Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Conclusion

p. 173-176


Extrait

1Le lecteur aura donc eu le loisir de (re) découvrir les pratiques inventives – et donc la vitalité – de la marionnette contemporaine, dont nous souhaitons ici rappeler quelques-uns de ses enjeux esthétiques. Sylvie Baillon (compagnie Ches Panses Vertes) fait état de l’intérêt de la mise en relation de l’acteur ou du danseur avec l’objet ou la marionnette, parce que c’est le moyen d’affirmer que l’on fait du théâtre, et de l’assumer. Comme il s’agit pour les artistes de dire le monde, c’est précisément cette mise en fiction que pose d’emblée, et concrètement, la relation entre corps vivants et corps marionnettiques. La marionnette et l’acteur proposent des personnages, et peuvent donc renvoyer à l’être humain, ce qui fonctionne encore mieux lorsque le spectateur perçoit les différences entre l’acteur

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.