Version classiqueVersion mobile

Tibaut. Le Roman de la Poire

Prologue (v. 1-20)

Texte intégral

  • 1 La lettre A de Amors est historiée (Fig. I) : Hommage de Tibaut à sa dame : agenouillé devant elle, (...)

Amour1, qui commence par A, [1 r]
a rendu contre moi sa sentence,
à moins qu’elle ne soit révoquée par celle
que j’ai aimée et aimerai éternellement,
sans compter et sans mesure,
avec un accroissement plus élevé que le taux de l’usure.
Et il est apparu et il paraît encore
qu’un dessein s’est fait jour en moi,
dans lequel jamais mon cœur ne se serait engagé
sans les enseignements d’Amour
et de ma dame, j’ose bien le dire.
Le mérite lui en revient ainsi qu’à Amour ;
quant à moi, je lui appartiens et à juste titre ;
j’en deviens ici son homme lige,
et en fief, je détiendrai courtoisie.
Le cœur joyeux et le corps dispos,
je commence à aiguiser ma lime,
car je vais m’essayer
à composer en diverses rimes,
dans l’unique but de divertir ma dame.

Notes

1 La lettre A de Amors est historiée (Fig. I) : Hommage de Tibaut à sa dame : agenouillé devant elle, il a placé ses mains dans les siennes. Peut-être lui présente-t-il son livre. L’enluminure est abîmée à cet endroit. L’amoureux et sa dame portent des vêtements ornés des mêmes armoiries : d’azur semé de fleurs de lis d’or, à la croix d’or semée de losanges de gueules. Ils porteront ces armoiries tout au long du manuscrit.

© Artois Presses Université, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search