Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

De l’état de droit à l’état d’exception permanent par la généralisation de la surveillance au nom de la prévention du terrorisme

p. 67-85


Extrait

1Face au terrorisme mondialisé naguère incarné par Al-Qaïda1, aujourd’hui par l’État islamique, communément désigné par son acronyme arabe Daech2, l’État de droit et les libertés individuelles reculent. Il y a plus d’une décennie, le général Jean Pichot-Duclos notait : omme on ne peut vouloir une chose et son contraire, il va falloir accepter de rogner les libertés individuelles pour sauver l’essentiel de la liberté collective. C’est ainsi que Big Brother est imploré par la masse des Océaniens que nous sommes, de mieux contrôler la ville (où règnent criminels et délinquants), les flux de marchandises (où se dissimulent drogues et armes), les réseaux d’information (les messages terroristes ou pornographiques)… Nous voulons être surveillés et contrôlés afin que les méchants soient punis ; nous sommes prêts à payer pour cela : non seulement en impôts mais aussi en libertés ; les milliers de caméras surveillant les rues, les heures perdues en contrôles d’identité ou en fouille de b

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.