Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Musique et danse dans les créations chorégraphiques américaines du XXe siècle : des domaines réservés ?

p. 195-218


Extrait

1La notion de « corps musical » soulève le problème de l’interdépendance ou de l’interaction entre la danse et la musique. La musique constitue un élément clé des compositions chorégraphiques, elle peut être une source d’inspiration chez certains chorégraphes comme les pré-modernes (Duncan, Fuller), les classiques et les néo-classiques (Balanchine, Robbins) ou alors un support indépendant chez les modernes (Graham, Humphrey) et les pré-postmodernes (Cunningham). Qu’elle se manifeste sous forme de sons, de bruits ou de silence, la musique joue un rôle essentiel dans la composition chorégraphique, par sa présence ou/et son absence. Ces deux pratiques artistiques sont-elles hiérarchisées par les artistes lorsqu’elles fonctionnent ensemble ? Quel lien entretiennent-elles ?

2La culture occidentale tend à penser que l’œil est supérieur à l’ouïe comme agent de perception. Cette théorie remonte aux Grecs qui reliaient l’œil aux structures organisatrices de la conscience. Comme Gertrude

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.