M. Buffey) place de l'église.

659A Saint-Pierre (restes d'une chapelle), des sarcophages de grès ; en 1584, Etienne Racle et ses frères découvrirent "deux tombeaulx, dedans leur estable, là où il demeure, auprès du semettièrre de l'église de Saint-Pierre de Givry, là où ils ont trouvé environ dix corps morts, lesdits tombeaulx de Grez." (Archives de Givry, citées par Armand-Calliat, qui pense qu'il pourrait s'agir du même cimetière que celui de Simple-Cour).

660La découverte Jacquot consiste en des sarcophages de grès ; dans l'un, une coupe en terre rouge (sans autre précision).

661En 1953, découverte d'une petite cruche (10 cm de haut) en terre rougeâtre, ornée à la roulette, indiscutablement mérovingienne (au Musée de Chalon).

662ARMAND-CALLIAT L., "Poteries mérovingiennes et carolingiennes découvertes en Chalonnais", R.A.E., no 43, 1960, fig. 89, no 1.

663COURTEPEE, Description du Duché de Bourgogne, 2ème édition, t. III, p. 330.

664Chalonnais gallo-romain, p. 166.

665ARMAND-CALLIAT L., "indications toponymiques tirées des lieux dits et notes de folklore", M.S.H.A. Chalon, t. XXX, 1943, p. 188-189.

666"Communications diverses", M.S.H.A. Chalon, t. XXXIII, 1954, p. 108.

* 61 - GRANGES (Givry)

667* Le Paradis

668Minages de M. Gauthey, de Saint-Désert, dans l'hiver 1919-1920 ; lors de prélèvements de terre pour la route express, en 1962, découvertes de M. Armand Gras (conducteur de la pelleteuse) et de M. André Gros.

669Près du moulin à vent de Granges, sur le côté Est, une dizaine de sépultures, les pieds à l'Est. "Les fosses étaient garnies de dalles brutes protégeant la tête et les épaules du mort" (Chalonnais gallo-romain).

670Une tombe découverte en 1962 contenait un scramasax (de 61 cm de long, soie cassée) et deux vases ; l'un, de 13 cm de hauteur, en argile rougeâtre, bien cuite, du type cruche (anse cassée), présentait un décor à la roulette de cinq bandes sur le haut de la panse ; l'autre, plus grand, a malheureusement été brisé et nous ignorons tout de lui. Une plaque de ceinture en bronze incisé a été trouvée dans les déblais. Tout ce matériel est au musée de Chalon (pl. 9, 22 ; pl. 59, 6).

671Chalonnais gallo-romain, p. 170-171.

672ARMAND-CALLIAT L., "Le cimetière du Paradis à Granges", M.S.H.A. Chalon, t. XXXVII, 1962-1963, p. 144-147.

673Armand-Calliat croit pouvoir dater ces découvertes du VIème siècle ; il s'agit en fait d'un mobilier du VIIème (le scramasax est du type "Breitsax" de Bohner).

* 62 - HURIGNY (Mâcon-Nord)

674Les Tauches (Apeugny), parcelles cadastrales 215 et 216

675A une date inconnue (avant 1927), en minant une vigne.

676"Des sépultures en couloirs de pierres brutes renfermant des squelettes de très grande taille". Elles étaient orientées pieds au Sud. Des vestiges romains (tuiles et monnaies) aux abords.

677La Chaponniëre (Chazoux)

678Quelques années avant 1927.

679"Une sépulture formée de quatre dalles brutes" ; sans autre précision.

680Maçonnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 35-36 (pour les deux sites).

681* Salornay (Le Prado)

682Découverte en 1831, dans un champ à M. de Morangiès, de "sept tombeaux renfermant des ossements, des monnaies et une épée sur la poignée de laquelle on remarquait des caractères. Un seul était en grès, les autres étaient formés d'assemblages de petites pierres". On ne sait rien de plus ; cette découverte peut-elle être rapprochée de celle du Prado ?

683Fouilles des "Routiers Eclaireurs de France" vers 1959, sur la propriété du Prado.

684Les soubassements d'un édifice, chapelle peut-être (on est en bordure d'un chemin, dit de la Chapelle) à l'intérieur desquels une sépulture a été découverte.

685Celle-ci contenait une perle d'ambre et deux agrafes à double crochet en bronze, dont l'une décorée de deux croix de Saint-André séparées par des stries verticales (pl. 57, 2 et 3).

686Il est dommage que nous n'ayons pas plus de détails sur les circonstances et le contexte de cette découverte très vraisemblablement mérovingienne.

687MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1836, p. 197.

688Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 37-38.

689CHARVET G., "Agrafes de linceul mérovingiennes", Bulletin du G.A.M., no 2, 1959, p. 23-24.

690POIRRIER M., "Sépultures mérovingiennes en Mâconnais ", G.A.M. Info, no 3, 1974.

691Le Clos (Les Miolands)

692Vers 1894 (parcelles 86 et 87 du cadastre) et en 1975 : observations de l'équipe d'A. Barthèlemy, à la suite de découvertes fortuites (plantations d'arbres) sur le terrain de M. Philibert Landre (parcelle 888 du cadastre, section A.3).

693Des sépultures sous dalles. En 1975, une sépulture détruite (ossements d'un enfant de 10 ans environ), une autre (un adulte jeune) en coffre rectangulaire de dalles de chant avec couverture et fond dallé.

694Le sujet, à peine recouvert de terre, avait les bras allongés le long du corps et les pieds à l'Est/Sud-Est. Pas de mobilier.

695Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 37.

696BARTHELEMY A., "Sépulture (mérovingienne ?) à Hurigny, lieu-dit Le Clos", G.A.M. Info, no 1, 1975.

697Les Sarrasins (Les Souchons)

698En 1875, minage d'un terrain par M. Etienne Létienne ; autres découvertes au début du siècle et avant 1927 (en particulier dans les propriétés de MM. Girardin et Pierre Bouillard) ; fouille de M. Guillemard en 1964.

699Environ 200 tombes mises au jour (dont 150 en 1875) ; tombes en coffres de dalles : dalles piquées, sans mortier, sur le pourtour, fond dallé avec, parfois, un support ("cale") pour la tête ou même les pieds, couverture de dalles ; orientation à l'Est ("quelques exceptions se rencontraient néanmoins") ; dans certaines tombes, plusieurs corps, jusqu'à trois ; observations complémentaires (deux tombes seulement) en 1964 : caissons de forme trapézoïdale à fond rocheux en pente vers les pieds ; une dalle à la tête émergeait pour marquer la sépulture ; orientation à l'Est/Sud-Est.

700Mobilier : rien en 1875 ; par la suite, il aurait été trouvé une pièce de monnaie et "une boule de métal oxydé" (Jeanton), des poteries et des armes, qui auraient été déposées à l'école du hameau mais n'ont pu être retrouvées (Guillemard) ; en 1964, une agrafe à double crochet, en bronze, toute simple, placée vers le haut de la poitrine (pl. 57, 4).

701"Communication à l'Académie de Mâcon", A.A. Mâcon, 2ème série, t. XIV, 1877, p. 5.

702Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 36 et 38.

703GUILLEMARD M., "Hurigny, "Chemin des Sarrazins". Fouilles de deux tombes mérovingiennes", Bulletin du G.A.M., no 4, 1967, p. 24-27.

704POIRRIER M., "Sépultures mérovingiennes en Mâconnais", G.A.M. Info, no 3, 1974.

705Lettres de MM. Barthèlemy et Poirrier (1978).

706L'agrafe à double crochet est datée par le fouilleur de l'an 700 sans raison valable : on ne peut même pas être certain que cet objet est bien mérovingien.

* 63 - IGE (Cluny)

707La Poye (Domange)

708Avant 1900, dans une vigne appartenant à Mme Thèvenet.

709De nombreuses sépultures d'âge indéterminé.

710Le Martorey

711A différentes reprises, en particulier pendant l'hiver 1924-1925, dans la cave de la maison de M. Ducôté.

712Des sépultures sous dalles brutes ; les corps étaient orientés pieds à l'Est, sauf un, au Sud.

713Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 22-24.

714* Blandayan

715Fouilles de L.de Fréminville, peu avant 1878.

716Des sépultures de l'Age du Fer sous tumulus. Dans l'un de ces derniers, deux corps tête-bêche, dont l'un - celui dont les pieds étaient à l'Est - portait un collier constitué de perles longues "en terre ou émail, mi-parties jaunes et noires, séparées par des perles plates en verre bleu foncé" (de Fréminville). Il s'agit très vraisemblablement d'une inhumation de l'époque mérovingienne (perles longues à décor en chevron rappelant les "millefiori").

717FREMINVILLE L. de, "Les tombelles d'igé", A.A. Mâcon, t. XVI, 2ème série, 1878, p. 105 et pl. IV, 1.

718Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 22.

719Saint-Germain

720Fouilles de MM. Berthier et Grillet en 1913.

721Dans un tumulus de 15 m de diamètre environ, deux caissons funéraires de pierre, de forme trapézoïdale, sous une voûte de laves plus ou moins effondrée ; pas de mobilier (tombes difficiles à dater).

722GRILLET E. et BERTHIER V., "Recherches préhistoriques en Mâconnais", Mémoires de la Société d’Histoire Naturelle d'Autun, 26, 1913, p. 141-142.

64 - JALOGNY (Cluny)

723La Gravotte

724A une date ancienne, indéterminée.

725Des sépultures ; sans plus de détail.

726Notes manuscrites de Jeanton.

727Mont Saint-Pierre

728Découvertes vers 1860 et en 1077 : travaux de lotissement, fouille de MM. Barthélemy et Rochette.

729Sur une éminence, tout près et au-dessus du village, les substructions très arasées d'une chapelle (très vraisemblablement). Quelques tombes autour de l'édifice, dont un sarcophage de plan trapézoïdal en grès et des caissons en dalles de chant et en murettes de pierres sèches de même forme. Au XIXème siècle, on a mis au jour trois sarcophages de grès et des monnaies médiévales (Monnier).

730Les fouilles de 1977 n'ont fourni qu'un mobilier très réduit (épingles, "boutons") difficile à dater. Pour les fouilleurs, les tombes sont postérieures à la chapelle, elle-même attribuée à l'époque carolingienne.

731MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1862, p. 345.

732CHAVOT, Le Mâconnais , 1884, p. 197.

733GROUPEMENT ARCHEOLOGIQUE DU MÂCONNAIS , 25 années de recherche, Catalogue de l'exposition de Mâcon (mai-juin 1978), non paginé.

734Renseignements oraux de MM. Barthèlemy et Rochette (1977).

735Une datation antérieure à l'époque carolingienne ne peut être exclue.

* 65 - JUGY (Sennecey-le-Grand)

736* La Crouillotte (à l'Ouest du village)

737En 1872 (fouille de M. Bazin), quelques années après, et en 1892 (fouille de J. Martin).

738Quelques tombes sous dalles. Certaines, à murettes en pierres sèches, contenaient : un scramasax de 0,40 m de long, un couteau en silex, une pièce gauloise et deux petits bronzes du Bas Empire ; une autre, dont le fond était enduit de mortier, renfermait une monnaie de Jovien, un anneau de bronze, un gros clou et un silex taillé sous le crâne ; on ne sait pas ce que sont devenus ces objets.

739Le musée de Tournus conserve une plaque de ceinture en fer damasquiné (VIIème siècle) trouvée sur le site par J. Martin (pl. 25, 72), nous n'avons pas vu par contre les fers de lance (mérovingiens ?) provenant de Jugy (sans précision) et signalés par J. Martin dans son catalogue du musée.

740MARTIN J., Sépultures barbares, p. 338-339.

741MARTIN J., Catalogue du Musée de Tournus, 1910, no 1315, 1316 et 1439.

742Chalonnais gallo-romain, p. 172-173.

* 66 - JULLY-LES-BUXY (Buxy)

743Avant 1839 et en 1864.

744"Des tombeaux de grès de nature très tendre" trouvés sur le territoire de la commune ; sans autre précision.

745MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1839, p. 256.

746Chalonnais gallo-romain, p. 174.

747Le musée de Chalon conserve un fer de lance (pas antérieur au Vilenie siècle) provenant de Jully (p 1. 58, 12).

748Les Chailloux

749En 1894, lors de travaux "sur le versant Nord-Est du mamelon jumeau de celui où s'élève le village".

750Deux sarcophages en grès, peut-être mérovingiens ; les ossements d'un homme et d'une femme et quelques "ornements de cuivre" dont un bracelet (possédé, "paraît-il", par M. Beau) ; des poteries auraient également été trouvées (on ne sait ce qu'elles sont devenues).

751* Les Chaniots (entre Jully et la Tour-Bandin)

752Découverte de M. Ch. Labry, vers 1895.

753"Une dizaine de sépultures sous dalles brutes orientées les pieds au levant. L'une d'elles contenait une sorte de sabre ou de grand coutelas (scramasax ?)".

754Chalonnais gallo-romain, p. 174-175 (pour les deux sites).

67 - LAIVES (Sennecey-le-Grand)

755Les Auges

756Fouilles à une date inconnue, avant 1897.

757Quelques sépultures en caissons de dalles, sur le versant de la montagne Saint-Bonnet, "à proximité d'un champ dans lequel on rencontre beaucoup de débris romains" (Martin).

758MARTIN J., Sépultures barbares, p. 339-340.

759Chalonnais gallo-romain, p. 177.

68 - LAIZE (Mâcon-Nord)

760L'église

761Avant 1839, lors de l'élargissement de l'ancienne route départementale.

762Une grande quantité de sépultures ; dans l'une, deux pièces de monnaie qui n'ont pas été conservées.

763MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1839, p. 257.

764Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 41.

69 - LOCHE (Mâcon)

765Découvertes fréquentes dans les vignes "en tirant sur le plateau de Varennes". Des débris gallo-romains, des tombes sous dalles et des sarcophages.

766Vers 1836, on aurait trouvé, dans des circonstances malheureusement inconnues, une monnaie d'or frappée à Chalon sous le règne de Gontran ; elle aurait été donnée par M. Bourdon au musée de Mâcon (nous ne l'y avons pas vue).

767Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 51.

70 - LOURNAND (Cluny)

768Collonge (coordonnées : 778, 53-166, 28).

