Version classiqueVersion mobile

Maurice Carême. « Comme une boule de cristal… » Entre poésie savante et chanson populaire

 | 
Brigitte Buffard-Moret
, 
Jean Cléder

Index des poèmes cités dans l’étude

Texte intégral

Les italiques signalent le premier vers des poèmes sans titre. Les caractères gras signalent la page où figure le texte des poèmes.

Absence (Chansons pour Caprine, 1930) 24, 92

« Accepte cet été » (Heure de grâce, 1957) 70, 97

À de lointains amis (La Maison blanche, 1949) 78

« Ainsi j’étais au fond de toi » – Ainsi (Mère, 1935) 89, 119

À la dérive (Chansons pour Caprine, 1930) 27

L’allée abandonnée (L’Eau passe, 1952) 123

« Allons cacher notre bonheur » (La Bien-Aimée, 1965) 94

Allons donc ! (De plus loin que la nuit, 1993) 130

« Allons promener, mon amour » (La Bien-Aimée, 1965) 64

L’âme (L’Envers du miroir, 1973) 130, 145

« L’ancolie et la biche » (Heure de grâce, 1957) 70

Angélus (Chansons pour Caprine, 1930) 26, 28, 158

L’appel (L’Eau passe, 1952) 112

L’araignée (Le Voleur d’étincelles, 1956) 55

L’artiste (Entre deux mondes, 1970) 198, 199

Art poétique (Chansons pour Caprine, 1930) 19, 22, 28

Au clair de la lune (Pigeon vole, 1958) 56, 80, 171, 173

« Aucune église ne fera » (Heure de grâce, 1957) 74

« Avoue avec humilité » (Heure de grâce, 1957) 61

Les baleines (Le Voleur d’étincelles, 1956) 156

Berceuse (La Lanterne magique, 1947) 134

« La bien-aimée lit sous un chêne » (La Bien-Aimée, 1965) 108

La bise (Petites légendes, 1949) 146

Le blé est blond (Chansons pour Caprine, 1930) 33, 38, 129

La carafe et le carafon (La Cage aux grillons, 1959) 50

Ce qui est doux (En sourdine, 1964) 52

Le cerisier (La Lanterne magique, 1947) 112

« C’était cependant peu de chose » (L’Oiseleur, 1959) 103

Chaînes (Chansons pour Caprine, 1930) 105, 127, 128

La charrette arrêtée (Défier le destin, 1987) 200, 201

Le chat et le soleil (L’Arlequin, 1970) 180

Le cheval (Mer du Nord, 1971) 140

Le ciel dans l’eau (Du ciel dans l’eau, 2010) 186, 189

La coccinelle (Pigeon vole, 1958) 156

Complainte de Jésus-Christ (Complaintes, 1975) 69, 123

Coucou (Pigeon vole, 1958) 156

Les crevettiers (Pigeon vole, 1958) 136

Demain (De plus loin que la nuit, 1993) 126, 127, 128

« Depuis le jour où tu es morte » (La Voix du silence, 1951) 129

La disparue (Petites légendes, 1949) 171

Dites-moi... (De plus loin que la nuit, 1993) 167

« Dors, ma Caprine, dors » (Femme, 1946) 38

La douce lumière (Souvenirs, 2011) 112, 113

Du bleu ? (Brabant, 1967) 138

L’école (La Flûte au verger, 1960) 11, 110

L’enterrement (Complaintes, 1975) 80

« Est-ce que tu m’aimes bien ? » (La Bien-Aimée, 1965) 82

Et c’est toujours la même mer (Mer du Nord, 1971) 152

« Et c’est toujours le même émoi » (La Bien-Aimée, 1965) 152. 176

« Et me voilà comme un agneau » (Heure de grâce, 1957) 102

Et pour cause... (Complaintes, 1975) 81

L’étranger (Petites Légendes, 1949) 67

Être simple (La Flûte au verger, 1960) 14

« Être si simple, être si pauvre » – Marie (Heure de grâce, 1957) 72

« Faire le tour de ton visage ? » (La Bien-Aimée, 1965) 130

« Faucheur de solitude » (Images perdues, 1954) 170

« Femme, me voici seul » (Femme, 1946) 110

Le fil (Chansons pour Caprine, 1930) 83

La flûte au verger (La Flûte au verger, 1960) 14

La fourmi (Pigeon vole, 1958) 156

La Girafe (Pigeon vole, 1958) 156

Harmonica (Volière, 1953) 157

« Haut miroitier du temps » (Images perdues, 1954) 90

L’hirondelle (Figures, 1977) 150

L’homme comblé (Entre deux mondes, 1970) 131

L’homme et l’enfant (Complaintes, 1975) 139

« Il est passé » (Reflets d’hélice, 1932) 30

« Il est vrai que la vie, un soir » (La Bien-Aimée, 1965) 117

Il ne demandait... (L’Envers du miroir, 1973) 116

« Il pleut doucement, ma mère » – Il pleut (Mère, 1935) 154, 173

« Il pleut sur les moutons » (La Bien-Aimée, 1965) 58

Ils réclamaient (Défier le destin, 1987) 143

Il y a (Du ciel dans l’eau, 2010) 116

« Il y avait mes sabots » – Ne l’entendez-vous plus ? (Mère, 1935) 188

J’ai rêvé d’une cage (Au clair de la lune, 1977) 142

Je n’aurais rien pu être (De plus loin que la nuit, 1993) 84

« Je ne dis que le pain qu’on coupe » (Le Sablier, 1969) 45

