Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Art de l’irritation chez Thomas Bernhard

L’œuvre de Thomas Bernhard a longtemps été lue comme un monochrome en noir, reflet d’un pessimisme d’inspiration baroque, renforcé par un nihilisme typiquement moderne. Cependant, entre Frost, le premier roman, et Auslöschung. Ein Zerfall, le dernier, une évolution est perceptible, qui va de l’extrême de la douleur au rire et aboutit à la revendication d’une écriture de l’effacement. Que ce soit sous la forme d’un désespoir ressassé dans « une phrase infinie » ou encore d’une exagération d...


Lire la suite

Note de l’éditeur

Ouvrage publié avec le concours de l’Université d’Artois, du CERACI (Centre d’Études et de Recherches de l’Artois sur les Cultures et Intertextualités), des Presses Universitaires de Valenciennes, de l’Association Arras Université.

  • Éditeur : Artois Presses Université
  • Collection : Lettres et civilisations étrangères
  • Lieu d’édition : Arras
  • Année d’édition : 2002
  • Publication sur OpenEdition Books : 15 mai 2020
  • EAN (Édition imprimée) : 9782910663797
  • EAN électronique : 9782848324371
  • DOI : 10.4000/books.apu.9671
  • Nombre de pages : 338 p.

© Artois Presses Université, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.