769Observation de MM. Vincent et Bouiller, géologues au B.R.G.M., peu avant 1967.

770Un sarcophage de plan trapézoïdal orné de stries en "feuilles de fougères".

771GROUPE ARCHEOLOGIQUE DE "LA PHYSIOPHILE", "Notes d'archéologie régionale", Phys. Montceau, no 67, décembre 1967, p. 27.

* 71 - LUGNY

772La Terre des Nonnes (près de l'ancien château de Lugny).

773Vers 1814.

774Plusieurs sépultures formées de murettes de pierres sèches.

775MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1834, p. 225.

776Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 66.

777Le Grand Champ (Macheron)

778Des sépultures d'époque indéterminée, "mais qui paraissent remonter à l'époque barbare", et des tuiles romaines particulièrement épaisses.

779Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 68 et addenda, p. 72.

780* Saint-Pierre (non loin du bourg)

781En 1878, à l'occasion de travaux de défrichement sur le domaine de M. J.-M. Bouilloud, observations de Legrand de Mercey ; travaux de terrassement en 1965 (édification d'un caveau de dégustation des vins).

782En 1878, deux sépultures ; dans l'une, un collier (disparu) composé, selon Legrand, de 14 grains en verre de couleur, pour la plupart côtelés ("de 6 et 8 côtes de melon"), de diamètres inégaux (7 à 18 mm) ; 6 imitaient l'ambre, les autres étaient verts, bleus et noirs ; 2 figuraient "de petites torches en pâte noire/.../, incrustées sur le pourtour d'un feston en zigzag, à pointes, d'un émail bleu d'azur sur l'un et jaune clair sur le second" (Legrand).

783En 1965, des ossements (observations imprécises) et une agrafe à double crochet, en bronze, à décor géométrique maladroit (losanges, triangles) (pl. 57, 9).

784LEGRAND de MERCEY A., "Notice sur d'anciens cimetières du canton de Lugny", B.S.A.A. Tournus, 1882, p. 22.

785MARTIN J., Sépultures barbares, p. 342.

786Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 66.

787JEANNET A., "Archéologie régionale, quelques trouvailles", Terre Vive, no 22, 1973, p. 28, fig. 2 (dessin de l'agrafe).

788Renseignements oraux de M. Pierre Guillot, de Cruzille.

789Découvertes très vraisemblablement mérovingiennes, mais difficiles à dater avec précision.

790* Les Chapuys, Les Petites Teppes (Fissy)

791En 1882, au sommet du coteau, à l'Est du village, travaux d'élargissement d'un chemin, et fouilles de A. Legrand de Mercey.

792Des substructions gallo-romaines et une nécropole qui aurait occupé jadis plus d'un hectare. Une vingtaine de tombes ouvertes, semble-t-il ; certaines, sans entourage, contenaient un vase : dans l'un, les restes d'un quadrupède et d'un volatile ; plusieurs de ces tombes sont attribuées à La Tène par Legrand de Mercey. Un sarcophage trapézoïdal en calcaire tendre (brisé, non conservé) et des tombes sous dalles, à murettes ; dans l'une, la seule orientée Sud-Nord, une jeune femme (?) avec bandage herniaire et deux bouclettes en bronze, rectangulaires, avec plaque décorée de cercles ponctués et d'une croix de Saint-André ; dans une autre, un homme, qui avait reçu un coup violent au crâne (blessure cicatrisée), portait une bague en bronze avec incisions de 7 chevrons et de 3 traits transversaux, de part et d'autre d'un chaton massif, non décoré.

793Quelques uns de ces objets ont été déposés au musée de Tournus, où il n'a malheureusement pas été possible de les retrouver.

794LEGRAND de MERCEY A., "Notice sur d'anciens cimetières du canton de Lugny", B.S.A.A. Tournus, 1882, p. 13-24.

795MARTIN J. Sépultures barbares, p. 342.

796Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 67.

797Certaines tombes pourraient être mérovingiennes.

* 72 - MACON

798Entre le faubourg de La Barre et la gare

799En 1853 (construction du chemin de fer Paris-Lyon) et en 1922 (garage Ferret).

800Quatre sarcophages trapézoïdaux sur l'emplacement du cimetière gallo-romain de la ville.

801Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 19-20 et p. 26.

802* Place de la Baille

803En 1959, lors de la construction d'immeubles.

804Découverte d'une inscription funéraire dont le texte est le suivant :"IN HOC TUMOLO REQUIESCIT BONAE MEMORIAE MELLITA (Q)UAE VIXIT ANNIS LIIII, OBIIT (I)N PACE XV (K)ALEN(DAS) IANUAR(IAS) INDIC(TIO)NE III". Elle proviendrait "des alentours de la vieille église Saint-Pierre".

805Inscription datée de la fin du Vème ou plus vraisemblablement du milieu du VIème siècle (peut-être 540 ou 555) par L. Armand-Calliat.

806ARMAND-CALLIAT L., "Une inscription mérovingienne trouvée à Mâcon", Bulletin du G.A.M., no 3, 1963, p. 11-14.

807Le Pâquier Saint-Antoine (Flacé)

808En 1933.

809A 3,50 m de profondeur, une sépulture pied au Sud dans un caisson de tegulae.

810Notes manuscrites de Jeanton.

811Il pourrait s'agir d'une sépulture gallo-romaine.

812A signaler plusieurs objets (4 plaques de ceinture en bronze) provenant de la Saône à Mâcon et déposés au musée d'Annecy (échanges Lacroix, 1872). Le musée de Genève doit encore posséder une très belle bague en or avec intaille en verre "trouvée près de Mâcon" avant 1876 (date d'entrée au musée).

813MAYOR, "Notes sur les anneaux mérovingiens du musée de Genève", Revue Archéologique, t. XXII, 1893, p. 104-105.

73 - MALAY (Saint-Gengoux-le-National)

814Le cimetière, Ougy

815En 1953, face à la maison Chotard.

816Des sépultures sous dalles brutes ; sans plus de précisions.

817Maison Goujon

818En 1928, en creusant un puits.

819Un sarcophage en grès ; sans autres précisions.

820La Place

821En 1951, aux Condemines, dans la terre de M. Albert François.

822Des sépultures ; des vestiges gallo-romains.

823BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines,

8241955, p. 64-65.

825Renseignement oral de M. Bonnefoy (1977).

* 74 - MANCEY (Sennecey-le-Grand)

826Le Bourg

827Peu avant 1917, observations de l'abbé Rimelin, curé de Mancey. Dans le jardin du presbytère, au Sud-Ouest de l'église, des sépultures en couloirs de pierres recouverts de dalles.

828B.S.A.A. Tournus, t. XIX, 1919, p. IV (rapport d'activité annuel pour 1917).

829Chalonnais gallo-romain, p. 182.

830La Roche d'Aujoux

831Au-dessus des grottes, au sommet d'altitude 475 m, il existe un caisson de dalles de chant orienté Ouest-Est, vide ; il semble s'agir d'une sépulture ouverte à une date inconnue.

832Renseignement oral de M. Raspini (1977).

833* La Mortpierre (Dulphey)

834En 1890-1891 et en 1901, découvertes de M. Vincent Audard à l'occasion de minages d'une vigne ; découverte plus récente de deux tombes par M. Duriaud en arrachant un arbre.

835La nécropole se situe sur un versant orienté face à l'Est, dont elle occupe une sorte de replat, le long d'un vieux chemin, à quelques centaines de mètres au Sud/Sud-Ouest du hameau, non loin de vestiges gallo-romains. Près de 350 tombes auraient été découvertes : elles étaient orientées les pieds à l'Est et espacées les unes des autres de 50 cm environ, constituant une série de rangées (17 rangées en 1890-1891). La structure paraît variée : inhumations "en pleine terre" (creusées dans les calcaires marneux), à entourage partiel, à dalles de chant ou à murettes (parfois avec mortier) ; les fonds sont rarement dallés, exceptionnellement garnis de cendres ou de chaux. Les dimensions des sépultures sont de 1,72 m à 1,80 m de longueur, 0,40 m à 0,45 m de largeur et de profondeur. Quelques caissons étaient vides de terre. Il a été rencontré "deux ou trois sépultures superposées, celles de dessous toujours en pleine terre ou creusées dans le cran", ces dernières dépourvues de mobilier. Certaines sépultures contenaient trois squelettes ; l'une était double, très large (0,72 m) et renfermait les squelettes d'une femme et d'un enfant.

836Un assez grand nombre de tombes paraît avoir été dépourvu de mobilier. Toutefois, un matériel relativement abondant a été recueilli et déposé au musée de Tournus. Les armes semblent rares : des scramasaxes uniquement, dont l'un brisé ; quelques vases (9) pour la plupart de tradition gallo-romaine (bouteilles, cruches, gobelet) en terre rougeâtre (pl. 59, 2, 5, 7), quelques bijoux : 5 bagues en bronze (dont trois dans la même tombe), très simples, certaines décorées du S barré, un collier, un bracelet en bronze, ouvert, sans décor, une agrafe à double crochet avec chaînette ; un petit bronze de Constantin dans la main d'un enfant. Le mobilier est surtout constitué de boucles et garnitures de ceinture, en particulier plusieurs boucles ovales en bronze, ouvertes et terminées par deux têtes de serpents (?) affrontées, 3 boucles en bronze et de nombreuses garnitures en fer damasquiné, dont au moins 4 belles plaques-boucles rectangulaires de type B. Ajoutons que le mobilier était parfois rassemblé près de la tête. (Pl. 5, 7 ; pl. 12, 37 ; pl. 21, 64 ; pl. 23 ; pl. 26, 77 ; pl. 28 ; pl. 29 ; pl. 31 ; pl. 35 ; pl. 38 ; pl. 40 ; pl. 42 ; pl. 44 ; pl. 45).

837MARTIN J., Sépultures barbares, p. 326-330, pl. II, III, IV et Nouvelles découvertes de sépultures barbares, (ce dernier article étant presque entièrement consacré à Mancey-Dulphey).

838Témoignage oral de M. Duriaud, de Dulphey (1977).

839L'inventaire de J. Martin, relativement précis, autorise quelques reconstitutions d'ensembles. A l'exception de quelques boucles pouvant être de basse époque romaine, le mobilier est à dater de la fin du VIème et, surtout, du VIIème siècle.

840La Bussière (Dulphey)

841Deux corps dans un caisson de dalles de chant, pieds à l'Est, sans mobilier, au milieu des ruines d'un édifice du II-IIIème siècle.

842Fouille H. Vaussanvin (1979).

75 - MARCILLY-LES-BUXY (Buxy)

843Le Martrat

844Vers 1873, travaux de M. Louis Aumonier dans son jardin.

845Une cinquantaine de sépultures de 30 à 40 cm de profondeur creusées dans la roche et orientées au levant. Sans dalles de couverture, elles étaient trapézoïdales avec, chez la plupart, "une case rétrécie à l'emplacement de la tête". Les tombes d'adultes étaient, en général, disposées avec ordre, celles des enfants sans régularité. Quelques sépultures renfermaient deux corps (un adulte et un enfant) : elles étaient de largeur double et divisées en deux par une dalle. Les inhumations auraient pu être pratiquées dans une carrière antique.

846BULLIOT, "Les carrières... de Saint-Emiland", M.S.E. Autun, t. XVI, 1888, p. 220-223.

847Chalonnais gallo-romain, p. 184-185.

76 - MARTAILLY-LES-BRANCION (Tournus)

848Le bourg

849Avant 1956, lors de la construction du réservoir d'eau à l'entrée Ouest du bourg.

850Des sépultures anciennes, sur une pente regardant le levant. Sans autre détail.

851BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines,

8521956, p. 54.

77 - MASSILLY (Cluny)

853Les Longs-Crets

854Vers 1880, sur les communaux au Sud-Ouest du village.

855"Des sépultures anciennes orientées, en caissons de dalles brutes".

856Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 27.

857Sur les Crêts Vers 1936.

858Plusieurs sarcophages orientés Sud-Est.

859Ce lieu ne doit pas être confondu avec le précédent. Il "se trouve à une faible distance de la voie de Cluny à Jully-les-Buxy, à proximité du climat des Lies".

860BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines,

8611956, p. 51.

78 - MASSY (Cluny)

862En 1796, en minant un terrain qu'on voulait planter en vignes, on découvrit des tombes sous dalles. L'endroit précis est inconnu.

863MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1836, p. 232.

864Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 27.

865La Tour

866Près du château, découverte de M. Drouhin, fermier à La Tour, en 1930.

867Une sépulture en caisson de dalles brutes, "attribuée par l'opinion populaire aux Autrichiens de 1814-1815" (Jeanton).

868Le Progrès de Lyon, 28 septembre 1930.

869Mâconnais gallo-romain, addenda, p. 75.

870Zublé

871Observations du Docteur Dubois, à une date inconnue, au bord de la R.N. 80.

872Des squelettes en caissons de dalles brutes.

873Notes manuscrites de Jeanton.

874Les découvertes ont dû être faites non loin du menhir.

79 - MAZILLE (Cluny)

875Le Prieuré Avant 1870.

876Des sarcophages "dans les dépendances du prieuré des moines de Cluny, à l'Ouest du village". Sans autre détail.

877Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 28.

* 80 - MELLECEY (Givry)

878* De l'église paroissiale au hameau du Martrat

879Découvertes à diverses reprises, en particulier en 1858 (fouille de J. Chevrier dans le jardin de M. Billoux), en 1934 (fouille de M. O. Rossé près de l'église) et, à une date inconnue, dans le jardin de M. Vandroux, près du Martrat.

880D'assez nombreux sarcophages en grès, de forme trapézoïdale ; l'un a livré une plaque-boucle triangulaire en bronze (jardin Billoux), déposée au Musée de Chalon (pl. 8, 16) ; la fouille de 1934 aurait révélé de la céramique mérovingienne et des grains de collier (objets disparus), dans des sarcophages qui se voyaient encore en 1937 "dans le chemin qui contourne l'église du côté Nord" (Armand-Calliat).

881CHEVRIER J., "Fouilles de Saint-Jean-des-Vignes", M.S.H.A. Chalon, t. V, 1ère partie, 1866, p. 3 et pl. I, fig. 4.

