Version classiqueVersion mobile

Archéologie des enceintes urbaines et de leurs abords en Lorraine et en Alsace (XIIe-XVe siècle)

 | 
Yves Henigfeld
, 
Amaury Masquilier

Études monographiques

Verdun (Meuse)

Franck Gama, Laurent Gébus et Laurent Vermard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE ET ÉTAT DE LA RECHERCHE (F. G.)

1.1. Contexte géographique et géologique

Dans la partie occidentale de la Lorraine, la ville de Verdun est implantée à l’intersection d’un axe routier est-ouest et de la vallée de la Meuse (fig. 249). La seule entaille profonde du plateau meusien est formée par la vallée qui s’étend de 70 à 80 m en contrebas d’un relief de cuesta. La rivière coule dans une vallée d’une largeur disproportionnée par rapport à son débit. Le couloir présente de nombreux méandres, dont le plus important est le cirque qui s’ouvre en face de Verdun, sur la rive droite. Située sur un promontoire détaché des côtes par la Meuse et son affluent, la Scance, la ville domine cette région, à l’intersection avec un tracé routier (Reims-Verdun-Metz) qui relie la forêt d’Argonne à la plaine de la Woëvre. À l’ouest, la citadelle a été édifiée sur le mont Saint-Vanne (fig. 249) à l’extrémité du plateau (cote NGF : 228,57 m), formé de calcaires oolithiques compacts....

© ARTEHIS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search