« Je ne sais ni bêcher ni herser » – Prière du poète (Heure de grâce, 1957) 74

Je sais bien que la mort... (La Maison blanche, 1949) 75, 76

Je ne sais pas (Figures, 1977) 149

Je suis éternel (Être ou ne pas être, 2008) 17

« Je te disais : – Il pleut » (La Bien-Aimée, 1965) 149

Jour d’été (Mer du Nord, 1971) 141

Juillet revient (Brabant, 1967) 196, 197

« Laisse dormir le hameau bleu » (La Bien-Aimée, 1965) 177, 191

Lassitude (Chansons pour Caprine, 1930) 27

Le lézard (Pigeon vole, 1958) 12, 156

Ligne de flottaison (Chansons pour Caprine, 1930) 35

Madame et Monsieur (Être ou ne pas être, 2008) 208, 209

« Les mains naïvement croisées » (La Voix du silence, 1951) 111

Marionnette et Polichinelle (La Grange bleue, 1961) 168

Le martin-pêcheur (Au clair de la lune, 1977) 156

La mer est partout (Mer du Nord, 1971) 80

La mer et le vent (Mer du Nord, 1971) 150, 151

Le monde est beau (Défier le destin, 1987) 142

Mon frère Charles d’Orléans (Brabant, 1967) 107

La mort (Petites légendes, 1949) 66

La mort d’un poète (Complaintes, 1975) 87

La mouette (Petites légendes, 1949) 133

« “N’as-tu pas froid ?” » me disait-elle » (La Bien-Aimée, 1965) 149

Le néant (De plus loin que la nuit, 1993) 191, 202, 203

Neige (Chansons pour Caprine, 1930) 31, 158

Neiges d’antan (La Flûte au verger, 1960) 172

Odile et le crocodile (Au clair de la lune, 1977) 155

« Ô maison de l’agneau » (Heure de grâce, 1957) 69

L’ombrelle (Mer du Nord, 1971) 150

On ne danse plus en rond (Le Voleur d’étincelles, 1956) 55, 101

On ne savait pas (Complaintes, 1975) 65, 66

Ophélie (Petites légendes, 1949) 124

Orgues de Barbarie (Chansons pour Caprine, 1930) 25, 92

Les os de ma mère (Complaintes, 1975) 103

Où court-il, ce ruisseau... (La Flûte au verger, 1960) 147

La panthère noire (Au clair de la lune, 1977) 156

La petite mendiante (Petites légendes, 1949) 133

Petits métiers (Pigeon vole, 1958) 136

Pluie (Chansons pour Caprine, 1930) 56

La porte fermée (Complaintes, 1975) 133

La poupée Tortue (La Grange bleue, 1961) 180

Pour ma mère (La Lanterne magique, 1947) 10

Pourquoi voulez-vous ? (De plus loin que la nuit, 1993) 133

« Pour surprendre la bien-aimée » (La Bien-Aimée, 1965) 177, 191, 192, 193

« La procession glisse » (Reflets d’hélice, 1932) 21

Quand le marin revint de guerre (Mer du Nord, 1971) 58, 60

Quatrain (Chansons pour Caprine, 1930) 22, 92

Le renard (La Cage aux grillons, 1959) 85

Rencontre (Chansons pour Caprine, 1930) 186, 187

Rien (Chansons pour Caprine, 1930) 28

Rien que ce cœur qui bat (Mer du Nord, 1971) 145

« Rien que ce mur et ce chemin » (L’Oiseleur, 1959) 92

Le romanesque (L’Envers du miroir, 1973) 128

Rue des Fontaines (Brabant, 1967) 51

Sablier (Chansons pour Caprine, 1930) 24, 29, 92

Sabre de bois (Pigeon vole, 1958) 136

Le sage (Petites légendes, 1949) 105

Le saint (Sortilèges, 1954) 117

« Sans vaine et morne plainte » (Heure de grâce, 1957) 70

Simple regret (Chansons pour Caprine, 1930) 32, 100

« Si simple et pourtant incompris » (Heure de grâce, 1957) 118

« Le soleil meurt dans tes cheveux » (Images perdues, 1954) 170

« Sous la chaleur de tes mains » – Le pain (Mère, 1935) 133

« Sous les tilleuls » (L’Oiseleur, 1959) 136

Spleen (Chansons pour Caprine, 1930) 27

Le temps n’attend pas (De plus loin que la nuit, 1993) 141

Tombes de soldats (Complaintes, 1975) 86

Toujours (Chansons pour Caprine, 1930) 34

Trois escargots (Pigeon vole, 1958) 155

« Tu mets du soleil dans mon ombre » (La Bien-Aimée, 1965) 194, 195

« Tu parlais pour les arbres » (La Bien-Aimée, 1965) 177

« Tu vas venir... Déjà le bois s’agite » (La Bien-Aimée, 1965) 119

Une fée attendait (L’Envers du miroir, 1973) 108, 109

Un peu de pluie, un peu de vent (Pigeon vole, 1958) 98

Le verre (Petites légendes, 1949) 146

Le vieil alligator (Pigeon vole, 1958) 155

La voix (Petites légendes, 1949) 175

Le vieux curé (Brabant, 1967) 128

Vitres de lune (Le Voleur d’étincelles, 1956) 50

« Voici venir dimanche » (Heure de grâce, 1957) 70

Volendam (Chansons pour Caprine, 1930) 38, 107, 109

© Artois Presses Université, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search