Version classiqueVersion mobile

Un quartier de frange urbaine en milieu humide (xe-xve siècle) : les fouilles de la rue Fontgiève à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)

 | 
Damien Martinez

Introduction

Damien Martinez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La ville de Clermont-Ferrand possède un sous-sol archéologique très riche, témoignant d’une urbanisation débutée il y a environ 2000 ans. Installée dans une cuvette dominée par le puy de Dôme, véritable géosymbole de l’Antiquité au sommet duquel trônait le temple de Mercure – depuis supplanté par une station météorologique, non moins remarquable de nos jours – la ville s’est implantée sous le règne d’Auguste, en grande partie au détriment des oppida de Gergovie, Gondole et Corent, où se concentrait auparavant l’essentiel des activités politiques, économiques et cultuelles de la cité des Arvernes.

Ce patrimoine archéologique est connu de longue date et attesté par des découvertes parfois significatives réalisées au XIXe et dans la première moitié du XXe siècle. La connaissance de celui-ci a toutefois connu un essor considérable au lendemain de la seconde Guerre Mondiale et, comme dans de nombreuses villes, à la faveur des Trente Glorieuses et du développement sans précédent des infras...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search