Version classiqueVersion mobile

L’entreprise minière de Brandes (XIe-XIVe siècles). Huez, Oisans (Isère)

 | 
Marie-Christine Bailly-Maitre

Résumé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cœur du massif de l’Oisans, une agglomération minière s’est implantée du XIe au milieu du XIVe siècle. Désignée sous le nom de argenteria de brandis dans les archives médiévales, Brandes est un unicum. C’est le seul exemple d’habitat permanent à plus de 1 800 m d’altitude connu pour cette époque. La raison d’une telle implantation est la présence d’un filon de plomb, cuivre, argent, exploité pour le compte du Dauphin. En un temps d’essor économique et démographique, les seigneurs ont besoin de battre monnaie. Or la monnaie la plus utilisée est une monnaie d’argent, le denier. On assiste alors à une véritable « ruée vers l’argent ».

L’agglomération s’est dotée de toutes les infrastructures nécessaires à son fonctionnement : fortification de type shell-keep, église paroissiale entourée de son cimetière, habitations, ateliers de minéralurgie - concassage, broyage et lavage – et enfin de vastes aménagements hydrauliques nécessaires aux opérations de minéralurgie. L’organisation spatia...

© Alpara, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search