882M.S.H.A. Chalon, t. XVIII, 1934-1935, p. 78 (brève mention).

883Chalonnais gallo-romain, p. 192.

884Il s'agit d'un cimetière évidemment mérovingien, très vaste, si l'on en croit Armand-Calliat, et installé sur une pente orientée au Nord-Est.

885* Les Longues Queues

886Découvertes de M. Lazare Melnotte, de Mellecey, pendant l'hiver 1931-1932.

887Des sépultures sous dalles brutes.

888Dans l'une, un gobelet apode, en terre, daté par Armand-Calliat du Vème ou VIème siècle ; au musée de Chalon (pl. 59, 1).

889Chalonnais gallo-romain, p. 193.

890ARMAND-CALLIAT L., "Poteries mérovingiennes et carolingiennes découvertes en Chalonnais", R.A.E., no 43, juillet-septembre 1960, p. 249 et fig. 88.

891En Crotot, La Resuille

892En 1892.

893Une sépulture sous dalles brutes en Crotot et huit dans le lieu-dit voisin, La Resuille (M. Theveniot).

894En Saint-Spi (Saint-Sulpice)

895Autour de la chapelle, "on a découvert des sépultures sous dalles brutes".

896Marloux

897En 1857 et en 1944-1945 (fouilles de L. Armand-Calliat).

898Quatre tombeaux de granite (1857) ; L. Armand-Calliat dit avoir trouvé des ossements humains et une "agrafe en bronze" (où est-elle ? ; il n'en donne malheureusement pas de dessin).

899Dans ce lieu, proche de la voie d'Agrippa, abondent les vestiges gaulois et gallo-romains ; une chapelle y existait peut-être dès le Haut Moyen-Age.

900Chalonnais gallo-romain, p. 193-195 (pour ces trois sites). ARMAND-CALLIAT L., "Les fouilles de Marloux", Gallia, t. V, 1947, fasc. 2, p. 420.

901Ajoutons que Mellecey est cité dès 621, et qu'une inscription (de la fin du VIème siècle, semble-t-il) commémorant le transfert de reliques des martyrs d'Agaune y a été trouvée.

81 - MERCUREY (Givry)

902En Biot

903Avant 1928.

904Des sépultures sous dalles brutes, au-dessus du nouveau cimetière de Mercurey.

905Le bourg

906Peu avant 1937 (pose de conduites d'adduction d'eau).

907Plusieurs tombes sous dalles. Il y aurait un assez vaste cimetière s'étendant "de l'église assez loin dans le village".

908Le Creux de Montelong

909Vers 1913, dans la vigne de M. Marot, d'Etroyes.

910Des sépultures sous dalles brutes, près d'une source ; "le sol est jonché de tessons de poteries".

911Les Vasés

912Vers 1895, dans la vigne de M. Lecomte (travaux de défonçage). Une dizaine de sarcophages de grès, trapézoïdaux, et des sépultures sous dalles ; orientation les pieds au levant ; aucun mobilier n'a été remarqué.

913Chalonnais gallo-romain, p. 195-197 (pour ces quatre sites).

914Le Clos du Roy (Chamirey)

915A une date inconnue, antérieure à 1937. Découverte des ouvriers de Melle Petiot.

916Des sépultures sous dalles.

917Chalonnais gallo-romain, p. 95.

918La Chaume d'Etroyes

919Une "framée franque en fer, trouvée à Etroyes, sur la Chaume, à 1 m de profondeur" a été donnée au musée de Chalon, le 4 juin 1868 par M. Naltet-Menand, d'Etroyes (Archives du musée).

920Chalonnais gallo-romain, addenda, p. 285.

82 - MILLY-LAMARTINE (Mâcon-Nord)

921Echally (tout près du village)

922A une date inconnue, avant 1940.

923Un nombre considérable de sépultures en caissons de pierre, parmi lesquelles des sépultures d'enfants.

924Pas de mobilier funéraire signalé.

925Notes manuscrites de Jeanton.

*83 - MONTAGNY-LES-BUXY (Buxy)

926* Saint-Maurille (Montorge)

927Vers 1876, dans un champ appartenant à Mme Bourgeon, de Saint-Vallerin et en 1895 (défonçages de M. Meulin).

928Des sépultures sous dalles et 7 ou 8 sarcophages trapézoïdaux orientés les pieds au levant. L'un d'eux, conservé sur place en 1937, présentait des tailles en "feuilles de fougères".

929"Une plaque de bronze travaillé, de forme rectangulaire", plaque de ceinture mérovingienne, selon Armand-Calliat, a été trouvée (on ne sait ce qu'elle est devenue).

930Il y avait certainement une chapelle en ce lieu.

931Sous la Roche

932Avant 1937, découverte de M. Jean-Claude Davanture, de Montagny, en extrayant du gravier.

933Trois sépultures sous dalles brutes, orientées Est-Ouest.

934Chalonnais gallo-romain, p. 199-200 (pour les deux sites).

84 - MONTAGNY-SUR-GROSNE (Matour)

935Nuglisois

936Vers 1900, fouilles de M. Aucaigne de Sainte-Croix.

937Près des ruines d'une chapelle, des sarcophages trapézoïdaux, en grès ; l'un d'eux, brisé, est conservé au musée d'Azé : il est orné, à la tête, d'une croix de Malte ; il peut être aussi bien carolingien que mérovingien.

938Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 56-57.

939BONNEFOY M. et PARRIAT H., "Sarcophages mérovingiens ou carolingiens du Musée de Blanot", Phys. Montceau, no 56, juin 1962, p. 43-44 (photo).

*85 - MONTBELLET (Lugny)

940En 1705, lors de défrichements sur une colline.

941Plusieurs sépultures alignées, en grandes pierres de taille ; des vases brisés et "un ornement de fer avec une espèce de bourrelet de même métal, le tout couvert d'une lame d'argent /.../ orné de quelques hachures assez délicates..." (Dom Martin) ; l'objet a été attribué à l'époque à une coiffure de femme, mais c'est en réalité une plaque-boucle mérovingienne en fer plaqué d'argent et damasquiné. Selon Barrière-Flavy, cet objet était déposé au Cabinet des Médailles (Bibliothèque Nationale) sous le no 4631, mais les recherches entreprises sur notre demande par Mme Dumas, en 1977, sont restées vaines.

942MONTFAUCON D., L'Antiquité expliquée, 1710, t. V, 2ëme partie, p. 192.

943Dom MARTIN, La religion des Gaulois, 1727, t. I, p. 351.

944BAUDOT H., "Mémoires sur les sépultures des Barbares...",

945Mémoires de la Commission des Antiquités de la Côte d'Or, t. V, 1857-1860, p. 227.

946BARRIERE-FLAVY C., "L'archéologie barbare dans le département de Saône-et-Loire durant la période burgonde", A.A. Mâcon, t. V, 3ème série, 1900, p. 126 et 134.

947Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 81-82.

948Jeanton place le site sur la commune de Fleurville, sans donner d'explication ; il semble pourtant en contradiction avec les termes de la lettre de l'évêque de Mâcon, en 1710 (citée par Montfaucon) situant la découverte "dans la paroisse de Montbellet".

949Lampange

950D'après la tradition des anciens, des Autrichiens y auraient été inhumés en grand nombre.

951Notes manuscrites de Jeanton.

86 - MOROGES (Buxy)

952Le Clos Remy

953En 1880, en établissant le nouveau cimetière de Moroges, dans une terre face au levant ; nouvelles découvertes en 1937.

954Des sarcophages en grès, trapézoïdaux, les pieds au levant.

955Le Clos Remy s'appelait autrefois Clos Saint-Romain ; il a pu y avoir une chapelle primitive.

956Chalonnais gallo-romain, p. 205.

957ARMAND-CALLIAT L., "Pour la carte archéologique du Chalonnais..'.', M.S.H.A. Chalon, t. XXX, 1943, p. 193.

87 - NANTON (Sennecey-le-Grand)

958La Fa (Corlay)

959Avant 1928.

960Des sépultures (ainsi que des objets gallo-romains).

961Les Champs de Bragny Un peu avant 1914.

962Des sépultures sous dalles brutes et des vestiges gallo-romains.

963Chalonnais gallo-romain, p. 207.

*88 - OZENAY (Tournus)

964* La Verchère (près de la Morlue)

965En 1856, construction d'une grange par le propriétaire, M. Ducret-Moranda.

966Une vingtaine de sépultures sous dalles, à plus de 2 m de profondeur.

967Le mobilier ("des monnaies, des morceaux de fer et une bague en bronze") a disparu, sauf une boucle donnée au musée de Tournus en 1901 ; de forme ovale, en bronze, elle porte une croix gravée sur la base de l'ardillon.

968Signalons l'existence d'importants vestiges gallo-romains à proximité.

969MARTIN J., Sépultures barbares, p. 335, et Nouvelles découvertes de sépultures barbares, p. 213, pl. IX, fig. 6.

970Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 24 et addenda, p. 76.

971La boucle nous paraît pouvoir être datée de la fin du VIème ou du début du VIIème siècle.

972La Bussière (Chavy, Messey)

973Au XIXème siècle, en faisant la route nouvelle no 14, et à une date inconnue (jardin de M. Jourdan).

974Des sépultures, dont certaines, "orientées", se trouvent près de la "pierre de Saint-Languy", pierre couchée qui passe pour avoir recouvert le tombeau d'un chef, et qui est l'objet d'un culte et d'un pèlerinage.

975MARTIN J., Sépultures barbares, p. 335.

976Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 23.

977Notes manuscrites de Jeanton.

89 - PASSY (Saint-Gengoux-le-National)

978Un sarcophage (peut-être trouvé, selon Bonnefoy et Parriat, "à 800 m au Nord-Ouest des Jolites, sur le versant occidental de la montagne de Passy") trapézoïdal, orné d'une rosace à la tête, sans doute mérovingien. Au musée d'Azé.

979Maçonnais gallo-romain, région de Cluny, p. 47-48.

980BONNEFOY M. et PARRIAT H., "Sarcophages mérovingiens ou carolingiens du Musée de Blanot", Phys. Montceau, no 56, juin 1962, p. 42-43 (photo).

981Les Crets (à 500 m du bourg)

982Vers 1894.

983De nombreuses sépultures en caissons de dalles brutes.

984Mâconnais gallo-romain, addenda, p. 77.

90 - PERONNE (Lugny)

985Mont-de-Vaux

986Vers 1900.

987Sept sépultures en caissons de dalles brutes, non loin de vestiges gallo-romains.

988Aucun mobilier funéraire.

989Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 76.

990Le bourg

991Vers 1930.

992A environ 30 m au Nord de l'église, une sépulture d'adolescent, le corps couché entre deux pierres brutes (grès vert du pays) de 0,80 m, placées à hauteur des épaules. Sépulture orientée les pieds au Sud. D'autres sépultures paraissent exister alentour.

993Mâconnais gallo-romain, addenda, p. 77.

994A noter un lieu-dit Le Martoret tout près des Teppes Malmont (commune de Clessé) où ont été trouvés des ossements. Ajoutons également que Péronne est mentionné dès 585 dans une ordonnance du roi Gontran, qui y possédait une villa.

995Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 74 et addenda, p. 78.

996Deuxième concile de Mâcon, Cartulaire de Saint-Vincent-de-Mâcon, p. CCLII.

91 - PIERRECLOS (Tramayes)

997Le bourg (en face de l'église)

998Avant 1839.

999Des sépultures sous dalles brutes et des monnaies romaines.

1000MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1839, p. 329.

1001Le Mont (au Nord-Est et tout près du bourg)

1002Découvertes à diverses époques, de 1875 à 1925, faites par M. Bacot, en minant une vigne.

1003Des sépultures sous dalles brutes, à proximité de vestiges gallo-romains importants.

1004Maçonnais gallo-romain, région de Cluny, p. 59-61 (pour les deux sites).

*92 - PLOTTES (Tournus)

1005*A-la-Chèvre (à 1 km à l'Est de Plottes)

1006Peu avant 1897, minages dans le champ de M. Béranger.

1007Des sépultures sous dalles disposées en rangées. Selon Martin, le cimetière devait renfermer au moins 300 ou 400 tombes sur un espace de 20 mètres par 40 ; les caissons, en murs de pierres sèches (avec ou sans fond dallé), ont la forme "d'un losange allongé, tronqué inégalement". Martin a exploré 9 tombes, dont 2 d'enfants.

1008Une seule sépulture contenait du mobilier funéraire : une garniture de ceinture en fer plaqué et damasquiné (pl. 24, 69), un scramasax et un couteau. (Au musée de Tournus, nous n'avons pu retrouver que la garniture de ceinture).

1009MARTIN J., Sépultures barbares, p. 335-336, et Nouvelles découvertes de sépultures barbares, p. 217 et pl. IX, 1 et 2.

1010La tombe à mobilier ne paraît pas antérieure au milieu du VIIème siècle.

1011La Garde

1012En 1814, découverte de Jean Lafarge, d'Uchizy.

1013Sur le versant oriental de la montagne de La Garde, une sépulture sous dalles brutes et, à côté, "une pioche de fer", qui aurait été déposée au musée de Mâcon ; nous ne l'avons pas vue.

1014La Fontaine aux Ladres, Les Bourguignons

1015Lors de la création de la route d'Ozenay à Plottes, et avant 1920.

1016Des sépultures "barbares" (Jeanton), certaines "en couloirs de laves".

1017Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 25-27 (pour les trois sites).

1018Les sépultures du dernier site seraient liées, selon Jeanton, à l'existence d'un "village gallo-romain" (lieu-dit Les Ecroix).

93 - PRISSE (Mâcon-Sud)

1019La Croix-Rouge (près de la gare de Prissé)

1020Vers 1880, en 1928, et entre 1928 et 1931.

1021Six sépultures, les pieds au levant ; certaines étaient en caissons de dalles ; dans l'une, le crâne reposait sur une tuile.

1022Ces sépultures étaient disposées de part et d'autre d'un ancien chemin, dit Chemin des Pierres.

1023Mâconnais gallo-romain, addenda, p. 79.

1024La Combe

1025En avril 1979 ; fouille de M. Barthélemy.

