Version classiqueVersion mobile

Rémy Colombat. Les Avatars d’Orphée

 | 
Jean-Marie Valentin
, 
Frédérique Colombat

IV. Rainer Maria Rilke

De Nietzsche à Rilke. Observations sur les représentations conceptuelles et poétiques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Une poésie post-nietzschéenne »1 : telle est, historiquement définie, la situation de l’œuvre de Rilke. Mais parmi tous les poètes contraints d’affronter le « nihilisme »2, nul autre sans doute n’a envisagé avec autant de cohérence les modalités nouvelles d’une existence déstabilisée par le bouleversement nietzschéen, ni exploré avec autant de ferveur et d’angoisse les voies ainsi ouvertes à l’expérience humaine. Les questions que se pose Malte au début de ses Carnets, et qui le poussent à écrire, portent la marque évidente de Nietzsche :

Ist es möglich […], daß man noch nichts Wirkliches und Wichtiges gesehen, erkannt und gesagt hat ? […] Ist es möglich, daß man trotz Erfahrungen und Fortschritten, trotz Kultur, Religion und Weltweisheit an der Oberfläche des Lebens geblieben ist ? (Die Aufzeichnungen des Malte Laurids Brigge, SW VI, p. 726-727).
[Est-il possible […] qu’on n’ait encore rien vu, rien su, rien dit qui soit réel et important ? […] Est-il possible qu’en dépit de toutes...

© Artois Presses Université, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

lcdpu.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search