Version classiqueVersion mobile

Une agglomération antique en vallée alpine

 | 
Agnès Vérot
, 
Franck Gabayet

Étude spécialisée 5. Analyse pollinique sur le site de la Grande Charrière (LGC1)

Jacqueline Argant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1- Échantillonnage

Les neuf échantillons proviennent du remblaiement alluvial du paléochenal de l’Arve qui a érodé le site de La Grande Charrière après le Ier siècle ap. J.-C. Cet atterrissement progressif débute au plus tôt à partir du VIe siècle (supra 4.3, fig. 99).

Les échantillons se rattachent à trois unités (tab. 45).

Image

Tab. 45 : répartition stratigraphique de l’échantillonnage

2- Traitement des échantillons

Environ 20 g de sédiments par échantillon ont été préparés suivant la méthode de concentration en liqueur dense (Thoulet d = 2) très efficace pour l’extraction du pollen en milieu minéral.

Vingt microlitres du culot obtenu sont ensuite montés entre lame et lamelle. La lecture de la lame se fait au microscope optique. La somme pollinique se compose de tous les grains de pollen d’arbres (AP), d’herbacées (NAP) auxquels s’ajoutent les spores de fougères. Les autres palynomorphes éventuels (algues, spores de mousses, de champignons) sont signalés, mais ne sont pas inclus dans ...

© Alpara, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search