1026Quatre sépultures : fosses de plan rectangulaire, de type variable (sans entourage, avec quelques pierres sur le pourtour, ou en caisson de dalles de chant) ; orientation les pieds à l'Est ; tombes individuelles, sauf une (3 individus, dont un enfant).

1027Mobilier : un couteau porté par un adolescent (datation précise impossible).

1028Le Courrier de Saône-et-Loire, 16 avril 1979.

1029Indications de MM. Barthélemy et Maerten.

94 - LE PULEY (Mont-Saint-Vincent)

1030Es Chaumes

1031Vers 1890, lors de défrichements, à quelques centaines de mètres au Nord du village, sur une pente face au Sud-Ouest.

1032Des sépultures sous dalles brutes.

1033Chalonnais gallo-romain, p. 212.

1034Observations personnelles.

1035Le bourg

1036Peu avant 1977, près du prieuré.

1037Des sépultures sous dalles.

1038Renseignement oral de M. Daudey, de Germagny.

* 95 - REMIGNY (Chagny)

1039* Les Buttes, Collonge (à 200 ou 300 m de ce dernier lieu-dit, à 1,5 km de Remigny)

1040(Armand-Calliat distingue ces deux sites qui, en fait, paraissent bien n'en faire qu'un ; de même, il classe par erreur une partie des découvertes à la rubrique Chassey).

1041Découvertes fortuites lors de l'exploitation de carrières, en particulier en 1832 et 1859 (M. Taupenot, de Remigny) ; fouilles du Docteur Loydreau (vers 1868-1869), de Bulliot (vers 1888) et, surtout, du Docteur Variot et de Manouvrier (1897).

1042Il y aurait eu, d'après Variot, plus d'une centaine de tombes détruites par les carriers ; quelques tombes fouillées par Loydreau et Bulliot, une quarantaine en 1897 ; ces dernières sont assez bien connues, grâce à un compte-rendu assez précis (sans plan, ni dessin, mais avec étude anthropologique).

1043Les sépultures, distantes les unes des autres de 1 m et plus, sont alignées de manière pas très régulière, car si la plupart sont face à l'Est, certaines ont une orientation "indécise" ; les fosses sont creusées dans la terre mêlée de pierrailles, à une profondeur allant de 25 à plus de 80 cm du sol ; quelques sarcophages, et surtout des caissons trapézoïdaux avec élargissement au niveau des épaules et du tronc ; limités par des murettes de pierres sèches ou des dalles piquées, ces derniers étaient souvent marqués par une dalle verticale aux pieds, dépassant les dalles de couverture d'une hauteur non précisée ; les dimensions paraissent bien adaptées à la taille des sujets ; les tombes étaient pleines de terre, mais la couverture de dalles était parfois incomplète ou absente ; les pieds étaient légèrement surélevés, à cause de la pente générale ; les inhumations multiples étaient rares. L'étude anthropologique conclut à une population de sédentaires, d'agriculteurs, plutôt brachycéphales.

1044Objets découverts :

  • en 1859 : un scramasax de 0,65 m de long, quelques "boucliers" en acier recouverts par place d'une mince lame d'argent, deux petites statues en bronze (Monnier) ; (ces boucliers pourraient bien être, selon nous, des plaque-boucles).

  • en 1869 : dans un sarcophage, une jeune fille portant deux bracelets en argent, filiformes, avec "ornements prismatiques", ainsi que deux bagues de même métal avec "inscriptions" et une croix (vraisemblablement) ; dans une même sépulture, trois "débris d'agrafes en fer très oxydé" et, dans une troisième, "trois plaques de bronze bien patiné" avec incrustations d'émaux ; une "lame à dos très épais", sans doute un scramasax. (Loydreau, cité par Variot).

  • en 1888, don de MM. de Longuy au musée d'Autun d'objets (non précisés) venant de la nécropole ; don, au même musée, d'un scramasax trouvé dans une sépulture avec deux petits couteaux, par G. Bulliot.

  • en 1897 : près du crâne d'un enfant, "un vase en terre cuite grossière, non émaillée en forme de sébile, d'écuelle" ; une femme portait une bague en bronze avec chaton présentant une "ornementation ou anagramme gravé" ; deux autres bagues en bronze, une du type alliance, et une à large chaton avec décor "trop fruste pour être analysé" ; "une agrafe en métal blanc, arrondie, ornementée sur l'une des faces ; on voit l'attache de l'ardillon sur l'autre face" (Variot).

  • en 1928, don, par M. Gadant, d'un scramasax "trouvé dans les carrières de Remigny" (étiquette du musée) au musée d'Autun.

  • avant 1930, un scramasax de 50 cm de longueur et de 4 cm de largeur à la base de la lame a été trouvé par un carrier près de la fouille du Docteur Variot.

1045Le Musée Rolin d'Autun conserve trois scramasaxes et un coutelas provenant de ce site ; l'un des scramasaxes est, avec certitude, celui donné en 1928 ; un autre est bien celui de Bulliot (longueur : 62 cm) ; le troisième, ainsi que le coutelas, sont attribués au même donateur et portent également la date de 1888 (pl. 58, 2, 5, 7 et 9). Un autre scramasax (Breitsax) provenant du même site se trouve dans la collection de Maître Menand, à Autun.

1046MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1862, p. 367-368, et 1869, p. 518.

1047M.S.E. Autun, t. XVII, 1889, p. 461 ; t. XVIII, 1890, p. 466 ; t. XLVI, 1931, p. 410.

1048Dr VARIOT, "Les sépultures de Collonges en Bourgogne", Bulletin de la Société d'Anthropologie de Paris, t. 8, 1897, p. 613-625.

1049MANOUVRIER M.-L., "Etude des squelettes de Collonges, près de Remigny (Bourgogne)", ibid., p. 626-654.

1050BESSET A., Le village de Bouzeron, Chalon, 1912, p. 20-24 ; planche photographique.

1051Dr VARIOT, "Présentation d'un scramasaxe provenant du cimetière antique de Collonges", Bulletin de la Société Préhistorique Française, t. XXVII, 1930, p. 124.

1052Chalonnais gallo-romain, p. 212-214.

1053Le matériel identifié paraît dater essentiellement du VIIème siècle, avec quelques éléments, sans doute, de la fin du VIème.

1054En Petite Montagne

1055Avant 1839.

1056Trois sarcophages en grès ; des tuiles et des monnaies romaines.

1057MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1839, p. 339.

1058Chalonnais gallo-romain, p. 214.

1059Le lieu-dit étant voisin de Collonge, ne pourrait-il s'agir du même cimetière ?

96 - LA ROCHE-VINEUSE (Mâcon-Nord)

1060La Boisserolle (le bourg)

1061En 1923, au-dessous de l'église.

1062Deux sépultures "orientées". Aucun objet.

1063Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 84.

1064Nancelles

1065Avant 1862, au Nord de Nancelles, "vers le finage d'Hurigny", "sous le chemin du bois" et vers 1900, au lieu-dit "En Forêt", "dans le grand pré à droite de la ferme" (Jeanton).

1066Plusieurs sépultures sous dalles (deux, orientées au levant, vers 1900) faisant peut-être partie du même cimetière. Pas d'objet signalé.

1067MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1862, p. 369.

1068Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 42.

1069La Lie

1070Des sarcophages de plan trapézoïdal ont été extraits de la carrière antique.

1071GROUPEMENT ARCHEOLOGIQUE DU MAÇONNAIS, 25 années de recherche, (catalogue de l'exposition de Mâcon, mai-juin 1978), non paginé.

97 - ROSEY (Buxy)

1072Vers 1780 et vers 1890.

1073"Un tombeau avec de vieilles armes" (Courtépée ; endroit non précisé) ; des tombes sous dalles brutes près d'une croix, en face de la maison de Mme Chevrier de la Brosse ; cette dame a, par ailleurs, recueilli des vases, "peut-être mérovingiens", trouvés dans une sépulture près de l'église"(Armand-Calliat).

1074COURTEPEE, Description du Duché de Bourgogne, t. III, 2ème édition, p. 393.

1075Chalonnais gallo-romain, p. 214.

98 - ROYER (Tournus)

1076En Mousseau

1077En 1896, découverte de M. Villiers.

1078A environ 300 m à l'Ouest du village de Royer, sur le haut d'un versant orienté à l'Est, non loin d'une source, huit sépultures sous dalles brutes (sans couverture) ; puis d'autres en nombre inconnu.

1079Un fragment de plaque en fer.

1080Dans le même champ, ont été recueillis des fragments de céramique grossière d'époque indéterminée.

1081MARTIN J., Sépultures barbares, p. 336-337.

1082Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 32-33.

1083En Picardie

1084Vers 1895.

1085Un grand nombre de sépultures sous dalles brutes, sur un coteau, en face et au Sud du village de Royer.

1086Mâconnais gallo-romain, addenda, p. 81.

*99 - RULLY (Chagny)

1087Vers 1780, Courtépée signale des "tombeaux de grès bien taillés avec des ossements qui tombèrent en poussière".

1088COURTEPEE, Description du Duché de Bourgogne, 2ème édition, t. III, p. 394.

1089Raboursay

1090Des squelettes auraient été trouvés dans cet endroit très riche en vestiges gallo-romains ; sans autre précision.

1091Chalonnais gallo-romain, p. 219.

1092*Grésigny

1093Avant 1850 (vigne de M. de Montcoy), et en 1960 (observations de Melle Janine Dupuis).

1094Des sépultures ; celle de 1960 était une tombe sous dalles orientée "face" à l'Est ; elle contenait, avec les restes d'une femme d'au moins 45 ans, une petite plaque en fer, rectangulaire, repliée en deux, ornée de trois bossettes en argent (musée de Chalon).

1095A remarquer qu'une chapelle dédiée à Saint Martin a existé à Grésigny (Courtépée).

1096COURTEPEE, Description du Duché de Bourgogne, 2ème édition, t. III, p. 394.

1097Chalonnais gallo-romain, p. 218.

1098"Un cimetière mérovingien à Rully", M.S.H.A. Chalon, t. XXXVII, 1962-1963, p. 32-33 (figure).

1099La chape en fer pourrait dater du début du VIème siècle.

100 - SAINT-ALBAIN (Lugny)

1100En 1853, lors de la construction du chemin de fer de Paris à Lyon, au Sud du village, ont été découverts des sarcophages paraissant dater de l'époque gallo-romaine ; à proximité se trouvaient des tombes sous dalles.

1101Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 76-77.

1102Marenge (au Nord de la montagne Saint-Pancrace)

1103"Vers 1892, on y a découvert, ainsi que sur le flanc Ouest de la montagne Saint-Pancrace, des sépultures sous dalles brutes. Il en existe encore".

1104La montagne Saint-Pancrace offre un belvédère naturel aux abords de la voie d'Agrippa.

1105Notes manuscrites de Jeanton.

101 - SAINT-AMOUR (La Chapelle-de-Guinchay)

1106La Ville, Les Bertheaux

1107Vers 1850, destruction de plusieurs sépultures par un nommé Nigrand, autour des maisons des-Bertheaux (pas d'autre détail).

1108A la Ville, à 150 m de là, découvertes de tombes sous dalles brutes à diverses époques avant 1870, vers 1874 (une dizaine de tombes détruites par M. Santé) et en 1889 (quatre sépultures exhumées par M. Mantoux, deux fouillées par MM. Chantre et Savoye).

1109Les tombes étaient de plan trapézoïdal, orientées Ouest-Est, les parois étaient constituées de dalles de chant sauf dans un cas, où deux tegulae limitaient l'un des côtés ; ce caisson, de 1,35 m de long seulement, renfermait deux corps (un homme sans doute et un adolescent ou une femme) avec "les jambes repliées violemment sous les cuisses, les genoux touchant la paroi du fond", les ossements en connexion prouvant que les corps n'étaient pas décharnés au moment de l'inhumation. Les deux sujets étaient superposés, bras le long du corps, sans têtes (les crânes ont été enlevés après inhumation et décharnement). Dans toutes les autres sépultures, les corps auraient été étendus sur le dos, bras et jambes allongés.

1110Mobilier : dans la sépulture double, "des fragments d'un vase à libations ou à victuailles, en terre grise, de forme pure et gracieuse, placé à la hauteur des têtes" ; dans une autre sépulture, un vase identique, brisé, près de la tête et un style près du bassin ; à l'emplacement des tombes précédemment détruites, une monnaie romaine, des fragments de céramique sigillée et de vases en terre grise, une lame de couteau en fer et une lame de poignard, en fer également, de 25 cm de longueur, avec deux trous de rivets. Ce matériel n'est malheureusement pas figuré dans la publication et l'on ne sait pas ce qu'il en est advenu.

1111SAVOYE C., "Le cimetière gallo-romain de Saint-Amour", A.A. Mâcon, t. V, 3ème série, 1900, p. 109-113.

1112Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 64-65.

1113Les renseignements que nous possédons ne nous permettent pas d'être sûr qu'il s'agit bien de sépultures gallo-romaines ; une partie au moins de ce cimetière (qui aurait couvert un demi-hectare) pourrait être d'époque mérovingienne.

*102 - SAINT-ANDRE-LE-DESERT (Cluny)

1114* L'Enclos des Cas, Le Paradis, La Garenne

1115Découvertes à de multiples reprises : vers 1800, en 1820, avant 1873 (en défrichant pour planter des vignes) et peu avant 1956 (M. Guillet).

1116Sur un versant face au Sud-Est, entre les hameaux de Mazilly et du Gros-Chigy, plus de 200 sépultures orientées à l'Est et constituées de dalles de chant sous de larges dalles de couverture ; certaines contenaient plusieurs corps.

1117Un mobilier abondant et intéressant a été découvert ; il a malheureusement disparu.

1118"Une fermeture de métal et une monture de sabre" (1800) ;

1119"une plaque en métal sur laquelle étaient gravés cinq personnages" (1820). "Des lames de sabres et de poignards ou coutelas, des étriers et des éperons à larges molettes, des boucles et plaques de ceinturons en bronze doré dont quelques unes ciselées. Sur une de ces plaques, j'ai remarqué des croix et les bustes de trois personnages, peut-être la Sainte-Trinité, d'un dessin tout à fait barbare" (Monnier, 1873). Des pièces romaines, "plusieurs ornements en or, en bronze et en verre" ont été également mis au jour à cette occasion. Enfin, M. Guillet a trouvé, puis égaré "une épée". Un sarcophage serait déposé au Sud-Est du Gros-Chigy (coordonnées 770, 85-168, 825).

