Version classiqueVersion mobile

Entraîneur de football en France

 | 
Laurent Grün

Partie 2. La structuration de la profession (1942-1973)

Chapitre 3. Reconnaissance et médiatisation : de l’anonymat à la reconnaissance médiatique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si la presse spécialisée des années 1930 faisait la part belle aux joueurs tout en n’accordant qu’une place très limitée aux entraîneurs, à partir des années 1940 et surtout 1950, cette profession est désormais reconnue. Les articles de journaux ne se contentent plus de mettre en avant les joueurs-vedettes, mais commentent, analysent, rendent compte d’entretiens qui évoquent le rôle et la fonction des entraîneurs professionnels.

1. L’identification médiatique : portraits, photographies et dithyrambes

Ces hommages appuyés à des hommes qui, dix ans auparavant, étaient plus rarement mis en lumière, prennent de l’ampleur. Ainsi, c’est en une que l’hebdomadaire France Football1 titre : « Helenio Herrera est un grand homme ». L’entraîneur du Stade Français, reconnu pour ses qualités de chef et l’ascendant qu’il exerce sur ses hommes, rallie les commentaires élogieux. La période d’après-guerre est celle du redressement dans une France meurtrie, et le fait de souligner le caractère de meneu...

© Artois Presses Université, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search