Version classiqueVersion mobile

Ici et Ailleurs dans la littérature traduite

 | 
Xiaoshan Dantille
, 
Corinne Wecksteen-Quinio

À la recherche du sujet traduisant : l’horizon des traducteurs vu à travers le transfert d’image de La Dame aux Camélias en Chine depuis 1899

Li Yuan

Résumé

Une œuvre littéraire n’est jamais un système tout à fait clos, mais un système ouvert dont la production de sens dépend de la complicité de ses lecteurs successifs. Une compréhension effective du texte ne sera possible qu’après la réalisation d’une « fusion d’horizons » dont la partie subjective est « déterminante ». Par rapport aux études linguistiques basées sur la confrontation du texte d’origine et du texte d’arrivée, il nous semble plus intéressant de proposer des réflexions sur le « sujet traduisant ». Prenant comme objet d’analyse la traduction chinoise de La Dame aux Camélias depuis 1899, nous déterminons l’horizon et la position que les traducteurs occupent pour interpréter l’image de Marguerite Gautier selon les différentes époques en Chine.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La traduction d’une œuvre n’est jamais un « double » de l’original, mais un autre produit artistique recréé par le traducteur, qui fait revivre l’original dans une époque et un monde différents. Traditionnellement, on pense que le sens d’une œuvre reste fixe dès son achèvement par l’auteur. Mais cette loyauté envers l’auteur originel des textes littéraires est, en réalité, ébranlée par l’évolution rapide des théories contemporaines de la littérature, surtout par celle de l’herméneutique moderne. Une œuvre littéraire n’est plus un système tout à fait clos mais, au contraire, un système ouvert dont la production de sens dépend de la complicité active de ses interprètes successifs (ici, « interprètes » au sens large, y compris les lecteurs, les critiques et les traducteurs, etc.). Les propres idées de l’interprète « sont dès l’origine impliquées dans la reviviscence du sens du texte. Dans ce sens, l’horizon personnel de l’interprète est déterminant » (Gadamer 1976 : 234). D’après Gadam...

Auteur

Université Fudan, Chine
YUAN Li, docteur ès lettres, est directrice et professeur associé du Département des études françaises de l’Université Fudan, en Chine, et vice-présidente de l’Association des traducteurs de Shanghai. Auteur d’une vingtaine d’articles traitant de traduction et de littérature, elle est également traductrice d’une dizaine d’œuvres littéraires et philosophiques en langue française.

© Artois Presses Université, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search