Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Sports à risque

 | 
Nicolas Penin

Deuxième partie. Devenir pratiquant(e) de sports à risque

Deuxième partie. Devenir pratiquant(e) de sports à risque

Texte intégral

1Cette partie, la première qui présente des résultats d’enquête, s’attache à rendre intelligibles les engagements dans les pratiques sportives à risque. Nous avons souhaité retranscrire dans la présentation l’esprit inductif qui a présidé à la production de ces résultats. C’est sur cette logique que repose l’organisation des chapitres. Le premier est consacré aux données de contexte. Il précise quelques caractéristiques des pratiques sportives et des individus qui s’y inscrivent : quantification du phénomène et portrait global des pratiquants (part des hommes et des femmes, catégories socioprofessionnelles et âge des licenciés). Il présente aussi des éléments de quantification des accidents. Les chapitres suivants (2, 3 et 4) sont davantage centrés sur celles et ceux que nous avons rencontrés. Ils présentent les individus, les significations qu’ils donnent à leur pratique, leurs parcours et quelques modes d’engagement idéal typique dont nous avons pu constater qu’ils sont éminemment genrés. Dans le chapitre cinq nous proposons un retour plus théorisé sur la façon dont sont produits les goûts et les choix sportifs en insistant notamment sur l’importance du contexte dans l’activation de dispositions, dont on a pu constater qu’elles pouvaient être plurielles et qu’elles s’inscrivaient dans la dynamique des rapports sociaux de sexe.

© Artois Presses Université, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.