1120Ajoutons qu'au Gros-Chigy, existerait une très ancienne chapelle.

1121MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1873, p. 62-63.

1122Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 29-30.

1123BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1956, p. 52.

1124GROUPE ARCHEOLOGIQUE DE "LA PHYSIOPHILE", "Notes d'archéologie régionale", Phys. Montceau, no 67, décembre 1967, p. 27.

1125A.A. Mâcon, t. XLV, 1960-1961, p. XXX (communication de P. GUILLOT).

1126Il s'agit manifestement d'une nécropole mérovingienne. Notre enquête sur place en 1977 ne nous a malheureusement pas permis d'en savoir plus.

*103 - SAINT-BOIL (Buxy)

1127Le Village

1128En 1896 (découvertes de MM. Bailly et Vachey chez M. Douay) et avant 1937 (chez Mme Bordet).

1129Un squelette humain au milieu de vestiges gallo-romains ; des sépultures sous dalles brutes et des monnaies romaines.

1130Collonge

1131Découverte de M. Sedon, peu avant 1937, dans sa terre, près de la source de Collonge.

1132Trois sépultures sous dalles brutes.

1133* Le Mousseau

1134En 1857 (percement d'une route nouvelle), vers 1890, et à d'autres dates (inconnues).

1135Des sépultures sous dalles gisant à une profondeur moyenne de 0,60 m, sans doute non loin d'un établissement gallo-romain.

1136De grands couteaux (scramasaxes ?), des vases (deux au moins, dont un qualifié de mérovingien) et plusieurs monnaies romaines, dont un denier d'argent de Constantin, ont été recueillis ; on ne sait ce qu'ils sont devenus.

1137Chalonnais gallo-romain, p. 222-224 (pour ces trois sites).

1138Le Marterat En 1872.

1139Des tombes sous dalles ; pas d'autre détail.

1140Chalonnais gallo-romain, p. 288.

1141Ajoutons que dans les carrières gallo-romaines de Saint-Boil, ont été fabriqués des sarcophages pendant le Haut Moyen-Age.

1142MONTHEL G. et PINETTE M., "La carrière gallo-romaine de Saint-Boil", R.A.E., t. XXVIII, fasc. 1 et 2, no 107-108, 1977, p. 47.

1143MONTHEL G., "Une carrière gallo-romaine à Saint-Boil", M.S.H.A. Chalon, t. XLIV, 1974, p. 37 et fig. 18.

*104 - SAINT-CLEMENT-SUR-GUYE (Mont-Saint-Vincent)

1144* Les Terres Bobillot

1145Dès avant 1859, plusieurs sépultures avec boucles, colliers, verroteries auraient été découvertes dans cette zone située sur le versant méridional de la colline de Saint-Clément.

1146En 1924, lors de la construction de la route de Joncy au bourg de Saint-Clément, de nombreuses tombes sous dalles ont été détruites (tombes Nord-Sud pour Armand-Calliat, orientées au Sud-Ouest selon G. Jeanton...). Deux ans plus tard, à l'occasion de la démolition d'un murger en bordure de la route précitée, dans la vigne de M. Joly-Mathieu, on mit au jour trois nouvelles tombes (nous n'avons pas pu localiser avec précision le lieu de cette découverte).

1147Enfin, nous avons conduit sur ce site (parcelles no 332, 334, 335, 336) deux séries de campagnes de fouilles, en 1966-67-68 et en 1976-1977, qui ont permis d'explorer 86 sépultures.

1148La nécropole est installée sur le versant Sud de la colline de Saint-Clément, à peu près à mi-pente, à environ 500 mètres du sommet occupé par le village ; au Sud, à une centaine de mètres, jaillit une source près de laquelle se dresse un menhir ; un peu plus bas, passe un vieux chemin, peut-être une ancienne voie romaine ; enfin, il faut signaler l'existence du vocable "en Sermesse" désignant un climat voisin (ancienne colonie de Sarmates, sans doute).

1149Une petite partie de la nécropole a été explorée, et il est certain qu'elle comptait à l'origine plusieurs centaines de sépultures ; les tombes, orientées les pieds à l'Est-Sud-Est, sont disposées en rangées plus ou moins régulières ; de plan généralement trapézoïdal (avec, parfois, un élargissement au niveau du tronc ou du bassin), elles sont le plus souvent construites soigneusement en moellons et dallettes calcaires, plus rarement avec des dalles de chant ; la couverture est assurée par de belles dalles, et comporte parfois une pierre dressée, émergeant d'une vingtaine de centimètres (marque de surface). Certains caissons présentent un remplissage de terre incluant parfois tessons de poterie et (ou) fragments de charbon de bois, d'autres sont vides de terre. Les sépultures sont souvent occupées par deux corps (29 cas) ; les corps sont allongés sur le dos, la position jambes serrées-avant-bras sur l'abdomen prédominant nettement par rapport à la position bras-allongés-jambes-écartées.

1150Hommes, femmes, enfants de tous âges ont été inhumés, sans que les uns ou les autres soient regroupés de manière systématique dans telle ou telle zone du cimetière ; un certain nombre d'indices dénotent seulement des groupements familiaux. L'étude anthropologique indique une population fortement métissée, dans laquelle l'empreinte nordique serait nette ; l'espérance de vie moyenne apparaît comme modeste.

1151Le mobilier est peu abondant : 21 tombes seulement en sont pourvues, soit à peine une sur quatre ; encore s'agit-il uniquement d'accessoires de vêtement (boucle ou plaque-boucle), vases et armes étant complètement absents ; à noter le plus grand pourcentage de tombes à mobilier (12 sur 33) dans la partie méridionale, où se trouvent les inhumations datées les plus précoces. Parmi ces objets, qui sont tous déposés au musée de Mont-Saint-Vincent, on peut retenir une plaque boucle de type B (pl. 10, 33), une garniture de type Berne-Soleure (pl. 22, 66) et le matériel de la tombe 80, avec, en particulier, sa balance "à monnaie" (pl. 56, A ; voir à ce sujet la troisième partie, 3.2.3. : aspects économiques et sociaux).

1152Les travaux de 1924 auraient livré des objets qui auraient été vendus ou détruits ; en 1926, une des tombes a fourni un matériel intéressant : en plus de "débris de fer rouillé" (Armand-Calliat), non conservés, une boucle en bronze gravé, une fibule émaillée gallo-romaine, une perle en verre bleu, côtelée, et, surtout, une plaque-boucle en bronze, à l'orant (au Musée Denon à Chalon) (pl. 56 ; pl. 4, 11). La datation de ces objets s'échelonne de la fin du VIème au milieu du VIIème siècle, au moins.

1153MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1859, p. 151.

1154ARMAND-CALLIAT, "Rapport sur le polyandre de Saint-Clément-sur-Guye", M.S.H.A. Chalon, t. XIV, 1926-1927, pl. LXV et LXVII.

1155Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 36.

1156BOUVET J. et MARMORAT L., "Les sépultures barbares de Saint-Clément-sur-Guye", Phys. Montceau, no 2, août 1929, p. 31-33.

1157JEANTON G., Pays de Mâcon et de Chalon avant l'an mille, Mâcon, 1934, p. 32-33.

1158JEANTON G., "La Sermesse de Saint-Clément-sur-Guye", M.S.H.A. Chalon, t. XVIII, 1934-1935, p. 112-114.

1159Chalonnais gallo-romain, p. 224-226 et pl. XXVII.

1160En ce qui concerne les fouilles de 1966-1968 :

1161GROUPE DE RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES DE MONTCEAU, "La nécropole mérovingienne de Saint-Clément-sur-Guye", Phys. Montceau, no 65, décembre 1966, p. 3-20.

1162CLERE J. et GAILLARD H., "Une pathologie d'exception : à propos d'une coxa-vara congénitale", Phys. Montceau, no 73, décembre 1970, p. 3-6.

1163GROUPE DE RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES DE LA "PHYSIOPHILE", "La nécropole mérovingienne de Saint-Clément-sur-Guye", Phys. Montceau, no 77, décembre 1972, p. 48-66.

1164Fouilles de 1976-1977 :

1165GAILLARD de SEMAINVILLE H., avec la collaboration de LAUGRAND R. et PACOT J.-P., "Le cimetière mérovingien de Saint-Clémentsur-Guye (fouilles de 1976-1977)", Phys. Montceau, no 91, décembre 1979, p. 21-52.

1166Une étude d'ensemble sur la nécropole sera prochainement publiée.

*105 - SAINT-DENIS-DE-VAUX (Givry)

1167* Les Teux-Blancs (site placé quelquefois sur la commune de Saint Jean-de-Vaux)

1168Fouilles de N. Couturier en 1846, puis de J.-B. Guérin, instituteur à Saint-Jean, de M. Roy-Chevrier vers 1905, et enfin de M. Boudet, en 1916.

1169Presque au sommet de la montagne entre Givry et Saint-Denis, de nombreuses sépultures disposées sur deux rangs ; elles sont marquées, à la tête, par une pierre plate verticale souvent encore apparente aujourd'hui ; la tête, plus élevée que les pieds, "regarde" le Sud-Est. Des sépultures sous dalles, en caissons de laves de chant, et un sarcophage de grès, trapézoïdal (contenant les corps d'un adulte et d'un enfant) ; il semble qu'il y ait d'ailleurs un pourcentage important de sépultures multiples (dans un caisson par exemple, deux adultes et un enfant).

1170Pas de mobilier en 1846 ; M. Guérin a trouvé, dans une sépulture sous dalles, "une coupe grossière en terre cuite et une monnaie romaine". M. Roy-Chevrier a remis au musée de Chalon une plaque-boucle en fer damasquiné, un bracelet en bronze et une bague en fer ; en 1916, découverte d'une boucle de bronze.

1171COUTURIER N., M.S.H.A. Chalon, t. I, 1844-1846, p. 241-251.

1172Chalonnais gallo-romain, p. 227-228.

1173ARMAND-CALLIAT L., "Note sur quelques objets de parure mérovingiens trouvés en Chalonnais", Bulletin du Comité des Travaux Historiques, Archéologie, 1950, p. 191-192 (dessins).

1174La plaque-boucle conservée date sans doute du début du VIIème siècle (pl. 19, 56).

*106 - SAINT-DESERT (Givry)

1175Le Clos Saint-Pierre

1176Découvertes de M. Gandrey en 1925, 1926 et 1934.

1177Sur une pente tournée au soleil levant, des sépultures orientées les pieds à l'Est : un sarcophage en grès, de plan trapézoïdal avec tailles "en feuilles de fougères" ; plus de 30 sépultures sous dalles et 3 tombes couvertes par une voûte en pierres sèches.

1178"Une plaque de baudrier en bronze, extrêmement oxydée et qui n'a pu être conservée" (1934).

1179Chalonnais gallo-romain, p. 228-229.

1180Les renseignements manquent trop de précision pour que l'on puisse situer ces sépultures dans le temps.

1181* Les Morts (Montbroge)

1182Découvertes fortuites en 1769 et au XIXème siècle ; fouilles de sauvetage de G. Monthel, en 1971 (ouverture d'une tranchée).

1183Près des ruines de la chapelle Saint-Germain, découvertes anciennes de sarcophages ; en 1971, Il sépultures les pieds à l'Est, alignées, semble-t-il, en rangées (4) ; caissons construits de manière assez sommaire en murettes ou dalles de chant ; pas de dalles de couverture, mais simplement quelques fragments de roche retirés sans doute de la fosse lors de son creusement et placés sur le remplissage de terre de la sépulture ; chaque fois que cela a pu être observé, les bras étaient ramenés sur le bassin ; une sépulture double.

1184Mobilier : une bague mérovingienne, en bronze, ornée d'un S barré (dans les déblais) et, aussi, une monnaie de Charles IV datée des environs de 1326 (second inhumé de la tombe double).

1185Chalonnais gallo-romain, p. 229.

1186MONTHEL G., Rapport de fouille, 1971 (inédit).

107 - SAINT-GENGOUX-DE-SCISSE (Lugny)

1187Bassy

1188Découvertes fortuites à différentes époques : au XIXème siècle, vers 1930 et en 1950 (minages de M. Larochette ; observations de M. Jarreau).

1189Des sépultures sous dalles ; vers 1930, on en a trouvé un grand nombre à l'Ouest de Bassy (La Carabine), près du tournant an épingle à cheveu de la route de Bassy à La Verzée, sur une pente face à l'Est. En 1950, mise au jour de sépultures en caissons d'hommes, femmes et enfants.

1190Des monnaies - dispersées - y ont été trouvées au XIXème siècle.

1191MONNIER, Annuaire de Saone-et-Loire, 1836, p. 186.

1192Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 79.

1193A.A. Mâcon, t. XL, 1950-1951, p. XIV (communication de M. Jarreau).

1194BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1956, p. 56.

1195Le Panonceau, Longchamp

1196Découvertes fortuites fréquentes, en particulier en 1863 (rectification du chemin G.C. 82), 1881 (minage d'une vigne de M. Boullay père), 1928 (observations de MM. Jeanton et de Leusse) et avant 1956 (M. J.-L. Lequin).

1197Ce cimetière se trouve entre Saint-Gengoux et Boye, près de la voie romaine Mâcon-Autun ; de nombreuses sépultures sous dalles, les pieds à l'Est ; celle de 1928 était légèrement trapézoïdale et constituée de larges pierres plates pour la couverture, les parois et le fond ; le crâne reposait sur une pierre.

1198Dans cette tombe, une bague "en cuivre" décorée de "stries concentriques". M. Lequin a trouvé dans une autre sépulture un "oeil de verre", sans doute une perle de verre ; nous ne savons pas ce que sont devenus ces objets.

1199Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 91 et addenda, p. 83.

1200Le Progrès de Lyon, 20 mars 1928.

1201BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines,

12021956, p. 56.

1203Il ne paraît pas impossible que l'on ait affaire à des sépultures mérovingiennes ; les renseignements sont cependant trop imprécis pour nous permettre d'en avoir la certitude.

* 108 - SAINT-GENGOUX-LE-NATIONAL

1204* L'église

1205Lors de travaux d'adduction d'eau, à une date inconnue (avant 1962).

