Version classiqueVersion mobile

Verrerie de l’Est de la France. XIIIe-XVIIIe siècles

 | 
Jean-Olivier Guilhot
, 
Stéphanie Jacquemot
, 
Pierre Thion

Château de l’aigle (Jura) verrerie des XIV-XVIèmes siècles

Jean-Luc Mordefroid

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

CIRCONSTANCES DE LA FOUILLE

Le matériel de verre présenté ici a été mis au jour de 1986 à 1989 lors des fouilles effectuées dans le cadre du programme de recherche de l'U.A. 1008 du CNRS1 au château de l’Aigle.

Le château de l'Aigle (Chaux-du-Dombief, Jura) est un site d'éperon barré du troisième plateau du Jura, à 965 m d'altitude. Le fort, qui occupe un piton isolé du rebord du plateau par un fossé creusé dans le substrat calcaire, a été érigé en 1304 par Jean de Chalon dans le cadre d'un pariage avec les chartreux de Notre-Dame de Bon-Lieu. L'Aigle est le centre administratif et judiciaire d'un petit fief issu du démembrement de la seigneurie monastique et érigé en baronnie au XVIème siècle. Le château contrôle la "cluse" de Chaux-du-Dombief ou d'Ilay qui permet aux marchands bressans, mais également du Revermont et des premiers plateaux d'accéder, au bas Moyen Age, à la montagne et d'écouler le sel, les vins et les fers, ainsi que les produits laitiers "comtois" sur les foires "su...

© ARTEHIS Éditions, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search