Version classiqueVersion mobile

L’Éducation des filles au temps de George Sand

 | 
Michèle Hecquet

Remerciements

Michèle Hecquet

Texte intégral

A Georges Lubin, en hommage

Le colloque international « L’éducation des filles au temps de George Sand » s’est tenu à La Châtre des 8 au 11 juin 1995, à l’initiative du Centre international George Sand et le Romantisme. Placé sous le haut patronage de l’UNESCO, il a été parrainé par la Société des Etudes romantiques, l’Association des Amis de George Sand, l’Equipe de recherches sur le XIXe siècle de l’université de Paris VII, ainsi que par les universités de Tours et de Lille III. Il a bénéficié du concours du Conseil général de l’Indre ainsi que de la Direction régionale des Affaires culturelles de la région Centre.

1Tous les participants se souviennent de l’accueil attentif et chaleureux de la ville de La Châtre, grâce au dynamisme de l’organisation d’Odette Goncet, directrice du Centre, et à l’aimable hospitalité du docteur Tissandier, maire de La Châtre, et de Nicolas Forissier, qui devait lui succéder.

2Une très riche exposition d’objets et de documents sur le thème de l’éducation des filles en Berry au XIXe siècle accompagnait les communications. Dirigée par Odette Goncet, assistée par Marielle Vandekerkhove-Caors, déléguée du Comité scientifique, et par Colette Bernardet, elle a bénéficié en particulier de la générosité de Françoise Dorsemaine et de l’association Rythme et Expression. Enfin Marielle Vandekerkhove-Caors guidait en connaisseuse les participants dans une promenade sur quelques-uns des sites de la géographie romanesque sandienne.

3Que soient ici remerciés ceux et celles qui, parfois venus de loin, ont fait bénéficier cette rencontre de leur savoir et de leur disponibilité et dont la publication de ces actes ne fait pas apparaître la contribution : nous pensons, en particulier, à Béatrice Didier, José-Luis Diaz, Denise Brahimi, Michela De Giorgio, Renate Overbeck, Rebecca Rogers.

4Enfin, je remercie personnellement les membres du Comité scientifique du C.I.G.S.R. et parmi eux tous ceux et celles qui m’ont soutenue dans la préparation du colloque et de sa publication : Madeleine Reberioux, présidente du C.I.G.S.R., Françoise Van Rossum-Guyon, présidente du Comité scientifique, Michelle Perrot, Stéphane Michaud, Denise Brahimi, Brigitte et José-Luis Diaz.

Le Centre International Georges Sand et le Romantisme (C.I.G.S.R.) est sis au château d’Ars à la Châtre (B.P. 250, 36400). Son Comité scientifique réunit historiens et littéraires. Il a déjà publié, sous la direction de Nicole Mozet : George Sand, une Correspondance (Christian Pirot, 1994).

© Artois Presses Université, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search