Version classiqueVersion mobile

Verrerie de l’Est de la France. XIIIe-XVIIIe siècles

 | 
Jean-Olivier Guilhot
, 
Stéphanie Jacquemot
, 
Pierre Thion

L’artisanat du verre en Argonne. L’atelier de « Pologne », commune de Chatrices (51) XVI-XVIIèmes siècles

François Jannin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L'ATELIER

L'existence d'un atelier de verrerie au lieu-dit "Pologne", dans les bois appartenant autrefois à l'abbaye de Chatrices (Marne) a été signalée la première fois par Brouillon (BROUILLON, 1903). Ses vestiges furent détectés en 1985 lors d'une prospection sélective et une fouille de sauvetage y fut entreprise durant l'hiver 1987-88, volontairement limitée à la partie du "crassier" dont la protubérance gênait les travaux agricoles ; l'emplacement supposé du four et la zone d'habitation n'ont pas été sondés1.

I. Les "Crassiers"

Comme dans la plupart des verreries forestières, on trouve le "crassier" entre l'emplacement du four et le ruisseau voisin. Il occupe un méplat probablement artificiel, qu'il borde au Nord du côté du ravin, où il forme un talus large de 2 à 3 mètres, haut de 40 à 60 cm. On y découvre de nombreux tessons de verre ouvragé, fruit du nettoyage, peut-être hebdomadaire, de l'atelier de fabrication.

Il est vraisemblable qu'un premier crassier s'est formé à cet endr...

© ARTEHIS Éditions, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search