Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Texte dramatique et partition. Réflexions sur L’Ordinaire de Michel Vinaver

p. 43-56


Extrait

MERCULO : Mais on y chante et on y parle, ou plutôt on n’y fait ni l’un ni l’autre. Il n’y a là ni mélodie, ni chant, et c’est pourquoi on l’appelle aussi quelquefois mélodrame.

Goethe, Le Triomphe de la sensibilité, acte II

1Les rapports entre paroles et musique sont l’un des grands sujets de réflexion dans le champ du théâtre, des formes archaïques et ritualisantes aux participations actuelles de grands metteurs en scène aux créations d’opéra (voir les très intéressants entretiens de Barenboïm et Chéreau). Notre étude porte sur le travail de Michel Vinaver, figure majeure du théâtre contemporain, sur son travail d’auteur aussi bien que de metteur en scène. Nous nous sommes servi principalement d’un ensemble documentaire constitué par quelques « boîtes » d’archives1 relatives à la mise en scène de L’Ordinaire, qu’il a réalisée en 2009, avec Gilone Brun, pour son entrée au répertoire de la Comédie-Française. Nous espérons toutefois poser des questions qui pourront intéresser au-d

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.