1206Des sépultures.

1207Une boucle de chaussure, en bronze, à plaque arrondie ornée de hachures et de lignes ondulées (Musée d'Azé).

1208BONNEFOY M., PARRIAT H. et PERRAUD R., "Le cimetière mérovingien de Blanot", Phys. Montceau, no 56, juin 1962, p. 29 et fig. 4, no 7 (dessin).

1209Renseignement oral de M. Bonnefoy (1977).

1210Il s'agit bien d'un objet mérovingien, mais difficile à dater précisément.

109 - SAINT-GILLES (Chagny)

1211Champ Messire Gon

1212Vers 1898, dans la vigne de M. Desfontaines.

1213Un fond de sarcophage en grès contenant un squelette. Un morceau de ce sarcophage était encore placé sur le mur de cloture en 1937.

1214Les Communaux

1215Vers 1880, près de la Garenne de Chamilly.

1216Des sépultures sous dalles brutes.

1217Chalonnais gallo-romain, p. 232-233 (pour les deux sites).

110 - SAINT-HURUGE (Saint-Gengoux-le-National)

1218La Chaume

1219Vers 1840, devant la maison appartenant à M. Bernard en 1926. De nombreuses sépultures sous dalles brutes.

1220La Verchère (au Sud du village, en direction de Sigy)

1221Vers 1840 et en 1923.

1222Des sépultures sous dalles brutes ; un sarcophage.

1223Jeanton distingue deux sites : La Verchëre et le cimetière ; il nous semble qu'il s'agit de la même nécropole, car le cimetière se trouve aussi au Sud du village, le long de la route de Sigy.

1224Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 48 (pour les deux sites).

111 - SAINT-JEAN-LE-PRICHE (Mâcon)

1225Le Grand Clos (sommet de la Montée de Saint-Jean)

1226Découvertes à diverses reprises, en particulier lors de la pose de canalisations télégraphiques dans le sol de la R.N. 6, en plantant des arbres le long de cette route (vers 1909), et peu avant 1927, dans les vignes limitrophes à l'Ouest.

1227Des "tombeaux" ; dans une sépulture sous dalles brutes, une bague en or qui fut donnée à M. Guérin (1909) ; sans autre détail.

1228Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 43.

1229Notes manuscrites de Jeanton.

112 - SAINT-LEGER-SOUS-LA-BUSSIERE (Tramayes)

1230Avant 1956, en effectuant des travaux à Saint-Léger, on a mis au jour des ossements qui ont été brûlés ; en même temps, on a trouvé des objets en fer qualifiés de "pointes de fuseaux" par les inventeurs. Sans autre précision.

1231La Bussière

1232Vers 1880 et avant 1939, dans la cour et près de l'ancien château.

1233Des sépultures sous dalles brutes.

1234Une "épée" bien conservée, trouvée dans une sépulture ; elle a été vendue ; sans autre détail.

1235Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 61-62.

1236BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1956, p. 54.

112 bis - SAINT-MARCELIN-DE-CRAY (La Guiche)

1237Maulny

1238"En 1914, il a été mis à jour une sépulture à 0,80 m de profondeur. Le squelette était entouré de pierres plates verticales. Comme mobilier il n'y avait qu'un collier" (pas d'autre précision).

1239Notes manuscrites d'A. Sabatier, conservées au Musée de Saint-Bonnet-de-Joux (indication d'Y. Billard et M. Maerten).

113 - SAINT-MARD-DE-VAUX (Givry)

1240Bagneux

1241Observations des membres de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Chalon, au milieu du XIXème siècle.

1242Non loin d'une source, des "tombes gallo-romaines" ( ?).

1243Chalonnais gallo-romain, p. 247.

114 - SAINT-MARTIN-BELLE-ROCHE (Mâcon-Nord)

1244Bois Ronzard

1245Avant 1870 ; découverte d'A. Arcelin.

1246Une sépulture sous dalle brute attribuée par Arcelin au néolithique parce qu'à côté du squelette a été trouvée une hachette en pierre polie. Il n'est cependant pas impossible, comme le suggère Jeanton, qu'on ait affaire à une sépulture du Haut Moyen-Age, la hachette néolithique étant un talisman.

1247ARCELIN A., Le Mâconnais préhistorique, Mâcon et Paris, 1870, p. 127.

1248Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 43.

115 - SAINT-MARTIN-D'AUXY (Buxy)

1249Le Reuil

1250En 1922, en arrachant une haie à 60 m environ de l'église paroissiale en ruines (propriété Gillot) ; observations de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Chalon (Armand-Calliat).

1251Quatre sépultures sous dalles, les pieds au levant, sur un versant face à l'Ouest ; de plan trapézoïdal, elles avaient des parois maçonnées et un fond dallé ; l'une d'entre elles avait ses rives et son fond constitués de tegulae (avec utilisation de mortier) ; deux des tuiles du fond portaient une marque : un S et un A, cette dernière lettre mal figurée, avec une barre en chevron, "telle qu'on la voit sur les monnaies ou inscriptions mérovingiennes". La tombe n'avait pas été remplie de terre. Pas de mobilier, mais dans les déblais entre les tombes, "des fragments de poteries grises, d'apparence barbare".

1252Chalonnais gallo-romain, p. 247-249.

1253Il s'agit peut-être de tombes mérovingiennes, mais on ne peut en être sûr.

1254Les Voriots

1255Découverte de M. Marcel Gilot vers 1950.

1256Deux ou trois sépultures en caissons de dalles dressées.

1257Inédit. Enquête personnelle.

116 - SAINT-MARTIN-DU-TARTRE (Buxy)

1258La Mouche

1259En 1911, découverte de M. Claude Launay, cultivateur à Culles.

1260Une sépulture sous dalles brutes contenant un squelette, "de très grande taille".

1261Chalonnais gallo-romain, p. 252.

1262Colongette

1263Un sarcophage est signalé en 1962 chez M. Dupuis ; sans précisions.

1264M.S.H.A. Chalon, t. XXXVII, 1962-1963, p. 50 (chronique archéologique ; renseignement de Mme Georges Guillaumot).

117 - SAINT-MARTIN-SOUS-MONTAIGU (Givry)

1265En Boussoit

1266Découverte de M. Paul Virot, de Saint-Martin, en 1928.

1267Trois sépultures sous dalles brutes.

1268Château-Beau, Le Châtelet

1269Fouilles de Jules Chevrier avant 1859.

1270Il s'agit d'un camp du type "éperon barré" aménagé dès le Néolithique et fréquenté avec certitude à l'époque gallo-romaine. "En dehors de la première enceinte sur une pelouse unie et inclinée légèrement vers l'Est", sept sépultures en dalles brutes, de plan trapézoïdal, orientées les pieds au levant, sauf une, Nord-Sud ; celle-ci contenait 5 crânes et "de nombreux ossements assez mal en ordre". Un squelette étendu avec le bras droit replié sur la poitrine et le gauche sur le pubis ; pas de mobilier funéraire.

1271Chalonnais gallo-romain, p. 250-251 (pour les deux sites).

118 - SAINT-MAURICE-DE-SATONNAY (Lugny)

1272Le Molard

1273En 1896-1897, découverte de M. Ph. Defrétière dans sa vigne. "A la sortie du village, côté Azé et sur le penchant de la colline", 184 sépultures sous dalles brutes ; "des squelettes dont la tête reposait sur un oreiller de pierre".

1274Malgré des contradictions dans les témoignages, il semble qu'on ait découvert "des vases grossièrement tournés, des agrafes, mais pas d'armes".

1275Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 80 et addenda, p. 84.

1276Il pourrait s'agir d'une nécropole mérovingienne, mais les indications concernant le mobilier manquent malheureusement de précision.

1277Poncemeugne (Champagne)

1278En 1877.

1279Des sépultures.

1280Un ciseau de fer provenant de là aurait été donné au Musée de Mâcon par M. Marmoret.

1281Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 80.

1282Le Martoret, Le Paradis

1283A une date inconnue, au XIXème sans doute.

1284Des sépultures sous dalles, "sur un mamelon, dans le triangle formé par la route d'Azé à Mâcon et l'ancienne voie romaine de Mâcon à Autun".

1285Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 91-92.

1286Mornay

1287A une date inconnue.

1288Beaucoup de tegulae et des tombes sous dalles "situées au bas de la station".

1289Notes manuscrites de Jeanton.

119 - SAINT-MAURICE-DES-CHAMPS (Saint-Gengoux-le-National)

1290Le Village

1291Dans la cour de M. Bienfait, à une date inconnue.

1292Une tombe sous dalles.

1293Renseignement oral de M. Daudey (1977).

120 - SAINT-PIERRE-LE-VIEUX (Tramayes)

1294Ecussolle

1295Vers 1880-1890.

1296Prés de la chapelle du lieu, une trentaine de "tombeaux en pierre", dont un sarcophage en grès.

1297Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 62.

121 - SAINT-POINT (Tramayes)

1298Gorze

1299Avant 1898.

1300Des sépultures sous dalles brutes, sans mobilier.

1301La Praye et Le Rochat

1302Avant 1898.

1303Même découverte que ci-dessus ; ce lieu-dit se trouve tout près du bourg de Saint-Point.

1304LEX L., "Histoire de Saint-Point", A.A. Mâcon, t. III, 3ème série, 1898, p. 171.

1305Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 63-64 (pour les deux sites).

*122 - SAINT-SERNIN-DU-PLAIN (Couches)

1306Les Battées de Sar (Nyon)

1307"Des fosses murées" (pas d'autre détail).

1308DELEAGE A., La vie rurale en Bourgogne jusqu'au XIème siècle, Mâcon, 1943, appendices, p. 732.

1309Le Musée d'Autun conserve 3 rivets scutiformes, en bronze, indubitablement mérovingiens (pl. 57, 15). Ils proviennent peut-être du cimetière actuel (près de l’église), où des sarcophages ont été découverts au début du siècle (observation du curé de l'époque, rapportée par le curé actuel, en 1979).

*123 - SAINT-SYMPHORIEN-D'ANCELLES (La Chapelle-de-Guinchay)

1310* Le bourg

1311En mars 1960 ; observations de M. Combier.

1312Une sépulture à entourage de pierres sèches et couverture de tegulae, près du poids public.

1313Pas de mobilier, mais quelques tessons de céramique commune, dont l'un, décoré à la molette, a été attribué à l'époque mérovingienne.

1314Gallia, XIX, fasc. 2, 1961, p. 453.

124 - SAINT-VALLERIN (Buxy)

1315Vers 1780, Courtépée signale déjà la découverte de "plusieurs tombeaux maçonnés" ; en 1839, selon Monnier, on "découvre fréquemment, dans les champs de cette commune, des tombeaux attribués aux Romains et des armes antiques".

1316COURTEPEE, Description du Duché de Bourgogne, 2ème édition, t. III, p. 407-408.

1317MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1839, p. 383.

1318Les Chaintres (Collonges)

1319Peu avant 1937, en défonçant la vigne de M. Lagrange.

1320Cinq sépultures sous dalles brutes.

1321Chalonnais gallo-romain, p. 259.

125 - SAINT-VERAND (La Chapelle-de-Guinchay)

1322En 1897, sur le versant oriental du Mont-Bessay, le long d'un ancien chemin Juliénas-Leynes, on a découvert 3 sépultures sous dalles.

1323SAVOYE C., "Le cimetière gallo-romain de Saint-Amour",

1324A.A. Mâcon, t. V, 3ème série, 1900, p. 113.

1325Maçonnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 65.

126 - SAINT-YTHAIRE (Saint-Gengoux-le-National)

1326"Dans une terre appartenant à M. Meunier, de Mornay, située le long de la route de Bonnay à Curtil-sous-Burnand, à la sortie Nord du bois de la Chaume, se trouve un sarcophage en grès, servant d'abreuvoir pour le bétail".

1327BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 65.

127 - SAINTE-CECILE (Cluny)

1328L'église

1329"Les murs de fondation de l'église, qui sont du XIème siècle, reposent sur des sarcophages monolithes" (Jeanton) ; l'un d'eux, décoré de deux croix pattées, pourrait être mérovingien.

1330La Teppe des Vernes

1331Au milieu du XIXème siècle.

1332Des sépultures sous dalles brutes, le long de l'ancienne voie romaine de Belleville à Autun.

1333Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 30 (pour les deux sites).

1334Le Martrat

1335Avant 1943.

1336Découverte d'un sarcophage en ce lieu-dit proche du précédent ; sans autre précision.

1337Notes manuscrites de Jeanton.

128 - SAINTE-HELENE (Buxy)

1338Le bourg

1339Vers 1875, découverte de M. Chantereau dans une vigne à l'Ouest de l'église.

1340Un sarcophage de grès ; sans autre précision.

1341Chalonnais gallo-romain, p. 263.

129 - LA SALLE (Lugny)

1342Les Cropets (à l'Ouest du bourg)

1343Vers 1895.

1344De nombreux squelettes, "en pleine terre", cote à côte, les pieds au Sud-Est.

1345En 1979, un nouveau corps a été découvert fortuitement (renseignement de F. Cognot).

1346La Croix-Maillard

1347Vers 1860, à l'occasion de l'élargissement de la route de Senozan à Charbonnières.

1348"Un nombre considérable de squelettes" ; pas d'autre détail.

1349Les Droins (à l'Est du village)

1350Vers 1876.

1351"Des sépultures entourées de dalles brutes".

1352Saint-Pancrace

1353Vers 1900, découvertes d'un entrepreneur de carrières de la Salle.

1354"Un assez grand nombre de sépultures sous dalles brutes. On y aurait trouvé une épée et des monnaies".

1355Ce lieu-dit, situé sur une colline, fut jadis un but de pèlerinage très fréquenté.

1356Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 89-90 (pour ces quatre sites).

130 - SANCE (Mâcon Nord)

1357Le cimetière

1358En décembre 1936, lors de l'agrandissement du cimetière au Sud (creusement des fondations du mur de clôture).

1359De nombreux squelettes en caissons de dalles, à une profondeur ne dépassant pas 40 cm, les pieds à l'Est.

1360Quelques débris de céramique recueillis dans les déblais (sans autre précision).

1361Observations de F. Decloitre.

