Version classiqueVersion mobile

Archéologie des enceintes urbaines et de leurs abords en Lorraine et en Alsace (XIIe-XVe siècle)

 | 
Yves Henigfeld
, 
Amaury Masquilier

Études monographiques

Saint-Avold (Moselle)

Laurent Gébus et Philippe Kuchler

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. PRÉSENTATION GÉNÉRALE ET ÉTAT DE LA RECHERCHE

1.1. Contexte géographique et géologique

La ville de Saint-Avold est située à 40 km à l’est de Metz, sur la rive méridionale de la Rosselle canalisée en souterrain dans les années 1970. Elle est implantée sur une formation du Trias inférieur constituée de grès à Voltzia d’une épaisseur de 20 m et surplombée par le plateau lorrain qui culmine, aux abords de l’agglomération, à 327 m d’altitude. Le secteur intra muros s’élève, quant à lui, à une hauteur comprise entre 245,88 et 248,57 m NGF (fig. 146).

1.2. Historique des recherches

Les premières études sur les fortifications de Saint-Avold, souvent anciennes, sont l’œuvre d’érudits locaux qui abordent ce sujet dans des ouvrages monographiques à caractère historique (Bronder, 1868 ; Henrion, 1974 ; Eckert, Maurer, 1976-1977). Il faut attendre le milieu des années 1990 pour que des chercheurs s’intéressent de nouveau à la ...

© ARTEHIS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search