Version classiqueVersion mobile

Rémy Colombat. Les Avatars d’Orphée

 | 
Jean-Marie Valentin
, 
Frédérique Colombat

III. Heinrich Heine

Prose et poésie dans les tableaux de la « Mer du Nord » de Heinrich Heine. Observations sur la fonctionnalité des modes d’expression

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le voisinage de la prose et de la poésie est le signe le plus visible de l’hétérogénéité du texte des Reisebilder. Mais alors que, pour Le Voyage dans le Harz, l’insertion des poèmes dans l’action reste conforme au principe de la narration romantique, la subdivision des tableaux de la Mer du Nord en trois sections, les deux premières composées de poésie et la troisième de prose, semble correspondre à une discrimination fonctionnelle des modes d’expression. Il ne fait pas de doute, cependant, qu’aux yeux de Heine les trois parties formaient un tout, ainsi que le prouvent les trois projets d’édition intégrale, dont aucun ne sépare les composantes de l’ensemble Nordsee1. L’ambiguïté de son jugement suggère tout de même une évolution : la lettre du 7 juin 1826 à Wilhelm Müller fait l’éloge de la nouveauté des poèmes, laquelle cependant ne peut s’opposer à la tentation de la prose2.

L’attrait de la prose est lié, comme le montre Briegleb, à la fonction critique de la littérature nouvelle,...

© Artois Presses Université, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

lcdpu.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search