1362Ile Saint-Jean

1363Site d'habitat et de passage (gué), peut-être pas de nécropole, qui a livré de nombreux objets mérovingiens. Jeanton et Lafay mentionnent 2 scramasaxes, 2 couteaux, 7 haches (dont 4 francisques), une pointe de lance et une très intéressante garniture de ceinture en bronze.

1364Nous n'avons pu retrouver que la pointe de lance (type à ailerons) au Musée de Tournus ; la plaque de ceinture fait partie de la collection Protat (pl. 5, 10).

1365JEANTON J. et LAFAY G., "Nouvelles découvertes archéologiques dans la Saône en aval de l'Ile Saint-Jean près Mâcon", A. A. Mâcon, t. XX, 3ème série, 1916-1917, p. 348-351.

131 - SANTILLY (Buxy)

1366Quartier de l'église

1367Avant 1937, en faisant les fondations de la maison de M.

1368P. Vivant.

1369Un sarcophage et des vestiges gallo-romains.

1370Saint-Clair

1371Avant 1937, sur un coteau.

1372Des sépultures sous dalles, non loin de la voie antique Beaune-Cluny.

1373Chalonnais gallo-romain, p. 264.

*132 - SASSANGY (Buxy)

1374* Lys

1375Ce site, qui devait être d'un grand intérêt, a malheureusement été mutilé par des recherches désordonnées, en 1836 surtout, mais aussi en 1964 et depuis (fouilles clandestines) ; nous y avons personnellement dirigé une campagne de fouilles en 1974.

1376La nécropole est installée sur le rebord d'un plateau dominant nettement les alentours. Nous avons dégagé 8 tombes sous dalles orientées les pieds au Sud-Est et présentant manifestement des groupements familiaux ; leur forme allait du trapèze au rectangle, avec, dans certains cas, les angles arrondis ; plusieurs sépultures étaient signalées en surface par une dalle verticale à la tête ou au pied. Chacune ne renfermait qu'un corps (dans 4 cas, il s'agissait d'un enfant), mais pas le moindre mobilier ; il faut dire que 6, au moins, avaient été violées ; ce doit être d'ailleurs également le cas d'une vingtaine d'autres sépultures que nous avons repérées en surface et qui couvrent une zone d'environ 20 m sur 20.

1377En 1836 fut découvert une sorte de caveau funéraire renfermant de nombreux squelettes et, autour, 50 tombes, les pieds au levant, sans entourage de dalles. Il ne semble donc pas s'agir des tombes repérées par nous, mais d'un ensemble voisin, dont les traces auraient disparu aujourd'hui. Beaucoup de sépultures étaient, semble-t-il, pourvues de mobilier : scramasaxes et couteaux, plaques de fer, agrafes, éléments de colliers et de fibules, dont quelques-unes en or. Ces objets, dont une partie aurait été recueillie par le propriétaire du château, semblent malheureusement avoir disparu (nos recherches, comme celles d''Armand-Calliat, sont demeurées vaines).

1378De la fouille clandestine de 1964, il est au moins resté une garniture de ceinture, de type Berne-Soleure, conservée au Musée Denon, à Chalon (pl. 22, 65).

1379MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1939, p. 350.

1380BAUDOT H., "Mémoire sur les sépultures des barbares...", Mémoires de la Commission des Antiquités de la Côte d'Or t. V, 1857-1860, p. 257-258.

1381Chalonnais gallo-romain, p. 265.

1382ARMAND-CALLIAT L., "Chronique archéologique", M.S.H.A. Chalon, t. XXXVIII, 1964-1965, p. 37-38.

1383GAILLARD H., "Une fouille de sauvetage à la nécropole mérovingienne de Lys-Sassangy", Phys. Montceau, no 83, décembre 1975, p. 39-41.

1384La découverte de 1964 est à dater du milieu ou de la seconde moitié du VIIème siècle. On peut avancer l'hypothèse d'inhumations autour, et, pourquoi pas, à l'intérieur ("le caveau") d'une chapelle, comme le suggère le toponyme "le pré Sainte-Marie", mentionné en 1239.

1385ARMAND-CALLIAT L., "Indications toponymiques tirées des lieux-dits et notes de folklore", M.S.H.A. Chalon, t. XXX, 1943, p. 191.

*133 - SAVIGNY-SUR-GROSNE (Saint-Gengoux-le-National)

1386Messeugne-Rue Gornaud

1387Vers 1900 (plantation d'arbres) et lors de la construction de bâtiments, à une date non précisée, dans le verger attenant à la maison de M. Leroy.

1388"Des tombes orientées normalement".

1389Des objets, dont des "épées", auraient été recueillis, puis dispersés.

1390BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 66.

1391* Les Paravis

1392En 1975 est entré au Musée de Chalon un scramasax (du type "Breitsax", d'une longueur de 48 cm pour 4,8 cm de largeur maximum). Il provient d'autant plus vraisemblablement d'une nécropole que le toponyme Paravis paraît bien être une déformation de Paradis (pl. 58, 3).

1393"Chronique archéologique", M.S.H.A. Chalon, t. XLV, 1975, p. 38-39.

*134 - SENNECEY-LE-GRAND

1394* Sans

1395Fouilles du XIXème siècle (1854 et 1897, en particulier) dans les propriétés Laroque de Champfray et Bonin ; découverte de M. Raspini, lors d'un défonçage de terrain près du chemin de Jugy, en 1962 ; nouvelle découverte le 12 décembre 1978, à l'occasion de travaux d'installation du tout-à-l'égout (observations de J. Duriaud).

1396Sépultures mérovingiennes installées au milieu des décombres d'un riche établissement gallo-romain (mosaïques), vers le bas d'un versant orienté face à l'Ouest ; 19 tombes ont été découvertes en 1897, 2 en 1962, 1 en 1978 ; les premières étaient sans entourage ; en 1962, seul l'emplacement des crânes (ces derniers d'ailleurs disparus) était protégé par des dalles de chant et une dalle de couverture. Le caisson de 1978 était sommairement aménagé : dalles de chant et murettes, fond rocheux (profondeur de 40 cm). Le corps, tête à l'Ouest, bras croisés sur la poitrine, était recouvert d'une mince couche d'argile jaunâtre compacte (différente du sol environnant) incluant en particulier quelques charbons de bois, des fragments de tuile et de céramique gallo-romaine (et peut-être mérovingienne).

1397Une plaque-boucle en bronze, à l'hippogriffe, découverte à Sans en 1870 dans des conditions imprécises, a été donnée au Musée de Chalon par M. Robert Perrault, le 21 août 1963 (pl. 5, 8).

1398Chalonnais gallo-romain, p. 270-271.

1399ARMAND-CALLIAT L., "Note sur quelques objets de parure mérovingiens trouvés en Chalonnais", Bulletin du Comité des Travaux Historiques, Archéologie, 1950, p. 189-190, fig. 2.

1400Renseignements oraux de M. Raspini (19.10.1977), et de MM. Duriaud et Vaussanvin (janvier 1979).

135 - SERCY (Buxy)

1401Le Bourgeot

1402Avant 1928, à une date inconnue.

1403Des sépultures sous dalles brutes orientées au levant.

1404Chalonnais gallo-romain, p. 273.

136 - SERRIERES (Tramayes)

1405L'église

1406Lors du creusement des fondations du clocher, en 1870.

1407Un sarcophage de plan trapézoïdal.

1408Le Bois du Pin (La Farge)

1409Des squelettes "et de nombreuses poteries" ; sans autre précision.

1410Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 64.

137 - SIGY-LE-CHATEL (Saint-Gengoux-le-National)

1411Saint-Symphorien

1412A diverses époques, avant 1926.

1413"Une quantité de sarcophages en grès, plus étroits aux pieds qu'à la tête. Il en existe encore un certain nombre sur place".

1414Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 49.

138 - SOLOGNY (Mâcon-Nord)

1415Blanda

1416Vers 1860, en creusant une carrière au sommet d'un piton.

1417Des sépultures ; sans précision.

1418Le Jonchat

1419Minage d'une vigne, vers 1885, par M. Tonny Barraud.

1420Des sépultures sous dalles brutes, les pieds au Sud.

1421Le Paradis

1422Vers 1872, dans une vigne de M. Flamand ; ce lieu-dit est actuellement dans le parc du château de la Tour de Bionne, au-dessus, et tout près, de la fontaine de Bionne.

1423"Des sépultures sous dalles brutes parfaitement orientées".

1424Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 85-86 (pour les trois sites).

*139 - SOLUTRE (Mâcon-Sud)

1425* Le Château

1426Découvertes à diverses reprises au XIXème siècle, en particulier en 1866 (fouilles d'A. Arcelin).

1427Sur le sommet de la célèbre roche, non loin des restes d'un château médiéval, des sépultures "en forme de murs, et rangées parallèlement de 2 en 2 mètres" (Monnier), ainsi qu'un sarcophage, sans doute en grès.

1428Les sépultures fouillées par Arcelin étaient de plan trapézoïdal, à murettes également ; on y a trouvé des agrafes à double crochet qualifiées de mérovingiennes par le fouilleur ; ces objets ne sont malheureusement pas figurés et l'on ne sait ce qu'ils sont devenus.

1429MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1834, p. 272.

1430ARCELIN A., "Histoire du Château de la Roche de Solutré",

1431A.A. Mâcon, 2ème série, t. II, 1880, p. 108-110.

1432Maçonnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 52-53.

1433* Le Crôt du Charnier

1434De nombreuses sépultures (des centaines, semble-t-il) ont été découvertes sur ce site préhistorique célèbre, à l'occasion des multiples recherches qui y ont été menées depuis plus d'un siècle ; retenons particulièrement celles de 1866 (A. Arcelin et de Ferry), 1872-1873 (A. Arcelin, abbé Ducrost), 1907 et 1922-1923 (Depéret, F. Arcelin et Mayet), 1924-1925 ; enfin, les travaux actuels, dirigés depuis 1968 par J. Combier, ont amené 4 nouvelles découvertes.

1435Malheureusement, la documentation dont nous disposons est aussi dispersée qu'incomplète ; il n'y a guère que les fouilles actuelles qui aient donné lieu à des observations rigoureuses et précises. Les tombes sont plus ou moins profondes, certaines superficielles, d'autres très enfoncées dans les niveaux préhistoriques (ossements de chevaux) ; l'orientation "face" à l'Est paraît prédominante, mais il y aurait quelques cas de disposition méridienne (un corps pieds au Sud en 1925), et la tombe no 1, découverte en 1969, était N-N-O(tête)/S-S-E. La plupart des fosses étaient bordées de dalles de chant (une exception toutefois, la sépulture no 4, de 1976, dont le haut du corps était entouré d'épaisses dalles posées à plat) ; dans certains cas, seuls le thorax et la tête étaient protégés (sépulture no 2). La sépulture no 1, bien conservée, se présentait ainsi : caisson grossièrement rectangulaire, formé d'épaisses dalles de chant : 3 pour chacune des rives, 1 au chevet et 1 aux pieds. La couverture était constituée en partie de petites dalles jointoyées avec de l'argile, formant une sorte de "dos de tortue" et fermant hermétiquement le caisson qui était vide de terre. Le corps d'un adulte d'une vingtaine d'années, mains sur le pubis et jambes serrées, reposait sur le sol de cailloutis. D'une manière générale, tombes d'adultes et d'enfants se rencontrent sur le site (2 de chaque dans les dernières fouilles).

1436Aucun objet n'a été découvert lors des dernières fouilles ; au total, peu de matériel (moins de 10 découvertes) pour les recherches anciennes ; ces objets n'ayant pas été publiés et ayant disparu (rien au Musée de Mâcon, par exemple), nous devons nous contenter de descriptions vagues : un anneau de bronze orné de deux ciselures circulaires (trouvé en 1870, après le départ de savants qui venaient pourtant de conclure unanimement à l'âge paléolithique de la sépulture, il fut à l'origine d'une fameuse controverse, 1'"incident de l'anneau de Solutré"...) ; un collier de verroterie ; une bague avec motif cruciforme et lettres gravées ; une fibule de bronze et un anneau de même métal (attribués, lors de leur découverte en 1924, à l'époque "barbare") ; une boucle à chaton polyédrique.

1437La bibliographie est extrêmement abondante ; nous nous permettons donc de renvoyer à J. Combier qui fait le point dans :

1438THORAL M., RIQUET R. et COMBIER J., Solutré, Lyon, 1955.

1439Pour les fouilles récentes :

1440COMBIER J., Solutrê, documentation sur les fouilles (documentation sommaire pour les visiteurs), sans date (photographie de la tombe no 1).

1441Renseignements de J. Combier (23 octobre 1978).

1442La datation de ces sépultures s'avère très difficile. Pour R. Riquet, sur le plan anthropologique, "on circonscrit un complexe anthropologique caractéristique des invasions celtiques ou germaniques". Certains objets peuvent être mérovingiens (la bague avec croix, ou la boucle à chaton polyédrique, sans doute une boucle d'oreille), mais il faut ajouter que le dosage du radiocarbone sur un "Aurignacien" découvert en 1923-1924 a donné la datation suivante : 400 (plus ou moins 90). On pourrait donc avoir affaire à des tombes du Bas Empire et du Haut Moyen-Age (voir aussi la profondeur plus ou moins grande des sépultures et les différences d'orientation).

1443Radiocarbon, 15, 1973, Lyon Natural Radiocarbon Measurments IV, p. 521 (Ly. 647).

140 - TAIZE (Saint-Gengoux-le-National)

1444Château-Chardon

1445Découvertes avant 1926 et en 1953, lors de labours profonds

1446Des sarcophages de plan trapézoïdal, sur un mamelon près d'une voie romaine.

1447L'un d'entre eux, qui contenait deux crânes, sert d'abreuvoir dans la propriété Rousset, à Taizé.

1448Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 49-50.

1449BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 66.

* 141 - TOURNUS

1450* L'Abbaye

1451A diverses reprises, vers 1900 (en particulier en 1898, lors de la construction des égouts) : pas de véritable fouille, observations de J. Martin.

1452Autour de l'église ont été découverts plusieurs sarcophages en grès, de plan trapézoïdal, des sépultures en caissons de dalles (murettes ou dalles dressées) de même forme, ainsi que des inhumations "en pleine terre" ; plusieurs corps avaient été placés face contre terre : sous la tête de l'un d'entre eux, se trouvait un moyen bronze de Maxence.

1453Il est malheureusement impossible de préciser la datation de ces sépultures, bien que plusieurs sarcophages conservés sur place soient très probablement mérovingiens ; il faut également se souvenir qu'il existait la une église, sur le tombeau de Saint-Valêrien, dès le VIème siècle (elle est mentionnée par Grégoire de Tours).

1454MARTIN J., "Découvertes archéologiques dans les dépendances de l'église abbatiale de Tournus", A. A. Mâcon, 3ème série, t. V, 1900, p. 136-144.

1455MARTIN J., "Nouvelles découvertes archéologiques faites en 1910 autour de l'église abbatiale de Tournus", A.A. Mâcon, 3ème série, t. XVI, 1911, p. 239-249.

1456Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 10, 13, 14.

1457GREGOIRE DE TOURS, Gloire des Martyrs, LIV.

1458* Beauregard (Belnay)

1459En 1876, en 1891 et 1892 (3 tombes fouillées par J. Martin).

1460Selon J. Martin, une trentaine de sépultures auraient été ouvertes, mais la nécropole occuperait une vaste surface (150 m sur 15 à 20). En 1892, on découvrit "un couloir formé de laves plantées verticalement, contenant des squelettes séparés les uns des autres par une dalle sur chant, et d'autres tombes alignées les unes à côté des autres sur plusieurs rangs", creusées dans les marnes.

1461Mobilier découvert :

  • En 1876, un scramasax de 0,54 m de longueur (Breitsax).

  • En 1891, un vase, sorte de petite bouteille de 7 cm de haut, en terre blanchâtre décorée à la roulette (pl. 59, 4), un couteau et une sorte de croissant ou fauchard (arme ou outil ?) (pl. 58, 11).

  • En 1892, dans une même tombe, une fibule quadrilobée en fer, avec traces de placage d'or (?), et une cruche (sans anse toutefois) en terre rougeâtre ornée à la roulette.

1462Seule la fibule est conservée au Musée de Tournus.

1463MARTIN J., Sépultures barbares, p. 331-332 et pl. V.

1464Scramasax et fibule datent du VIIème siècle.

1465Ajoutons que tout près de là on a retrouvé les vestiges d'un important édifice gallo-romain, dans lequel, d'ailleurs, 8 squelettes ont été repérés.

1466Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 11.

1467* En Julienne ; Le Roy Guillaume ; L'Ormeteau

1468Découvertes de F. J. Jeanton (1821) et observations de J. Martin (1891, 1896) et J. Duriaud (décembre 1975).

1469Les trouvailles de 1821 sont très mal connues ; en 1891, une vingtaine de tombes au riche contenu et en 1975, sauvetage d'une tombe en caisson de dalles piquées, sans matériel, à l'Ormeteau (découvertes au même endroit, sans objet également, en 1896).

1470Mobilier :

14713 magnifiques garnitures de ceinture de type A, 2 accompagnées d'un scramasax, la troisième d'un couteau (nous avons pu reconstituer deux de ces ensembles) (pl. 32 ; pl. 33 ; pl. 34-35 ; pl. 58, 4, 8, 10).

1472Une plaque de ceinture rectangulaire (type B) (pl. 30) ; une plaque de type Berne-Soleure avec un scramasax (de 72 cm de longueur sur 5 cm de largeur) et un couteau (pl. 25, 74 ; pl. 58,1).

1473Dans une même tombe, un bracelet en bronze, simple, sans décor, au bras droit, et une agrafe à double crochet avec chaînette, au cou.

1474Deux vases, dont l'un, en terre grise, à base sphérique et col tronconique élevé (pl. 59, 3 et 8).

1475Une chaînette en bronze et un couteau.

1476Nous avons retrouvé la plupart de ces objets au Musée de Tournus.

1477MARTIN J., Sépultures barbares, p. 332-334 et pl. VI, VII.

1478Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 14-15.

1479Indications de J. Duriaud.

1480L'essentiel du matériel ne paraît pas antérieur à 630-640.

1481Le Grand Beaufer

1482Avant 1897.

1483Deux sépultures sans mobilier, l'une avec deux squelettes.

1484Une pierre fichée verticalement émergeait un peu du terrain, coté Ouest de la tombe.

1485MARTIN J., Sépultures barbares, p. 331.

142 - TRAMAYES

1486Les Chavannes

1487En 1831.

1488De nombreuses sépultures sous dalles, alignées.

1489MONNIER, Annuaire de Saône-et-Loire, 1836, p. 295.

1490Mâconnais gallo-romain, région de Cluny, p. 58.

143 - UCHIZY (Tournus)

1491En Cruzille

1492Avant 1897, dans la propriété de M. Roussot, d'Uchizy, près de la route d'Uchizy à Chardonnay.

1493Des sépultures sous dalles brutes.

1494MARTIN J., Sépultures barbares, p. 341.

1495Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 38.

1496Le Pilori

1497Vers 1870, dans les faubourgs d'Uchizy, le long et à l'Est du chemin de Tournus à Uchizy.

1498"Soixante à quatre-vingts sépultures sous dalles brutes, orientées les pieds au Sud-Est".

1499Mâconnais gallo-romain, addenda, p. 89.

144 - VARENNES-LES-MACON (Mâcon-Sud)

1500Le bourg

1501Vers 1875.

1502Un sarcophage en grès, de plan trapézoïdal ; trouvé sous un noyer, en face de l'église, il servait d'abreuvoir à la maison Duby en 1927.

1503A proximité a été trouvée "une monnaie mérovingienne frappée à Chalon par les monétaires Vintrio et Bonifacius. Elle est entrée dans la collection de M. Colin, de Saint-Clément-lès-Mâcon". Nous n'en savons malheureusement pas plus.

1504Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 86.

145 - VAUX-EN-PRE (Mont-Saint-Vincent)

1505La Laulitte ; Champ-Laly

1506A une date inconnue, avant 1937.

1507Des sépultures sous dalles brutes et un sarcophage (Champ-Laly).

1508Chalonnais gallo-romain, p. 276.

146 - VERGISSON (Mâcon-Sud)

1509Le Martelet

1510Vers 1900, dans le jardin Dallier ; en 1936, au coude de la route de Pierreclos (adductions d'eau) et en 1938 près de la croix de Martelet (démolie après 1881).

1511Plusieurs sépultures sous dalles "normalement orientées" ; les deux découvertes en 1938 étaient "seulement protégées par des pierres au-dessus des têtes". Pas de mobilier.

1512Notes manuscrites de Jeanton.

147 - VERS (Sennecey-le-Grand)

1513En Pingrin

1514Avant 1897, en faisant la route de Dulphey à Vers, dans les friches.

1515Des sépultures sous dalles.

1516Elles contenaient des poteries ; on ne sait malheureusement rien de plus.

1517En Vergy

1518En 1860.

1519Trois sépultures sous dalles.

1520MARTIN J., Sépultures barbares, p. 338 (pour les deux sites).

1521La Charme

1522Avant 1937.

1523Des sépultures sous dalles.

1524Chalonnais gallo-romain, p. 280-281.

* 148 - VERZE (Mâcon-Nord)

1525Mont Perret (Le Cloux)

1526Avant 1880.

1527Des sépultures sous dalles brutes.

1528Sur le Mont

1529Vers 1875, sur un sommet entre les vallées de Vaux-Verzé et de Lanzolade.

1530"Un cimetière de tombes de dalles brutes".

1531Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 47 (pour les deux sites).

1532Ecole

1533Vers 1955-1960.

1534Dans une cour du hameau, des sépultures creusées dans le roc.

1535Renseignement oral de M. Barthèlemy (1977).

1536* La Cure

1537Travaux de terrassement dans la propriété de M. Maillet ; fouilles de sauvetage du Groupement Archéologique du Mâconnais (juillet-août 1973).

1538Trois sépultures en caisson de dalles de chant, de plan trapézoïdal, orientées Est-Ouest ; la seule intacte était vide de terre ; le fond, en pente douce de la tête aux pieds, était dallé dans un cas ; un des corps semblait avoir les bras croisés sur la poitrine, un autre avait le bras gauche sur l'abdomen, le droit sur le thorax.

1539Mobilier : un anneau et une aiguille en bronze ; dans une même tombe, 2 agrafes à double crochet en bronze, l'une près du coude gauche, l'autre au niveau du pied gauche ; cette dernière est ornée de 2 croix de Saint-André, séparées par des groupes de 2 ou 3 stries verticales. Elle présente un étranglement médian (pl. 57, 1 et 5).

1540POIRRIER M. et DOUVRE C., "Sauvetage de sépultures mérovingiennes à Verzé", G.A.M. Info, 1973, no 3 (non paginé).

1541POIRRIER M., "Sépultures mérovingiennes en Mâconnais ", G.A.M. Info, 1974, no 3.

1542Il paraît bien s’agir de sépultures mérovingiennes, dont la datation précise est difficile.

149 - LE VILLARS (Tournus)

1543Sous-le-Mont, Mont-de-Farges

1544En 1891, chez M. Bonin-Mignard, et avant cette date, dans le champ voisin, chez M. Butillard, de Farges.

1545Des sépultures sous dalles brutes ; les deux trouvées en 1891 ne contenaient pas de mobilier.

1546Ce lieu-dit "se trouve à côté d'une croix isolée dans la campagne, vulgairement appelée la Croix de Saint-Maurice, qui est l'objet de légendes folkloristes ayant toutes trait à la mort" (Jeanton).

1547MARTIN J., Sépultures barbares, p. 341.

1548Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 39.

1549Jeanton signale également d'autres découvertes (3 caissons maçonnés "contenant des lames de fer en forme d'épée dont l'une était placée diagonalement"), mais leur localisation est extrêmement imprécise ("dans une vigne sur le coteau, à vingt minutes du chemin, au Sud-Ouest de Tournus").

1550Mâconnais gallo-romain, région de Tournus, p. 38.

150 - LA VINEUSE (Cluny)

1551La Mondasse

1552Découvertes de M. Roux, en 1935, et de M. Cléau, en 1952 (minage d'une vigne), sur le versant Ouest de la montagne de la Mondasse.

1553"Des sarcophages parallélépipédiques et une allée dallée" (1935), ainsi qu'une sépulture sous dalles brutes (1952).

1554BONNEFOY et PERRAUD, Nouvelles découvertes gallo-romaines, 1955, p. 53.

1555Le Martray

1556Vers 1880, en 1930 et en 1935 (fouilles de M. Chachuat).

1557De nombreuses sépultures en caissons de grosses laves ; elles étaient alignées, les pieds à l'Est, sauf, de ci de là, un corps Nord-Sud, dont la tombe paraissait plus soignée ; les têtes reposaient sur une pierre. Des sarcophages (monolithes ?) auraient été trouvés en 1935.

1558Un squelette aurait été découvert avec "cuirasse", plaque de ceinturon et épée ; il y aurait eu également des bagues et des armes ; on sait seulement que "des messieurs vinrent de Mâcon et emportèrent ce qui traînait..."

1559Jeanton fait également allusion à des découvertes, en 1895, dans la vallée des Rouaves ; il cite également d'autres lieux-dits comme les Chenevières et le Pâquier de la Bourrique, où l'on aurait trouvé des ossements, mais ses propos ne sont pas clairs et l'on se demande s'il ne s'agit pas de la même nécropole. Il fait également allusion à la légende locale d'un combat contre les Ogres, c'est-à-dire les Huns ou les Hongrois (?).

1560Notes manuscrites de Jeanton.

1561Le Groseiller (le bourg) (coordonnées : 773,45 et 165,8)

1562En 1979, à la sortie Nord du village ; travaux d'élargissement du chemin.

1563Quatre tombes en caissons de plan rectangulaire, en belles dalles de chant ; orientées les pieds à l'Est, elles étaient espacées les unes des autres sur une distance totale d'une vingtaine de mètres.

1564Pas de mobilier recueilli.

1565Indications de M. A. Guyot.

151 - VIRE (Lugny)

1566La Croix du Viroly ; Sous-le-Mont

1567Peu avant 1927 (ouverture de l'allée menant au cimetière actuel et plantation de pins) et en avril-mai 1969 (fouilles de sauvetage d'A. Barthèlemy dans la parcelle cadastrale 111).

1568Il s'agit manifestement d'une seule et même nécropole, qui passe dans le pays pour être celle de Magniens (c'est-à-dire des étrangers). "On a découvert de nombreuses sépultures en caissons de dalles brutes, bien orientées" (Jeanton). En 1969,

1569Il sépultures de forme rectangulaire, très mal alignées et orientées les pieds à l'Est-Sud-Est, avec de fortes variations (décalage de 10 à 40° par rapport à la direction Ouest-Est) ; les corps étaient placés dans des caissons de dalles plus ou moins grosses, au fond parfois dallé (avec, dans deux cas, une pierre supportant la tête) et présentant une pente marquée de la tête aux pieds (environ 10 cm par mètre) ; dans un cas, la fosse était restée vide de terre, mais plusieurs tombes avaient perdu leurs dalles de couverture et l'une au moins avait dû être violée ; le plus souvent, les mains étaient ramenées sur le pubis et les jambes serrées. Un cas de superposition est à signaler : un corps d'enfant reposait sur une dalle elle-même placée au-dessus d'une autre sépulture (la huitième) ; la tombe inférieure était particulière dans la mesure où sa fosse, dépourvue d'entourage, était de surcroît de plan trapézoïdal ; la fouille de cette sépulture n'a malheureusement pas pu être achevée.

1570Seuls objets découverts : 2 sortes de barrettes en fer, identiques, dans la tombe d'enfant.

1571Mâconnais gallo-romain, région de Mâcon, p. 82.

1572BARTHELEMY A., "Nécropole de Viré", G.A.M. Info, 1970 (non paginé).

1573POIRRIER M., "Sépultures mérovingiennes en Mâconnais ", G.A.M. Info, 1974, no 3.

1574L'absence de découverte caractéristique rend très hasardeuse l'attribution à l'époque mérovingienne. Les "barrettes" rappellent cependant des éléments de fixation de fourreau de scramasax ou d'épée.

© ARTEHIS Éditions, 1980

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search